Accueil > Documents non rubriqués

Le Fait religieux et l'école française

Temps de lecture : 5 minutes

Les grandes étapes de la réflexion sur le fait religieux et l'école française : les rapports Joutard et Debray, le colloque sur le fait religieux, l'affaire du voile, les programmes du primaire...

C'est tout d'abord le " rapport Joutard "remis au Ministère de l'Education nationale en septembre 1989 qui a été le déclencheur de la prise de conscience de l'importance de la culture religieuse à l'école.
" L'ignorance du religieux risque d'empêcher les esprits contemporains d'accéder aux œuvres majeures de notre patrimoine artistique, littéraire et philosophique "
Rapport Joutard - 1989

Treize ans plus tard, en 2002, le " rapport Debray ", tire le signal d'alarme : " L'enseignement du fait religieux dans l'école laïque ", Régis Debray, rapport remis au Ministère de l'éducation nationale, février 2002.

Un colloque : L'enseignement du fait religieux
La Desco (Direction de l'enseignement scolaire, service du ministère de l'Education nationale) organise alors un colloque sur le fait religieux à l'école.
" C'est en introduisant l'enseignement des fondements des religions dans toutes les matières de l'enseignement classique que nous avons le plus de chances de réussir à faire passer une telle culture. Ceci implique la dissociation de la culture religieuse et de la transmission de la foi. " Nicole Lemaitre - Les actes de la Desco - Page 313 - CRDP Versailles - 23€ - Référence 780OB442. A commander aux Services culture Éditions ressources pour l'Éducation nationale (Scérén).

En 2003 "l'affaire du voile" remue la France.
La commission Stasi, commission de réflexion sur l'application du principe de laïcité dans la République, rend son rapport au Président de la République le 11 décembre 2003.

Une loi est votée le 10 février 2004 à l'assemblée nationale et le 3 mars au Sénat.
" La laïcité garantit la liberté de conscience. Protégeant la liberté de croire ou de ne pas croire, elle assure à chacun la possibilité de s'exprimer et de pratiquer paisiblement sa foi…. Il ne s'agit pas non plus de faire de l'école un lieu d'uniformité et d'anonymat, qui ignorerait le fait religieux ". Exposé des motifs - Projet de Loi - MEN - janvier 2004.

Les députés adoptent la loi sur la laïcité - Éducation : synthèse de l'actualité, n° 56, février 2004

En mars 2004, le ministère de l'éducation nationale a publié un guide à destination des écoles :
"L'idée républicaine, aujourd'hui" destiné à lutter contre le racisme, l'antisémitisme et les dérives communautaires. Il comprend une vingtaine de définitions (laïcité...), des repères chronologiques et des textes de référence, mais surtout une anthologie avec des textes d'auteurs à utiliser en classe sur ces questions, de même qu'une filmographie.

Les programmes de l'école maternelle et primaire de 2002 ouvrent des perspectives pour l'intégration du fait religieux à l'école.
Valorisant le sens des apprentissages, ils développent le culturel avec l'introduction de la littérature, le renforcement des disciplines artistiques et des langues vivantes. Les questions de sens peuvent être abordées lors du débat hebdomadaire introduit en cycle 3 ou dans le " vivre ensemble " pour toutes les classes.
De plus ces programmes donnent une grande souplesse à l'enseignant et à l'équipe pédagogique. Le travail par projet permet de choisir des thématiques permettant de travailler sur le fait religieux. Par exemple : étude du patrimoine local, du quartier…
L'incitation est le plus souvent implicite. Sur le terrain, en école publique ou privée, les réalisations sont le fait d'une volonté d'éduquer les enfants à comprendre le monde dans lequel ils vivent.