Accueil > Pédagogie > Expertise dans les apprentissages > Organisation et outils

La différenciation pédagogique : un obstacle à l’apprentissage et à la réussite de tous les élèves ? 

Temps de lecture : 14 minutes
La différenciation pédagogique : un obstacle à l’apprentissage et à la réussite de tous les élèves ? 

Cet article propose quelques réflexions sur la base des éléments mis en évidence dans le cadre de la conférence de consensus sur la différenciation pédagogique de mars 2017

Différencier les apprentissages c’est « adapter l’enseignement pour la réussite de tous les élèves ». C’est pouvoir répondre avant, pendant et après une séquence pédagogique aux besoins et aux obstacles à l’apprentissage rencontrés par chacun des élèves… C’est une façon de rejoindre chacun dans ses façons d’apprendre, que les élèves aient des facilités ou difficultés face à l’apprentissage.
Mais, la différenciation pédagogique est-elle toujours positive ?

1- La différenciation pédagogique : un consensus difficile à trouver…

Du côté des enseignants : c’est vraiment trop de travail !
…. C’est vrai.
Lorsque la mise en place de pratiques de différenciation ne s’appuie pas sur les savoirs et savoirs faire de l’enseignant, lorsqu’elle ne peut pas se reposer sur des «routines pédagogiques » bien en place permettant de « gérer des temps d’explicitation, gérer une phase de synthèse de production d’élèves, gérer les comportements des élèves dans l’instant », conférence de consensus p. 6. Ce sont ces routines pédagogiques qui vont libérer l’enseignant, lui permettre d’enrichir ses pratiques pédagogiques et de consacrer sa réflexion et son temps sur la différenciation. Cette difficulté exprimée pose donc la question de la formation initiale et continue des enseignants et de son rôle dans l’acquisition de routines pédagogiques... Car ce sont ces routines pédagogiques qui rendent possible la différenciation.

Du côté des enfants : ils refusent d’être stigmatisés, « enkystés » dans leurs difficultés !
… C’est vrai.
Lorsque la différenciation s’organise principalement, ou exclusivement, autour de « regroupements homogènes d’élèves », de groupes de niveau dans la classe ou dans le cycle, ou encore lorsqu’elle repose sur « l’individualisation des tâches ». Ces pratiques sont sources d’écarts entre les élèves et de démotivation pour les plus en difficulté surtout lorsque leurs objectifs ne sont pas clairement annoncés, lorsque les temps de groupes homogènes ou d’individualisation (qui peuvent être réguliers) ne sont pas limités dans le temps ou prennent le pas sur le travail collectif.

Quant aux parents : ils ont peur que leurs enfants régressent ou ne progressent pas autant qu’attendu… !
… C’est vrai.

Lorsque les propositions pédagogiques ne sont pas les mêmes pour tous, le risque de créer « des écarts entre les élèves parce que leurs expériences avec le savoir ne sont pas équivalentes », conférence de consensus p.13, est bien réel. Les peurs des parents sont donc fondées, d’autant qu’ils souhaitent le mieux pour leurs enfants. Elles sont à écouter avec bienveillance afin de ne pas les renforcer. Il s’agira de montrer aux parents, si nécessaire, certes la régularité des pratiques de différenciation, mais aussi leur place limitée dans le temps et leurs liens avec le collectif de la classe pour la définition des objectifs d’apprentissage, pour les phases d’institutionnalisation, ou encore pour les temps de verbalisation et d’interactions nécessaire à chaque séquence d’apprentissage...

2- La différenciation pédagogique : des effets négatifs observés

La conférence de consensus, p.27, met aussi en évidence que « mal conduite, une pédagogie différenciée peut avoir des effets négatifs sur l’apprentissage des élèves ».

Quels sont ces effets négatifs ?

