Accueil > Contenus d'enseignement > Langages - penser - communiquer > Français

Le parcours d’un lecteur autonome

Temps de lecture : 14 minutes
Le parcours d’un lecteur autonome

Cet article est destiné à accompagner la lecture de la note de service “Lecture : construire le parcours d'un lecteur autonome” du BO spécial n°3 du 26 avril 2018. Quelles pistes retenir ? Comment les travailler en équipe ?

Quelques jalons de ce parcours de lecteur autonome
 

On parle de plus en plus de “parcours” afin d’assurer une continuité pendant la scolarité de l’enfant. La lecture n’échappe pas à la règle, et c'est la particularité de cette note de service extraite du BO n°3 du 26 avril 2018 qui détaille quelques liens incontournables que l’élève doit effectuer de la Maternelle au Collège :

  • Un lien affectif, intime, à nouer avec la lecture.
    Habitude des textes lus par l’adulte dès la Maternelle.
    L’apprentissage de la lecture passe par l’expérience préalable de moments privilégiés de plaisir partagé et d’échange autour des textes lus par les adultes.
    « Des approches trop technicistes et systématiques peuvent nuire au sens des œuvres littéraires et aux émotions que leur lecture suscite. »
  • Un lien avec le sens à construire et partager.
    Premier accès à la compréhension, de l’explicite à l’implicite.
  • Un lien entre l’oral et l’écrit.
    Travail parallèle de phonologie et du principe alphabétique.
    Dès le CP, découverte des liens entre graphies et phonèmes, entraînement vers la fluidité
    Les différentes activités d’écriture contribuent à consolider les compétences en lecture.
  • Un lien entre lecture à voix haute (extériorisée, pour d’autres) et lecture silencieuse (intériorisée, pour soi).
    Temps de lecture à voix haute, mais aussi silencieuse, systématique jusqu’au CE2, et en lectures choisies dès le CM1.
    Entraînement progressif à lire devant un auditoire, à adapter sa voix.
  • Un lien avec la culture de l’écrit.
    Découverte de textes longs, et création de références littéraires, de la littérature de jeunesse aux œuvres du patrimoine.
    Habitude de fréquenter les bibliothèques ou les lieux de lecture, y compris en famille ou en associations.
    La circulation des livres dans la classe est organisée et encouragée par les enseignants.

Des objectifs chiffrés
 

Le texte établit des objectifs concrets, parmi lesquels :

  • en fin de CE2, être capable de lire un texte préparé d’une demi-page (1500 caractères) ;
  • pendant le cycle 2, découvrir 5 à 10 œuvres littéraires par an ;
  • pendant le cycle 3, découvrir 7 œuvres (littérature de jeunesse et œuvres du patrimoine) ;
  • au collège, lire au moins 3 œuvres sur temps de classe, 3 en dehors, et des groupements de textes.

Des questions à se poser en équipe, pour son groupe d’élèves
 

  • Comment s’assurer de la compréhension d’un texte lu ?
    Quelques idées : rôle du maître, entraînement à l’explicite, à l’implicite, mais aussi à la liberté des ressentis, importance du corpus des textes étudiés et de leur variété dans le type et le style…
     
  • Comment se donner les moyens de travailler systématiquement la lecture à voix haute et silencieuse ?
    Quelques idées : favoriser des temps propres, pas seulement pour les élèves les plus rapides, organiser des rallyes lecture, fréquenter les bibliothèques publiques, encourager l’emprunts d’ouvrages en bibliothèques...
     
  • Quels textes longs choisir, de la littérature de jeunesse aux œuvres du patrimoine ?
    Le Ministère propose quelques listes, et des rallyes-lecture en ligne permettent également d’orienter ses choix avec du matériel à disposition (exemple).
     
  • Comment bien alterner la lecture pour soi et la lecture pour les autres ?
    Quelques idées : au-delà de la lecture solitaire, organiser des moments de lectures offertes, des échanges entre classes avec “le quart d’heure de l’histoire” offerte par 2 élèves d’une classe chez des plus jeunes. Jouer des pièces de théâtre, faire lire les plus jeunes auprès de parents ou grands-parents, gestuer les poésies...
     
  • Comment développer le goût pour la lecture ?
    Quelques idées : mettre en place des coins chaleureux avec des albums en évidence, aller ensemble à la bibliothèque du quartier, mettre en avant des “coups de coeur”, créer ou mettre en avant la bibliothèque de l’école en la faisant vivre grâce aux différentes classes...
     
