Accueil > Documents non rubriqués

L’aménagement d’une structure petite enfance

Temps de lecture : 24 minutes

Quels espaces aménager et quel matériel choisir quand on crée une structure petite enfance ? Suggestions et points de vigilance.

L'aménagement de l'espace d’une structure petite enfance s'appuie sur des choix éducatifs et pédagogiques. Il prend en compte les besoins des enfants et est évolutif pour leur permettre d'être un explorateur permanent dans un milieu stimulant leur curiosité.

Dans l’idéal, ce type de structure devrait pouvoir disposer de plusieurs espaces ou sinon d’au moins une salle séparée par de petites cloisons mobiles comme il en existe dans les crèches ou "haltes garderies". Ces cloisons permettent en effet l’organisation d’espaces répondant à trois des besoins fondamentaux des tout-petits :
- Un espace permettant de développer la motricité
- Un espace permettant d’expérimenter, manipuler, bricoler, créer
- Un espace permettant le repos, l’intériorité, la construction du "moi et les autres".
Pour chacun de ces espaces, une attention particulière sera apportée au choix du matériel. Des points de vigilance vous sont proposés en fin de document pour vous guider dans vos achats.

A - Un espace permettant de développer la motricité
Pour les plus petits, développer des compétences dans le domaine "agir avec son corps", c’est apprivoiser son corps, prendre conscience de ses possibilités motrices. Pour faciliter ces découvertes, les crèches installent différentes structures en mousse ou en bois à partir desquelles l’enfant - qui vient tout juste d’apprendre à marcher - va pouvoir perfectionner les gestes de bases. Ces structures lui permettent aussi de retrouver avec plaisir les positions à genoux et allongée tant appréciées à cet âge, et qui lui offrent de vraies occasions de découvertes. Étant évolutives elles offrent aussi la possibilité quand l’heure est venue, selon lui, d’expérimenter d’autres postures (debout, en équilibre, avec un point d’accroche…), d’oser prendre des risques.

Matériel pouvant aider à développer l’activité motrice :
- porteurs, tricycles, tricycle biplace, trotteurs, trottinettes, chariots, brouettes, rollercar
- balançoires, bascule
- structures pliantes
- toboggan
- cubes à grimper, briques en mousse, magicube, pouf
- igloo (spécialement adapté aux jeux des tout-petits), maison, bateau, tunnel
- ballons sauteurs
- tapis de sols, tapis d’éveil, tapis rugueux, matelas d’eau
- piscine à balles
- parcours tactiles
- tissus : draps, serpillières …
- baguettes de bois avec des bouts renforcés de mousse…

B - Un espace permettant d’expérimenter, manipuler, bricoler, créer
Des espaces dédiés à la manipulation et à l’expérimentation
Espace transvasement
Quoi transférer ?
- du sable
- des glands, des marrons, des bouchons …
Dans quoi ?
- bacs à couvercle
- bacs " dessous de lit à roulettes " faciles à ranger sous les meubles
- bacs à eau, bassines
- tables à graines.
Avec quoi ?
- des entonnoirs
- des bouteilles
- des timbales transparentes
- des bobines de divers gabarits
- des cuillères, des moulins
- des récipients de toutes sortes…

Espace construction
- briques en mousse, jeux d’empilement, d’encastrement, circuits
- boîtes de différents formats, de différentes formes
- jeux d'engrenage
- établi avec des outils ne représentant pas de danger
- cartons de différents gabarits
- jeux à visser, à emboîter…

Espace motricité fine
Pour enfiler...
de manière différente
- des perles de diverses grosseurs.
(On peut fixer des baguettes sur des socles de terre glaise ou de plâtre : l'enfant pourra ainsi enfiler verticalement les grosses perles).
Pour froisser, plier, déchirer, rouler, entourer
- des surfaces avec le papier que l'enfant aura déchiré ou froissé
Le choix du papier à froisser est important. Commencer par du papier souple : papier pelure, papier de soie, essuie-tout ; mouchoirs en papier... pour arriver à un papier plus rigide : journal, revues, papier kraft…ainsi, la tonicité des mains augmente.
Pour remplir … de façon libre
- des bouteilles de 5 l d'eau avec des boules de papier froissé de différentes couleurs, de différentes textures…
Pour attraper avec des pinces et expérimenter des transvasements ou des remplissages avec différents ustensiles
- pinces à spaghettis, à sucre, à cornichons, couverts à salade, grosses pinces à linge.
Pour modeler avec divers matériaux
- terre - pâte à modeler - pâte à sel.
Pour couper - tartiner - tourner - mélanger
Tous ces gestes sont à proposer au moment de la préparation de la collation, des ateliers cuisine.

