Accueil > Documents non rubriqués

Les albums au cycle 3

Temps de lecture : 13 minutes

Des pistes de réflexion pour l'étude d'albums au cycle 3.



Les objections matérielles
Travailler un album dans le cadre des séances de littérature au cycle 3 n'est pas un engagement qui va de soi.
Une des premières objections qui s'avance : " Que vont dire les parents ? ", car dans la tête de ces derniers, l'album est lié à la maternelle. Il y a des images et rien à lire….
Il faut faire confiance à son professionnalisme, et expliquer son choix lors de la réunion de parents. Après, la confiance s'installe et vous n'aurez plus à vous justifier… Même pour l'étude d'une Histoire à quatre voix en CM2.
Objection suivante : le coût.
C'est vrai. Les albums de littérature de jeunesse coûtent chers. Comptez 15 € en moyenne.
Si vous souhaitez que chaque élève ait un exemplaire de l'album, choisissez dans les catalogues des éditeurs qui proposent deux éditions de l'album, une originale et l'autre en format réduit avec souvent une couverture souple, qui sera moins chère.
Mais il n'est pas indispensable que tous les élèves soient en possession de l'album. Une édition pour la classe suffit. Si vous souhaitez en mettre plusieurs à disposition, empruntez dans les bibliothèques municipales, ou allez sur les sites Internet de vente de livres d'occasion.
La question matérielle résolue, penchons nous plutôt sur les raisons pédagogiques.

Le traitement de l'écrit
Tout d'abord, et surtout en fin de cycle trois, le texte de certains albums ne nous apparaît pas comme suffisamment long et dense pour de futurs lecteurs de collège. Peu importe la longueur, l'importance est dans la part d'implicite. Le travail est guidé par l'enseignant dans l'élaboration des interprétations :
" c'est en proposant des textes qui présentent des problèmes, qui admettent des pistes interprétatives diverses, que nous permettrons aux enfants de construire leurs compétences de lecteur et leur désir de lire " Jean-Paul Guichard, le Livre disparu : lecture plurielle d'un album au cycle III , in Lire des textes littéraires au cycle III.
Pour compléter notre connaissance de l'implicite, il peut être intéressant de relire le document suivant, dans lequel Jean-Pol Rocquet reprécise les enjeux pour l'élève d'accéder à l'implicite contenu dans un texte.
L'album Demain les fleurs de Thierry Lenain, par exemple, contient une grande part d'implicite et amène à de très nombreux débats interprétatifs.
Mais il ne faut pas négliger les albums non narratifs qui offrent des jeux visuels, des mises en images de poèmes ou de comptines. L'étude de ces albums peut être le point de départ d'ateliers d'écriture passionnants.

Le traitement de l'image
Une des autres craintes qui nous freîne face à un album est le traitement de l'image.
L'image doit être une " image capable d'inciter l'être imaginant à se mettre en route sur les chemins buissonniers de l'analogie, de l'invention, de l'inconnu, de l'imprévu " (Bruno Duborgel, Imaginaire et Pédagogie, Privat - 1992)
L'image n'est pas une redondance du texte. Elle ne se contente pas d'illustrer le texte, elle raconte une partie de l'histoire. L'album est construit sur un double registre, textuel et iconique, et pour produire du sens le lecteur doit globaliser sa lecture en prenant des indices pertinents dans les deux. La complexité apparaît dès qu'on prend en compte les procédés de la double narration et de leurs modes de correspondances. Une lecture de l'un sans l'autre aboutirait soit à une lecture incomplète, soit à une incompréhension voire un contresens.
En plus du travail sur l'implicite du texte, il nous faut travailler l'implicite des images
Les indices prélevés dans les illustrations permettent de construire un réseau ou des réseaux référentiels avec des œuvres picturales. La culture picturale du maître doit être suffisamment riche pour repérer et faire découvrir l'intericonicité, c'est-à-dire quand l'image de l'album cite d'autres images. Par exemple, la référence à Magritte est permanente dans Une histoire à quatre voix. Cette mise en réseau iconographique éveille particulièrement la curiosité du lecteur.

