Accueil > Documents non rubriqués

Le fait religieux dans les programmes d'histoire

Temps de lecture : 17 minutes

Par rapport aux programmes d'histoire, il s'est agi de répertorier toutes les questions touchant au fait religieux et de voir comment les aborder avec les élèves.

N.B : Les références données ici sont celles des programmes 2002. Il convient d'adapter les pistes données ici aux programmes 2008.

1. La Préhistoire

Les instructions officielles : "l'élaboration d'un univers symbolique : l'apparition de l'art autour de la représentation de l'homme et de l'animal".
Les documents d'application précisent : "les gravures, les dessins et les peintures sont les premiers témoignages d'un monde symbolique et de croyances religieuses".

Pistes pédagogiques :
Il serait intéressant avec les élèves d'insister quelque peu sur la symbolique de la mort, qui rend bien compte des croyances religieuses des hommes préhistoriques. Ce travail peut se faire à partir de documents adaptés ou d'une visite de musée (ex. le musée des antiquités nationales à Saint Germain-en-Laye) qui permettraient aux enfants de pouvoir s'interroger à partir d'un questionnement adapté à une classe de CE2 :
- comment les hommes de la Préhistoire enterrent-ils leurs morts ?
- pourquoi des gros "tumulus" ?
- pourquoi des tombes à char ?

2. L'antiquité

Les instructions officielles : "de plusieurs dieux à un seul Dieu : la christianisation de la Gaule"
Les documents d'application : "au IIème siècle, des religions, venues du Proche-Orient, s'implantent dans le monde gallo - romain et l'ensemble de l'Empire parmi elles, le christianisme. Prêché par Jésus qui s'affirme fils de Dieu, il se caractérise par la croyance en un Dieu unique et en l'immortalité de l'âme, dans le prolongement de la religion juive, et par le commandement fait aux hommes, tous égaux entre eux de s'aimer les uns les autres".

Repères chronologiques proposés :
- 6 ou - 4 : naissance de Jésus Christ qui meurt autour de 30.
70 : destruction du temple de Jérusalem par les Romains, à la suite d'une révolte. Il ne reste que le Mur des lamentations.

Pistes pédagogiques :
Il faudrait faire s'interroger les enfants (à partir de cartes, de documents iconographiques, de textes, comme par exemple quelques extraits de la Bible) :
- pourquoi y avait-il plusieurs dieux dans l'Antiquité ? Pouvez-vous en citer certains ?
- qui étaient les Hébreux ? Quelles sont les caractéristiques de leur religion ? à quelle civilisation antique appartiennent-ils ?
- comment va s'implanter et se développer la religion chrétienne ?
- pourquoi les Chrétiens sont-ils persécutés par les Romains, alors que l'Empire romain est d'ordinaire tolérant à l'égard des autres religions ?
- à quel moment le christianisme devient-il religion d'Etat ? Pourquoi ?
Il faut essayer de bien évoquer avec les enfants les conditions de naissance et de diffusion du christianisme en mettant l'accent sur ses caractéristiques.
C'est une occasion pour mettre en valeur les liens entre religion et politique et travailler, en lien avec l'éducation civique, sur la notion de tolérance.

3. Le Moyen- Age (476 - 1492)

Les instructions officielles :
- l'Europe des abbayes et des cathédrales"
- " En Méditerranée, une civilisation fondée autour d'une nouvelle religion, l'Islam. Entre chrétiens et musulmans, des conflits mais aussi des échanges ".
- "Cette période est décisive dans notre passé national, aussi pour l'Europe, avec d'un côté les différences territoriales et linguistiques, mais de l'autre, une première forme d'unité religieuse (la chrétienté), culturelle et artistique. C'est enfin le temps de l'établissement de la troisième grande religion monothéiste, l'Islam, qui crée une nouvelle et brillante civilisation dominant le sud de la Méditerranée. Les chrétiens et les musulmans vont s'affronter, mais aussi échanger produits et idées".
.
Les documents d'application :
- "La religion chrétienne s'étend à toute l'Europe et imprègne l'ensemble des activités. Cette extension se traduit par l'édification de très nombreux monuments, payés par de riches fondateurs. A l'art roman succède le gothique, né au cœur du royaume de France (en relation avec les arts visuels)".
- "une nouvelle religion, l'Islam, s'installe à l'est et au sud de la Méditerranée et fait éclore une brillante civilisation qui s'étend même pendant tout le moyen - âge sur une partie de l'Espagne, ce dont témoignent une belle architecture et de magnifiques jardins (en liaison avec les arts visuels).
La méditerranée devient lieu de conflits entre musulmans et chrétiens, notamment autour des lieux saints de Jérusalem (croisades) ; mais elle reste aussi un lieu d'échanges des produits et des idées ; les Arabes inventent l'algèbre et transmettent aux Européens la médecine et la philosophie grecques".

Repères chronologiques proposés :
496 ( ?) : conversion de Clovis au christianisme
622 : hégire, début du calendrier musulman : Mohammed (Mahomet en écriture occidentale) quitte la Mecque pour Médine
800 : Charlemagne est sacré empereur à Rome
1453 : prise de Constantinople par les Turcs, fin de l'Empire romain d'Orient (byzantin)
1455 : premier livre imprimé par Gutenberg à Mayence.