Des espaces sensoriels
Au même titre que la motricité, le toucher, l’audition, l’odorat, la vue, le goût s’éduquent. Et cette éducation est étroitement liée à ce qui entoure l’enfant.
.
Espace tactile
- panneau mural tactile
- morceaux de tissus à trier selon leur texture : doux, rugueux, lisse
- panneaux, pour encastrer, visser, prélever, emboîter
- blocs de mousse recouverts de tissus éponge découpées selon des reliefs différents, matelas d’eau, matelas d’air, tapis patchwork, tissus et papiers,

Espace visuel
- objets de couleur à trier et à ranger dans les tiroirs correspondants
- affichages artistiques
- miroirs, panneaux au sol recouvert d’un revêtement réfléchissant
- emploi de couleurs vives sur les murs dans leur partie basse suffisamment différenciées entre elles pour permettre aux enfants d’identifier par la vision tel ou tel lieu.

A noter : En ce qui concerne les lieux d’accueil collectif des tout-petits, il est important de varier harmonieusement les couleurs des cloisons pour offrir à chacun un univers coloré à sa convenance, dans lequel il évoluera avec plaisir. Tout petit, les enfants ont déjà des préférences, des goûts différents.

Espace d’écoute et de production sonore
- magnétophone muni de plusieurs casques et cassettes pour écouter et réécouter les
histoires racontée par la maîtresse, les chants de la classe, les instruments enregistrés et déjà reconnus… et toutes musiques diverses qui appellent de nouvelles découvertes ;
- quelques instruments (mais il est difficile de laisser les instruments de musique en accès libre sans que cela ne devienne bruyant…)
- boîtes à musiques qui peuvent être manipulées sans trop de gêne, bâton de pluie, maracas, castagnettes
- labyrinthe sonore, tapis sonore
- quelques boules de papier dans une bouteille rebouchée deviennent un instrument de musique à la portée des enfants de 2 ans. L'enfant secoue la bouteille en marchant. (On peut remplacer le papier par de grosses perles, du sable …).

Espace senteur
- pots de plantes odorantes, non toxiques (lavande, menthe…)
- sachets de plantes ou fleurs séchées…
- produits de toilette, savon, eau de toilette, parfum
- pots pourris
- ingrédients de cuisine épices, chocolat…

C - Un espace permettant le repos, l’intériorité, la construction du "moi et les autres", du nous

Espace refuge
Pour permettre de se reposer, de s'isoler un moment.
- cloisonnettes mobiles ou meubles qui peuvent aider à la construction d’espace.
- coin douillet avec des coussins et une banquette.
- jeux en tissus
- livres albums photos.
- jeux calmes.

Espace repos
Il s’agit davantage d’une salle de repos attenante à l’espace des enfants.

Espace regroupement
Accueillant, où les enfants seront installés confortablement et où les affichages colorés et adaptés éveilleront l'intérêt des jeunes élèves (posters, photos).
Cet espace peut aussi être entouré de petites cloisons ajourées, habillées de miroir, de hublots, de passage pour développer des jeux spontanés chez les enfants. Ce mobilier évolutif permet d’accompagner l’enfant dans ses progrès.

Espace imitation
La construction du "moi" et du "nous" s’opère dans les espaces d’imitation et de jeux symboliques
- espace cuisine avec un mobilier adapté qui permet à l’enfant de jouer seul puis à plusieurs.
Cet espace permet de développer la motricité fine, mais aussi l'imitation :
Visser des emballages : bouteilles de lait, de jus de fruits
Fermer et ouvrir divers flacons, pots, boîtes….
Tourner une essoreuse à salade, un moulin à légumes…
- espace poupée pour utiliser les pinces à linge, mettre les vêtements à sécher, boutonner, déboutonner les habits de bébé
- table à repasser, poussette.

Autres espaces à envisager …
Espace de soin et d’hygiène
Espace de restauration

Un espace passerelle pour les enfants, les parents et les éducateurs
Cet espace aura comme objectif de favoriser la transition entre la structure et la famille. Il sera suffisamment vaste. Il sera un lieu d’accueil, d’informations, d’affichages, de rangement pour les affaires personnelles de l’enfant et surtout un lieu d’échanges entre les différents partenaires. Il peut aussi permettre d’exposer des photos, des réalisations.
Le mobilier (des petits bancs) doit permettre à chacun de s’asseoir pour observer, attendre, échanger
Ce lieu de transition peut se compléter d’un lieu (réservé aux parents) d’aide à la parentalité où les parents échangent entre eux ou avec des professionnels de la petite enfance. Ils peuvent consulter des ouvrages. C’est parfois un lieu d’attente pour les parents lors des premiers temps d’accueil de l’enfant dans la structure.

