Accueil > Documents non rubriqués

Pratiques philosophiques et programmes de l'école primaire

Temps de lecture : 3 minutes

Les programmes 2002 ne suggèrent pas explicitement la mise en place de discussions philosophiques dans les classes, mais c'est au niveau des priorités déclinées et à celui des démarches disciplinaires préconisées que l'on trouve une justification à cette pratique.

Les pratiques à visée philosophique offrent des temps de travail spécifique dans les deux grands domaines généraux affichés comme prioritaires et transversaux pour la scolarité primaire : la maîtrise de la langue et l'éducation à la citoyenneté.
Les discussions philosophiques, basées sur le dialogue offrent les moyens d'un exercice de la parole dans le cadre de situations de communication permettant l'expérience d'une vie citoyenne : chaque élève apprend à exprimer son point de vue, à confronter sa parole à celle des autres, à écouter et respecter la parole de ses pairs.

Au niveau des démarches préconisées dans les grands domaines d'activités au cycle 1 et 2 puis dans les différents champs disciplinaires au cycle 3, une part importante est faite au raisonnement et à la capacité d'argumentation.
La pratique du débat y est privilégiée : on demande ainsi aux enfants, quels que soient le domaine ou la discipline, de confronter les idées (sciences), d'organiser les justifications (maths), de confronter les anticipations, les hypothèses (littérature), de faire un usage réfléchi de la parole et d'exercer un esprit critique (histoire géographie)…
Les discussions philosophiques sont l'occasion de la mise en place de débats, les pratiques sont basées sur la capacité à problématiser, formuler des hypothèses, argumenter, capacités qui trouveront alors l'occasion d'être développées de façon spécifiques et pourront ensuite être transposées aux autres domaines d'activités.

Dans quel cadre situer les activités à visée philosophique ?

Il n'y a pas de taux horaire officiel dévolu aux discussions philosophiques. Cependant, elles peuvent trouver leur place :
- Dans le cadre des débats hebdomadaires dont la mise en place est initiée dès le cycle 2 : la pratique de débats philosophiques orientés vers la pratique d'une pensée réflexive, vient alors compléter celle des débats citoyens davantage axés sur l'exercice de la démocratie et la régulation de la vie du groupe.
- Dans le cadre des activités de littérature offrant alors un temps de travail à partir d'un genre littéraire particulier : les contes philosophiques.
- Dans le cadre des apprentissages transversaux relatifs à l'éducation civique ou à la maîtrise de la langue.