Pistes pédagogiques :
Il serait intéressant que les enfants puissent prendre conscience de certains points forts :
- le christianisme a imprégné toute la civilisation européenne, et cela jusqu'à aujourd'hui.
- l'Islam a aussi marqué une partie de l'Occident médiéval, et cela à travers sa présence dans certains pays européens, les échanges et les apports culturels avec les Occidentaux (même en dépit des Croisades). Cela permettra d'éviter des "clichés" négatifs dans la tête des élèves, à savoir que chrétiens et musulmans n'ont jamais réussi à "cohabiter".
- la division entre Europe de l'Ouest et Europe de l'Est, qui va parfois s'accentuer au cours de l'histoire, se fait lors du schisme de 1054 entre Eglise catholique romaine et Eglise orthodoxe. Les élèves pourront ainsi mieux comprendre, en histoire et en géographie, "la construction de l'Europe" mais aussi les conflits du XVIIème siècle dans les Balkans.
- la situation et les persécutions des Juifs au Moyen - Age en Europe, ce qui peut permettre aussi aux enfants de mieux comprendre l'antisémitisme et le racisme.

On travaillera ainsi à partir d'outils diversifiés (cartes, frise du temps, documents écrits et iconographiques…), de visites de musées (exemple à Paris, le musée de Cluny) ou d'églises et en lien avec la géographie, l'éducation civique, le français (étude de livres de jeunesse sur cette période), les arts visuels, la musique (le grégorien) et la catéchèse.

4. Du début des temps modernes à la fin de l'époque napoléonienne (1492 - 1815)
Instructions officielles :

- "une autre vision du monde religieuse…"
- "le mouvement des Lumières"

Les documents d'application :
- "Une nouvelle religion chrétienne apparaît, le protestantisme, fondée sur un rapport direct entre l'homme et Dieu et le rejet de la papauté. Dans le royaume de France, les catholiques, largement majoritaires, s'affrontent aux protestants dont la religion est reconnue à la fin du XVIème siècle et interdite un siècle après".
- "Tout au long du XVIIIème, montent une aspiration à la liberté, symbolisée par les combats de Voltaire pour la tolérance, et un certain désir d'égalité des droits".


Repères chronologiques proposés :
1455 : premier livre imprimé par Gutenberg à Mayence
1492 : le génois Christophe Colomb découvre les Amériques pour le compte de la royauté espagnole. Juifs et musulmans sont expulsés d'Espagne.
1543 : le polonais Copernic affirme que la Terre tourne autour du soleil.
1598 : Henri IV met fin aux guerres de religion en accordant aux protestants l'Edit de Nantes, qui tolère leur présence en France à côté des catholiques.

Pistes pédagogiques :
Plusieurs points sont à travailler avec les enfants en partant de leurs représentations et en essayant de leur montrer l'"ambivalence" de cette période :
- La période XVI - XVIIIème siècle est à la fois marquée par des guerres, des persécutions religieuses et des exclusions mais aussi par la naissance de la tolérance religieuse et du respect des croyances de l'autre.
- L'Humanisme au XVIème, avec la diffusion de l'écrit grâce à l'imprimerie, développe une nouvelle vision de l'Homme ainsi que le mouvement des Lumières et les progrès de la pensée et de la science. Mais ces avancées ne doivent pas faire oublier le massacre des Indiens d'Amérique, ni la Traite des Noirs, ni la Terreur.
Les enfants pourront travailler, sur ces thèmes, à partir de dossiers et de questionnaires préparés par l'enseignant qui pourra donner lieu à un travail de groupe et, en synthèse, à un débat et une exposition de panneaux.

5. Le XXème siècle et le monde actuel

Les instructions officielles :
- "l'extrême violence du siècle"
- "l'extermination des juifs par les nazis : un crime contre l'humanité"

Les documents d'application :
- " le contraste est grand entre l'ampleur des progrès scientifiques et techniques qui entraînent d'incontestables améliorations de vie pour la majorité des Français et des Européens et la violence du siècle marquée par les massacres et les formes les plus extrêmes de l'intolérance et de l'exclusion, contre lesquels s'élèvent les voix de quelques grandes personnalités ".
- " pour la première fois dans l'histoire du monde, des hommes, des femmes et des enfants doivent mourir pour la seule raison qu'ils appartiennent à une culture et à une religion considérée comme une race. C'est ainsi que plus de cinq millions de Juifs vont disparaître dans les camps d'extermination nazis. Les tziganes subissent le même sort. "
- " les actes de barbarie dans une Europe autrefois sûre de ses valeurs morales et humaines engendrent le doute et l'angoisse ; ils conduisent à rechercher une nouvelle définition et affirmation des droits universels de l'homme."


Pistes pédagogiques :
Plus qu'un travail seulement consacré au fait religieux, l'étude du XXème siècle permet d'aborder les notions d'intolérance et de tolérance, de respect de l'autre, la prise de conscience individuelle et collective contre toute forme de persécution, de discrimination et d'exclusion.
Les élèves pourront travailler à partir de sources diversifiées, dans le domaine écrit ou audiovisuel, comme les actualités, les reportages, les témoignages oraux …
On travaillera en lien avec le programme d'éducation civique, le vivre-ensemble, et en lien avec le programme de géographie, essentiellement par rapport au thème " la France à l'heure de la mondialisation ".