Accueil > Littérature jeunesse

L’école de ma vie

Temps de lecture : 5 minutes
L’école de ma vie

Un album de littérature jeunesse qui fait réfléchir sur l’apprentissage, le savoir, l’intelligence, l’échec…

Cette fiche fait partie du dossier de littérature jeunesse.

Auteur
Marie Desplechin

Illustrateur
Glen Chapron

Edition
Mouche de l’école des loisirs

Thématiques
L’apprentissage par la vie ou à l’école - La peur de l’échec - Les rapports entre les adultes et les enfants - Qu’est-ce que l’intelligence ?

Niveau : cycle 2

Résumé :
Pendant les vacances, Fanta, qui vient de finir son CP, est invitée à la campagne par Sylvie, une amie de sa maman. À elle les grandes découvertes ! Pour la première fois de sa vie, Fanta va monter dans un train, observer la nature et les animaux. Elle a bien l’intention de prendre du bon temps. Mais Sylvie veut aussi que Fanta lise tous les jours, et ça, c’est beaucoup moins drôle. Fanta, qui en fin de CP ne sait toujours pas lire, fait tout pour esquiver l’épreuve quotidienne. Jusqu’au jour où elle va à la piscine. Et où l’on s’aperçoit qu’elle ne sait pas nager. Drôles de vacances ! Est-elle toujours obligée d’apprendre quelque chose ?

L’auteur :
Marie Desplechin est journaliste et écrivain de livre pour enfants et adultes. Ses premières parutions sont pour L'école des Loisirs (1993). Certains de ses livres ont ensuite été publiés sous forme de BD. Elle est membre du comité de la coordination française pour la Décennie de la Culture de Paix et de Non-Violence.

Des pistes de réflexion et d’échange possible :

  • Qu’est-ce que c’est qu’apprendre ? Pendant ses vacances, Fanta fait de nombreuses découvertes qui ne sont pas liées à des apprentissages scolaires. Elle prend le train pour la première fois, elle observe les animaux sauvages, elle découvre les saveurs de nouveaux aliments, un mode de vie différent…
  • Qu’est-ce que c’est qu’être intelligent ? Fanta est sortie de CP sans savoir lire, mais elle impressionne les adultes qui l’entourent par ses réflexions intelligentes, sa débrouillardise (elle fait la vaisselle, range la cuisine, sait préparer un repas), sa mémoire (elle repère la place des mots sur la page et apprend par cœur un livre pour faire croire qu’elle sait lire)
  • Peut-on vivre sans apprendre ? Lorsque Sylvie insiste pour qu’elle travaille la lecture ou pour qu’elle apprenne à nager, Fanta se demande pourquoi elle veut toujours lui apprendre quelque chose – même pendant les vacances.
  • Les différences : Fanta est d’origine Africaine, elle est musulmane. Elle est peut-être dyslexique. Comment ces différences sont-elles traitées dans l’album ? Quelle importance ont-elles ?
  • Les relations entre les adultes et les enfants. Les adultes qui entourent Fanta veulent l’inciter à apprendre (à lire, à nager) et à faire des découvertes. Fanta ne s’y prête pas toujours. Parfois, aussi, elle fait seule ses propres découvertes.
  • Le rapport au savoir et les conditions de l’apprentissage. Au début des vacances, Fanta « s’en fiche de savoir lire ». A la fin de l’été, elle ne sait toujours pas lire mais quelque chose a changé : elle a envie d’apprendre, et quand elle voit une étoile filante, elle fait le vœux de « savoir lire ».

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics