Accueil > Documents non rubriqués

Oser l'informatique à l'école

Temps de lecture : 3 minutes

Témoignage de la découverte par une enseignante de l'informatique à l'école.

Des débuts en informatique ou Qui apprend à qui ?

Après une longue période de méconnaissance de l'ordinateur, associé à un peu d'allergie, voici le temps de quelques formations et l'arrivée dans la classe d'un ordinateur (merci l'APEL). L'évènement valait la peine de se mettre à l'informatique. Heureusement, une formation sur l'année, bien adaptée au niveau de chacun, encouragea les débutants.
Avant d'affronter l'informatique avec les élèves, l'ouverture d'une adresse e-mail permit d'apprivoiser " la machine " et, par le jeu, de découvrir les nombreuses possibilités qui s'ouvraient à nous.
Enfin, il fallait passer le cap de l'ouverture de l'ordinateur en présence des élèves. Quel enrichissement ! Un travail par demi-groupe commença. Chacun put taper une phrase et l'on vit le niveau de tous, du plus expérimenté au véritable débutant. Parfois, ce fut le tour du professeur (toujours débutant mais maintenant enthousiaste) d'utiliser le clavier devant les chères têtes blondes. Une certaine impatience se ressentait parfois chez quelques - uns qui, d'un petit doigt habile, venaient délicatement signaler l'emplacement de la lettre cherchée. D'autres conseillaient amicalement quelques manipulations plus efficaces et la découverte du clavier dans son ensemble. Bien sûr, quelques réflexions partirent innocemment : " c'est bien que ce soit vous qui tapiez, car il faut que vous vous améliorez " ou " vous avez fait des progrès depuis l'autre jour "…
Tous ces encouragements permirent de pratiquer l'informatique un peu plus régulièrement. Et quel bonheur de pouvoir profiter de l'expérience des élèves pour se sortir d'une mauvaise manipulation ou pour tenter de nouvelles applications ! Il est toujours un pour trouver la bonne solution.
Un grand merci donc à tous mes élèves pour leurs encouragements et bravo pour leurs compétences.
En sachant rester humble, et avec de l'humour, on peut toujours OSER quelque chose de nouveau dans sa classe. Et puis, l'année prochaine, il faudra faire encore mieux.