  • Quelle prise en compte des difficultés persistantes en lecture ?
    La note précise quand apporter des « remédiations adaptées » : pendant les APC à l’école et pendant l’accompagnement personnalisé en 6ème. N’oublions pas la pédagogie différenciée dans la classe et le rôle de l’enseignant spécialisé de regroupement d’adaptation en particulier dans le cadre de la co-intervention avec ses collègues.
     
  • La lecture, une affaire « que » du CP ?
    Non, l’apprentissage de la lecture n’est pas “que” l’affaire du CP, même s’il est rappelé l’importance du travail systématique de décodage et d’encodage pour favoriser une bonne fluidité favorisant la compréhension et le plaisir de lire.
    Le tableau récapitulatif ci-dessous montre bien le travail à effectuer de la maternelle au CM2

Une analyse du texte du BO spécial n°3 du 26 avril 2018 : « Lecture : construire le parcours d’un lecteur autonome »

Niveau Apprentissages Objectifs

Situations

  Comprendre en maîtrisant le code alphabétique    

Maternelle

-Ecouter de textes lus par les adultes (en plus des activités de découverte de la phonologie et du principe alphabétique)
-Questionner les textes lus afin d’enrichir son le vocabulaire et sa connaissance de la construction des phrases

-Se préparer à l’apprentissage systématique de la lecture à l’école élémentaire

-Textes écoutés de plus en plus longs
-Une fois par jour

CP

-Déchiffrer les textes par un travail systématique sur les correspondances entre les lettres ou groupes de lettres et phonèmes

-Fin du CP : parvenir à un déchiffrage aisé et à une réelle automatisation de l’identification des mots
-A partir du CP jusqu’en CM : lire à voix haute et silencieuse 

-Activités variées
-Révisions plusieurs fois par période

CE

-Développer ses compétences de lecture en lien avec l’écriture, le vocabulaire, la grammaire, l’orthographe et la compréhension
-Lire à voix haute avec fluidité

-Fin CE2 : lire à voix haute après préparation un texte d’une demi-page

-Temps réguliers intégrés aux activités de français

CM

-Lire des œuvres et documents étudiés en classe, et des ouvrages librement choisis
-Rendre compte de ses lectures sous forme orale ou écrite

 

-Temps significatifs de lecture silencieuse pendant le français et les autres disciplines

  Comprendre le sens explicite et les implicites des textes    

De la maternelle au CM

-Une démarche en 2 étapes :
  - Comprendre le texte de manière littérale (reformuler, paraphraser, résumer)
  -Dépasser le sens littéral (saisir l’implicite, s’interroger, formuler des hypothèses, interpréter)

-Mobiliser ses connaissances pour comprendre un texte nouveau

-A partir de la 6ème : analyser des textes en cours de français et dans les autres disciplines

-Lectures diversifiées (fiction, poésie, documentation…)

-Travail de découverte du texte :
   -lecture intégrale (plusieurs fois)
   -relevé des informations données par le texte
   -recherche du sens des mots inconnus par le contexte

  Comprendre des textes longs    

De la maternelle au CM

-Lire des textes de plus en plus longs et de plus en plus complexes sur les plans syntaxique et lexical
-Lire aussi sur les temps hors classe

-Du CP au CE2 : de cinq à dix œuvres
-Au CM1 : cinq ouvrages de littérature de jeunesse contemporaine et deux œuvres du patrimoine
-Au CM2 : quatre ouvrages de littérature de jeunesse contemporaine et trois œuvres du patrimoine

-Progression dans les textes et les œuvres proposés
-Libre choix des œuvres par les élèves parmi une proposition de plusieurs ouvrages

  Partager ses lectures : le plaisir de lire et de mieux comprendre    

De la maternelle au CM

-Lire, réciter, interpréter un texte littéraire mémorisé devant un auditoire
-Développer l’expressivité de la lecture ou de la récitation
-Se familiariser avec les usages, les lieux et les acteurs du livre

-Au fil des années : lire ou réciter de manière fluide, puis mettre l’accent sur le rythme, la voix, le langage corporel
-Dans les petites classes : lectures partagées en famille

-Préparation des prestations
-Utilisation du coin-lecture, de la bibliothèque d’école

 

Et vous, quelles sont vos idées ?

Qu’avez-vous mis en place qui permet à vos élèves de réaliser ce parcours de lecteur autonome ?
Dites-le nous en commentaire !

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics