Accueil > Documents non rubriqués

La morale à l’école

Temps de lecture : 9 minutes

L’instruction civique et morale fait partie des programmes de l’école (programmes de 2008). Pour rappel en voici des extraits.

1. Pour la maternelle

"Vivre ensemble : apprendre les règles de civilité et les principes d’un comportement conforme à la morale

Les enfants découvrent les richesses et les contraintes du groupe auquel ils sont intégrés. Ils éprouvent le plaisir d’être accueillis et reconnus, ils participent progressivement à l’accueil de leurs camarades.

La dimension collective de l’école maternelle est une situation favorable pour que les enfants apprennent à dialoguer entre eux et avec des adultes et prennent leur place dans les échanges. Ceux-ci doivent être l’occasion, pour les enfants, de mettre en œuvre les règles communes de civilité et de politesse, telles que le fait de saluer son maître au début et à la fin de la journée, de répondre aux questions posées, de remercier la personne qui apporte une aide ou de ne pas couper la parole à celui qui s’exprime.

Une attention particulière sera apportée aux fondements moraux de ces règles de comportement, tels que le respect de la personne et des biens d’autrui, de l’obligation de se conformer aux règles dictées par les adultes ou encore le respect de la parole donnée par l’enfant".

2. Pour le cycle des apprentissages fondamentaux

INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE

Les élèves apprennent les règles de politesse et du comportement en société. Ils acquièrent progressivement un comportement responsable et deviennent plus autonomes.

1. Ils découvrent les principes de la morale, qui peuvent être présentés sous forme de maximes illustrées et expliquées par le maître au cours de la journée : telles que “La liberté de l’un s’arrête où commence celle d’autrui”, “Ne pas faire à autrui ce que je ne voudrais pas qu’il me fasse”, etc. Ils prennent conscience des notions de droits et de devoirs.

2. Ils approfondissent l’usage des règles de vie collective découvertes à l’école maternelle : tel l’emploi des formules de politesse ou du vouvoiement. Ils appliquent les usages sociaux de la politesse (ex : se taire quand les autres parlent, se lever quand un adulte rentre dans la classe) et coopèrent à la vie de la classe (distribution et rangement du matériel).

3. Ils reçoivent une éducation à la santé et à la sécurité. Ils sont sensibilisés aux risques liés à l’usage de l’internet. Ils bénéficient d’une information adaptée sur les différentes formes de maltraitance.

4. Ils apprennent à reconnaître et à respecter les emblèmes et les symboles de la République (la Marseillaise, le drapeau tricolore, le buste de Marianne, la devise “Liberté, Égalité, Fraternité”)".

3. Pour le cycle des approfondissements

INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE

L’instruction civique et l’enseignement de la morale permettent à chaque élève de mieux s’intégrer à la collectivité de la classe et de l’école au moment où son caractère et son indépendance s’affirment.

Elle le conduit à réfléchir sur les problèmes concrets posés par sa vie d’écolier et, par là-même, de prendre conscience de manière plus explicite des fondements même de la morale : les liens qui existent entre la liberté personnelle et les contraintes de la vie sociale, la responsabilité de ses actes ou de son comportement, le respect de valeurs partagées, l’importance de la politesse et du respect d’autrui…

Au cours du cycle des approfondissements, les élèves étudient plus particulièrement les sujets suivants :

1. L’estime de soi, le respect de l’intégrité des personnes, y compris de la leur : les principales règles de politesse et de civilité, les contraintes de la vie collective, les règles de sécurité et l’interdiction des jeux dangereux, les gestes de premier secours, les règles élémentaires de sécurité routière, la connaissance des risques liés à l’usage de l’internet, l’interdiction absolue des atteintes à la personne d’autrui.

2. L’importance de la règle de droit dans l’organisation des relations sociales qui peut être expliquée, à partir d’adages juridiques (“nul n’est censé ignorer la loi”, “on ne peut être juge et partie”, etc.)… "

Ce que nous dit la circulaire du 25 août :
- Objectifs de l’instruction morale
° Aider chaque élève à édifier et renforcer sa conscience morale dans des situations concrètes
° Asseoir les bases de l’exercice de la liberté individuelle au sein de la société
- Quelle instruction morale ?
° La transmission des principes essentiels de la morale universelle : politesse, considération, respect…
° L’exercice du jugement moral face à des situations concrètes de la vie quotidienne
- Quelle démarche pédagogique ?
° Faire appel à des lectures, à des récits…
° S’appuyer sur des événements
° Utiliser la maxime morale
° Inscrire ce travail au cœur d’une dynamique d’échanges.

La circulaire est complétée par une série de thèmes autour de quatre grands domaines :
- Introduction aux notions de la morale
- respect de soi
- vie sociale et respect des personnes
- respect des biens.

Des ressources