D - Points de vigilance
- La bonne mesure

Il ne faut peut-être pas ouvrir trop d’espaces en même temps, ni prévoir trop de matériels pour chaque espace afin d’éviter de favoriser l’enfant zapping, sur - stimulé qui ne sait plus agir, inventer, imaginer et faire semblant. Par ailleurs, il semble nécessaire de privilégier le matériel évolutif et de répartir les achats tout au long de l’année afin de se ménager une marge d’ajustement. Enfin, le choix des bonnes quantités permettra d’assurer le partage entre tous les enfants et d’éviter les conflits.
Il paraît également important de se préparer à l’acceptation d’un certain désordre. Le petit enfant avant de construire ou reconstruire a besoin de mettre tout à plat et parfois cela prend du temps de tout déballer. Pour cela chaque espace ne doit pas être trop exigu, l’enfant ne doit pas ressentir la contrainte d’une trop grande promiscuité. Dans son jeu, il a recréé sa bulle et agit à l’intérieur de sa bulle. L’enseignant sera plus souvent observateur qu’inquisiteur par crainte de casser l’élan de l’enfant.
- La mixité des groupes
Ce point de vigilance est d’autant plus important que l’on s’adresse à un public mixte encadré d’adultes majoritairement de sexe féminin et dont la nature même les amènent plus souvent à rejeter la grande action motrice (trop vite, trop haut, trop fort), tout comme les mises en scène de bagarres, ou les jeux d’eau. Cela dépend en grande partie de l’attitude de l’enseignant qui, sous prétexte, parfois de garantir la sécurité de l’enfant ne lui permettra pas d’aller jusqu’au bout de son expérience et la prise de risque calculé.
- Le respect des cultures et des origines sociales
Certains enfants ne joueront pas à la dînette ou à la poupée, ne ramperont pas sous les tables…spontanément. Bien sûr, par la diversité des rencontres, ils seront sensibilisés à d’autres cultures et franchiront ou pas ces barrières. D’où l’intérêt notamment de choisir des jeux différents de ceux qui sont utilisés à la maison.
- Le bon sens
"On ne joue pas avec la nourriture" : éviter d'utiliser du riz, etc… Attention aux explorations intempestives : les tout-petits, avides de connaissances, portent beaucoup d’objets à la bouche …Et pour éviter les allergies, privilégier les matières naturelles.

E - A lire aussi sur sitEColes :
- Aménagement de l'espace et du temps : contraintes et liberté
Les enjeux éducatifs et pédagogiques de l'aménagement de l'espace et de la gestion du temps. Comment gérer les contraintes et les libertés qui y sont associées ?
- Le temps en maternelle
Des éléments de réflexion pour approfondir ce qui se cache derrière la facette temps, des outils personnalisés pour gérer le temps, des repères pour vivre et s'organiser dans le temps.

F - Pour aller plus loin
- L’Explorateur nu, Jean Epstein, Editions Universitaires, 2001.
- Des vertes et des pas mûres, Jean Epstein, Editions Universitaires, 1999.
- Le catalogue : petite enfance chez Nathan. Destiné à l’équipement des jardins d’enfant, crèches et Haltes garderies
- Guide pour la création de lieux d'accueil de jeunes enfants, site du ministère délégué à la Famille et à l'Enfance, consulté en novembre 2008.

Également intéressant à visionner la vidéo de Cap canal consacrée au jeu à l’école maternelle avec pour point de départ, le questionnement d'une enseignante de petite section de maternelle : l'école prend-elle assez en compte le besoin de jouer des enfants ?

G - Pour réfléchir
L’art de ne rien faire
N’Sira, jeune femme africaine, employée dans une crèche a beaucoup de cordes à son arc.
Un jour elle décide de créer pour les enfants un atelier "pour ne rien faire". Dès le matin elle dispose des coussins dans un coin de la crèche et s’y installe, attendant le client. Le personnel la regarde d’un œil oblique pensant qu’elle ferait mieux de "travailler "..
Mais très vite les avis changent le premier client arrive. Il s’agit de Laurent surexcité ce matin. Que se passe t-il au juste entre N’Sira et Laurent. Toujours est-il que sans grand discours, tous deux planent sereins, au milieu des coussins…
Quelques semaines plus tard, N’Sira est absente, une autre employée, qui elle n’a envie de rien faire (pour son propre compte), propose de reprendre son atelier. Mais fiasco : Les enfants ne sont pas dupes ; cette personne ne sait pas "ne rien faire", mais bien au contraire a envie qu’on lui fiche la paix, ce qui vous l’admettrez n‘a rien à voir….
Toujours est-il que savoir "ne rien faire", est un art très délicat, …bien salutaire dans un milieu dit "éducatif" où l’on a parfois tendance à surstimuler les enfants (pour leur bien ?) de façon intempestive.


(Jean Epstein-Zaü, Des vertes et des pas mûres, Editions Universitaires, 1999)