  • La démotivation des élèves les plus en difficulté, une baisse de leur intérêt et de leur engagement dans l’apprentissage, par le vécu de situations d’apprentissage trop centrées sur la technicité et moins sur les compétences ;
  • L’augmentation des écarts de performance entre les élèves par une pratique trop systématique des groupes de besoins au détriment du travail en collectif en groupe classe ;
  • Une perte d’autonomie des élèves et une restriction de leurs capacités de créativité et de leur responsabilisation, par un accompagnement trop guidé des élèves ;
  • Une baisse de l’estime de soi et de la confiance de l’élève dans ses capacités d’apprentissage par une absence d’identification de réussites ou de progrès ;
  • Un renforcement de la compétitivité entre les élèves qui peut parfois aller jusqu’à la violence.
    Autant de conséquences négatives majeures qui peuvent faire hésiter certains enseignants à investir dans des pratiques pédagogiques différenciées.

Pour autant, on observe aussi que seules des pratiques différenciées peuvent permettre la prise en compte des besoins diversifiés des élèves, amener « chaque élève au maximum de son potentiel », Conférence de consensus p.23, car, différencier, c’est aussi rassurer, aider à comprendre, montrer des réussites… Alors, Est-ce possible ?

3- La différenciation pédagogie : des obstacles incontournables ou des points de vigilance ?….

Le dossier de synthèse et les recommandations du jury de la conférence de consensus concernant la différenciation pédagogique mettent en évidence quelques-uns des points de vigilance pour favoriser une différenciation pédagogique pertinente :
Dans la construction des séquences d’apprentissage

  • Donner aux élèves des objectifs précis, à court terme qui leur permettent d’identifier régulièrement des avancées, de situer des progrès « par rapport à une performance antérieure », p.32, sans les réduire à des apprentissages techniques dénués de sens.
  • Favoriser les interactions entre élèves pour découvrir des démarches d’apprentissage, des obstacles à l’apprentissage variés.
  • Varier les dispositifs pédagogiques : groupes de niveau, groupes de besoins, tutorat, enseignement collectif, individualisé, co-enseignement, table d’appui…… C’est l’utilisation souple et en alternance des différents dispositifs pédagogiques qui fait la pertinence de la différenciation pédagogique. Ils pourront être adaptés en fonction des différentes phases d’apprentissage, en réponse aux besoins des élèves, et compte tenu des objectifs explicités pour l’apprentissage.
  • Sélectionner des compétences variées afin de pouvoir mettre en avant tous les élèves (« compétences de lecture, compétences créatives, sportives… »).
  • Travailler en équipe pour préparer, réguler, analyser les séquences/séances d’apprentissage.
  • Donner aux élèves le temps d’apprendre, des temps différenciés pour apprendre.

Au niveau des postures professionnelles favorables :

  • Garder des attentes élevées pour tous les élèves : porter un regard positif sur chacun ;
  • Varier ses postures d’enseignant tout au long de la séance. « Les enseignants enclins à varier leurs postures en fonction du contexte, autorisent alors les élèves à expérimenter les chemins qu’ils choisissent et donc les responsabilisent dans leur travail », p.14 des recommandations du jury. Ainsi, l’enseignant pourra, successivement, accompagner, contrôler (mettre en évidence « les points forts, les points faibles, les améliorations possibles », p.32), transmettre des connaissances, observer les élèves en action…
  • Expliciter/verbaliser ou faire expliciter/verbaliser des découvertes, des obstacles… Organiser des temps de retour sur l’apprentissage réguliers pour tous les élèves, des temps de dialogue avec l’élève.. ? instaurer des pratiques d’auto-évaluation.
  • Adopter une attitude d’écoute, d’empathie et d’accueil pour chacun des élèves.

En analysant sa pratique sur la base de ces quelques points de vigilance, chaque enseignant pourra identifier la place qu’il donne ou qu’il peut donner à la différenciation, renforcer ou renouveler les réponses différenciées pour les élèves. C’est ce qui permettra la réussite de tous.
Car : « Différencier n’est pas une réponse en soi, mais au contraire un questionnement permanent »,
Marine Delépine, professeur des écoles à la conférence de consensus sur la différenciation pédagogique.

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics