Accueil > Contenus d'enseignement > Formation personne et citoyen > Formation morale

La paix ça s'apprend

Temps de lecture : 4 minutes
La paix ça s'apprend

Les auteurs Thomas d’Ansembourg et David Van Reybrouck, émus et déconcertés par les attentats du Bataclan et des terrasses à Paris ont décidé d’agir. Leurs échanges, dialogues, pistes de réflexions et d’actions se trouvent retranscrits dans ce petit livre : « La paix ça s’apprend » aux éditions Actes sud dans la collection « Domaine du possible ».

Avec la force de l’écriture, ils veulent contribuer à changer les choses. Ils confessent dans l’avant propos du livre : « nous savons aujourd’hui que la santé physique est le fruit d’une bonne hygiène de vie : exercice et soin du corps réguliers, nourriture saine et repos. Peu de gens savent qu’il en va de même pour la santé psychique, avec les mêmes ingrédients […] Nous soignons notre peau mais nous négligeons notre paix. »

Pourquoi lire ce livre ?

Par une approche modeste (les auteurs traitent cette question en moins de cent pages), Thomas d’Ansembourg et David VVan Reybrouck ont construit un livre efficace, clair, précis, s’appuyant sur leurs expériences personnelles et professionnelles mais aussi sur leurs fondements construits par la connaissance des grands artisans de paix du XXème siècle : Gandhi, Luther King, Mandela, Havel.

Le livre est présenté en trois chapitres :
1. L’individu en paix
2. Une société d’individus en paix
3. Une société en paix

J’ai particulièrement apprécié la réflexion personnelle que les auteurs suscitent (sans aucun sentiment de culpabilité) ; ils nous entraînent vers le plus profond de notre être en nous questionnant à travers trois entrées :
• Pacifier sa façon d’être
• Pacifier sa façon d’être ensemble
• Pacifier sa façon d’agir

Oui, ils appuient leurs propos sur des techniques, des méthodes : la pleine conscience, la CNV (Communication Non Violente) et la bienveillance ainsi que sur la connaissance du cerveau et les progrès de l’imagerie cérébrale pour accréditer leurs études.

Pourquoi j’ai aimé ce livre ?

Pour sa clarté, les liens tissés et la capacité que les deux auteurs ont de synthétiser une pensée profonde avec des mots simples en mettant en exergue des évidences, des fondamentaux.
Partageons quelques extraits :

  • « Vivre en paix n’est pas nécessairement sans conflits, mais avec nos conflits. C’est vivre de telle manière que nos conflits se résolvent, ou au moins se régulent et deviennent gérables, sans qu’ils entraînent de la violence, de la haine ou la guerre. »
  • « La pratique de la méditation stimule des comportements prosociaux, l’altruisme, le bien être, la bienveillance et la compassion. »
  • « Toute personne qui s’implique dans un travail de connaissance de soi se met systématiquement au service des autres ».

Et pourquoi j’insiste ?

Parce qu’à l’image des pistes que les auteurs suggèrent et tout simplement du titre de l’ouvrage : « La paix ça s’apprend », quelle place, nous, en tant qu’éducateurs et enseignants, donnons nous dans nos classes pour éduquer à la paix ?
Comment changer nos systèmes de pensée pour créer ensemble une éducation empathique, aimante, soutenante, encourageante ?

Je vous souhaite d’avoir la chance d’ouvrir ce livre, bonne lecture.

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics