Accueil > Documents non rubriqués

Identifier les besoins des élèves en difficulté

Temps de lecture : 14 minutes
Identifier les besoins des élèves en difficulté

Identifier les besoins des élèves présentant des difficultés à l'école. Quels accompagnements pour l'élève ? Différenciation pédagogique, soutien, aide personnalisée…

Fiche réactualisée le 11 avril 2017

I - Temps de discernement
Il s'effectue au sein de la classe par le maître de la classe aidé éventuellement par le maître E, s'il y en a un.

Deux démarches se complètent :
1. L'observation
Elle peut être menée par l'enseignant de la classe notamment si l'enseignant spécialisé le décharge de sa classe au moment des évaluations par exemple.
Ci-dessous, des pistes proposant des outils et démarches pour observer. Il appartient à chacun de choisir en fonction de ses besoins et d’adapter en fonction de l’objectif recherché.

2. L'évaluation
Les évaluations nationales diagnostiques mises en place jusqu'à présent vont céder la place à de nouvelles modalités qui ont pour objectif d'évaluer la maîtrise des compétences aux paliers du socle commun CE1 et CM2.

On peut trouver des pistes d'évaluation sur différents sites :

Il appartient à l'enseignant de choisir l'outil qui correspond le mieux à ses besoins. Une analyse des évaluations permettra de distinguer :
-->Les erreurs ont un caractère systématique :

  • s’agit-il d’une lacune, de la fixation erronée d’une connaissance, d'un obstacle résistant ?
  • les difficultés concernent-elles la procédure, la connaissance ou la stratégie de travail ?

-->Les erreurs ne sont pas systématiques :

  • s’agit-il d’acquis mal fixés donc peu opératoires ?
  • d’une absence d’automatisation de procédures ?
  • d’inattention ?

Il s’agit toujours d’émission d’hypothèses, qu’il faut vérifier dans le cadre des activités courantes de la classe. C’est à travers ce caractère plus ou moins systématique que des dispositifs plus ou moins importants devront être proposés à l’élève.

II – Les moyens d’action pendant le temps d’enseignement (24h)
1. Différenciation pédagogique
Elle intègre à priori la démarche pédagogique partant du principe que toute classe est hétérogène et qu’il faut tenir compte de cette réalité :
-->Cf diaporama joint réalisé par une équipe d’animateurs-formateurs de la DDEC de Lille. Pour accéder au document, cliquez ici, (fichier au format PDF).

Vous avez dit "différenciation pédagogique" de Véronique Poutoux.

2. Le soutien

3. D’autres modalités
Le tutorat :
"Par tutorat entre élèves, j'entends une situation didactique où un élève plus âgé (ici de Cm2) tente d'expliquer à un élève plus jeune (ici de Ce1) un savoir ou un savoir-faire dans le cadre scolaire. Le tutorat est une forme d'entraide entre élèves ayant un écart d'âge notable. Il diffère du monitorat qui met en interaction deux élèves de la même classe où l'un possède un savoir que l'autre ne possède pas. Le monitorat peut être informel ou institué par le maître de la classe. Il diffère du travail de groupe dans lequel les élèves ont le même statut face à la tâche".
Extrait de l’article paru dans Eduscol : apprendre à l’oral entre pairs.

Les groupes de besoins :
Cette démarche s’inscrit dans la création d’une stratégie pédagogique menée par plusieurs classes ou un cycle. Elle s’organise dans la mise en place d’un "décloisonnement" entre les classes concernées.

4. Pour les élèves en grande difficulté
Une réflexion d’équipe de cycle, en lien avec les familles, s’avère nécessaire pour la prise en charge des élèves en grandes difficultés. Nous entrons dans ce cas dans l’aide aux élèves à besoins éducatifs particuliers. Il ne s’agit plus alors de difficultés passagères et légères. L’élève a besoin de remédiation(s) pour lui permettre de (re)construire ses démarches et mécanismes d’apprentissage.
L’intervention d’un enseignant spécialisé est alors souhaitable au sein de l’école ou à travers une orientation.

III – Les moyens d’actions hors temps d’enseignement : (dans le cadre des 108h)
L’aide personnalisée

Ce dispositif se met en œuvre pour renforcer éventuellement les démarches ou dispositifs décrits antérieurement, mais après que ces derniers aient été envisagés et réalisés.
Circulaire ministérielle du 31 mars 2017

Une question : la place du P.P.R.E. dans ces dispositifs ?

Un rappel
: la circulaire du 22 janvier 2015 précise la mise en œuvre des PPRE et des PAP à l’école et au collège
Tout élève participant à l’un ou l’autre des dispositifs, pour une durée limitée, avec des objectifs précis, n’a pas besoin d’un P.P.R.E.
En revanche, si plusieurs dispositifs s’articulent, il paraît important de les organiser en repérant bien les objectifs de chacun des temps, les mises en œuvre qui doivent se différencier … --> Le PPRE est l’outil de structuration des actions … et les parents sont partie prenante de la mise en œuvre, en particulier si des partenaires sont impliqués.

Ne jamais oublier ?
Tout dispositif a une mise en place à durée limitée, en fonction d’objectifs précis. Dès la mise en place, les critères qui permettront une évaluation de la réussite doivent être connus.

Un croquis pour mieux résumer :


IV - Les moyens d’accès hors temps scolaire
Ces actions sont mises en œuvre par des enseignants volontaires et rémunérés en heures supplémentaires. Là aussi, elles sont à envisager en complémentarité, après la mise en place des propositions précédentes :

1. Stage de remise à niveau pour les CM
Il est destiné aux élèves de CM1 et de CM2 ayant des lacunes en français et en mathématiques.
C’est une note de service du ministre aux recteurs en date du 1er février 2008 qui donne les règles d’organisation.

2. L’accompagnement éducatif
-->L’accompagnement éducatif est ouvert aux élèves volontaires, en accord avec les familles.
Nous signalons donc ce dispositif, car il peut permettre à certains élèves de se retrouver à l’école dans un autre contexte et apprécier le lieu et vivre une relation différente avec les enseignants autour d’activités physiques, culturelles, …. Et ainsi leur redonner confiance…

Il existe actuellement dans tous les établissements des zones d’éducation prioritaire et s’étend à cette rentrée dans tous les collèges.
- BO N°25 du 19 juin 2008 - Circulaire 2008-081 du 5.06.2008 : Mise en place de l’accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008 dans les écoles élémentaires de l’éducation prioritaire
- BO N°25 du 19 juin 2008 - Circulaire 2008-080 du 5.06.2008 : Généralisation de l’accompagnement éducatif à tous les collèges à compter de la rentrée 2008.