Une double maîtrise du code est nécessaire pour la compréhension, celle des codes de la langue, du côté du texte, et celles des codes de l'image du côté de l'illustration. Un travail de lecture d'image peut être effectué en parallèle ou en amont de la lecture : l'image publicitaire peut être un départ, ou la lecture d'œuvre d'art.
La polysémie de l'image est le résultat de l'interaction entre les interprétations liées de celui qui regarde et les données visuelles de l'image. Le débat prend ici toute son importance. Le regard des élèves se trouve enrichit par la découverte du regard de leurs camarades.

Les albums peuvent être mis en relation avec d'autres domaines d'expression : le théâtre, la diction de texte, les Arts Visuels, la musique.
Les techniques utilisées pour l'illustration peuvent être étudiées : dessins, peintures, collages, montages, photos…
Certains albums peuvent mettre en scène ou donner lieu à des jeux de lecture orale.
Ils participent réellement au développement d'un éveil culturel.

Des sites
Relire le document d'application sur la littérature au cycle 3 qui redéfinit les objectifs de l'étude d'albums au cycle 3 et nous invite à " appréhender les étapes du récit ".

A consulter sur le net :
La liste 2004 des ouvrages de littérature en cycle III

A lire également :
Difficile en cycle 3, alors au collège… Lire ici le point de vue d'un professeur de collège sur l'utilisation des albums.

Des sites à visiter :
Le site d'un CDI avec des propositions pédagogiques très riches autour de l'album, notamment sur quatre auteurs phares d'albums : Place, Brown, Van Allsburg et Buchholz

Le site d'un passionné qui vous propose des titres par auteur, par thème.

Une proposition de travail de l'album pour une liaison CM2/6°.

Un exemple de séquence pour le cycle 3 autour d'un album sans texte.

et bien sûr les sites des éditeurs : Didier, Gallimard, Seuil, …..

Mes coups de cœur :
o Kerloc'h, Jean-Pierre, Le Petit Poucet, ill. Isabelle Chatellard, Didier Jeunesse, 2001
Le Petit Poucet revisiter avec beaucoup d'humour
o Guillaume, Marie-Ange, Sacré Raoul !, ill. François Roca, Seuil, 2002
A découvrir en même temps que les Fables de La Fontaine
" Fred BERNARD - François ROCA, l'Homme-Bonsaï - Albin Michel Jeunesse - 2003
Enchâssement de deux récits dont l'un est proche du fantastique
" Fred BERNARD - François ROCA, Ushi - Albin Michel Jeunesse - 2000
" Fred BERNARD - François ROCA, La Comédie des Ogres - Albin Michel Jeunesse - 2002
" Horacio QUIROGA, Le dévoreur d'hommes - Seuil - Métailié - 2003
Un texte classique magnifiquement illustré
" Anne Jonas - Arnaud Hug, Le Maîtres des horloges - Milan jeunesse - 2003
mélange des genres : que lit-on : une pièce de théâtre ? un conte ?)
" Didier MOUNIE - Christophe MERLIN ? Une puce dans la savane - Milan 2002
" Chris VAN ALLSBURG, Le balai magique - L'école des Loisirs - 1993
" Chris VAN ALLSBURG, Une figue de rêve - L'école des Loisirs - 1995
" Chris VAN ALLSBURG, Les Mystères de Harris Burdick - L'école des Loisirs - 1999
" Claude CLEMENT - Didier JEAN et ZAD, Le masque de brumes - Milan
En Afrique, la quête d'un jeune garçon d'un nouveau masque protecteur pour le village
" Carl NORAC - RébK DAUTREMER, Sentimento - Bilboquet 2005

Allez rencontrer les responsables de la bibliothèque municipale la plus proche de chez vous. Elles vous feront découvrir de vrais trésors…

Bibliographie :
- Comment utiliser les albums en classe, POSLANIEC, Christian, (2006), Retz, 184 p.,
- Albums, mode d'emploi, cycle I, II et III, ALAMICHEL, Dominique, (2004), CNDP, (Argos Démarches), 160 p.,
- L'album, une initiation à l'art du récit, LE MANCHEC, Claude, (1999), L'Ecole, 168 p.,

Nous ne nous engageons pas sur le contenu des documents cités qui restent sous la responsabilité de leurs auteurs.