Accueil > Documents non rubriqués

Animation autour de l'année liturgique

Temps de lecture : 4 minutes

Année civile, année scolaire, année liturgique... Quel que soit le calendrier utilisé, la succession des jours est rythmée par des fêtes, des temps forts qui sont autant de points de repère dans le déroulement du temps. Quelques points de repère.

Année civile, année scolaire, année liturgique... Quel que soit le calendrier utilisé, la succession des jours est rythmée par des fêtes, des temps forts qui sont autant de points de repère dans le déroulement du temps. Toutes les religions ont leur propre calendrier : Nouvel an juif en septembre, en juin chez les musulmans, en janvier chez les bouddhistes. Pour nous chrétiens, l'année liturgique est centrée sur les grands faits de la vie du Christ. Même si elle commence à l'Avent et se termine à la fête du Christ Roi, la fête de Pâques, passion et résurrection du Christ, est le point culminant... C'est la victoire de la Vie sur la mort. Même s'il est annuel, le calendrier liturgique est ouvert sur un à venir : nous attendons le retour du Seigneur. Le calendrier de Pierres Vivantes (pages 148-149) suggère que le cycle annuel n'est pas fermé. L'Église, depuis 1965, propose la lecture des 4 évangiles sur 3 ans : année A : Matthieu, année B : Marc et Jean (pendant 5 semaines), année C : Luc L'Évangile de Jean est lu pendant les temps forts de chaque année. De nombreuses activités peuvent être menées avec les enfants autour du calendrier liturgique en s'aidant du code des couleurs liturgiques et de leur sens.
Dans le calendrier hebdomadaire, le dimanche est le premier jour de la semaine mettant ainsi l'accent sur eucharistie et la résurrection.



L'année liturgique est centrée sur les grands faits de la vie du Christ. Elle commence le premier dimanche de l'Avent. C'est ce dimanche que nous changeons de missel et d'année liturgique (A, B, C).
Référence à Marie : On peut aussi faire un calendrier marial…
Le "Nouveau Testament" parle très peu de Marie. Néanmoins, parce qu'elle tient une place essentielle, l'Église a institué de nombreuses fêtes en son honneur. La plus connue en France est sans doute l'Assomption (15 août).

Plus généralement, le calendrier liturgique fait mémoire d'un certain nombre de saints. Il y aurait là de nombreuses pistes à explorer, bien des Saints ayant été "témoins" de l'Évangile dans des cultures différentes de la nôtre…

Vocabulaire : le prêtre porte :
- Une aube blanche, vêtement blanc du baptisé
- Une étole (longue écharpe) qui rappelle qu'il a été ordonné par l'évêque
- Une chasuble (sorte de grand manteau sans manche) pour célébrer l'Eucharistie.

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics