Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > Projet et organisation de l'école (sens, dynamique et organisation) > Organisations

Sans peurs et sans reproches …

Temps de lecture : 6 minutes
Sans peurs et sans reproches …

Entre la sortie des classes et la rentrée, tout enseignant qui se respecte, est rempli de bonnes intentions ; il repère les retards à combler et anticipe la préparation de la rentrée… mais où se situe l’essentiel ?

Nous sommes le vendredi 7 juillet 2017 : 
Je finis de dresser la liste de tout ce que je projette de faire pendant les vacances :

  • Laver les rideaux de la classe
  • Repeindre l’étagère fixée le long du mur du couloir
  • Ranger les placards
  • Trier et jeter les vieux manuels qui ne correspondent plus aux Instructions Officielles
  • Lire les revues pédagogiques accumulées sur ma table de travail (l’abonnement, lui, arrive bien tous les mois mais ne correspond pas à ma disponibilité pour les lire)
  • Étudier le LSU et son contenu
  • Regarder la vidéo repérée sur sitEColes « Je travaille dans une école rurale » et les différents articles qui pourraient bien m’être utiles en particulier : « Au secours, je n’ai pas fini le programme »
  • Refaire la programmation de maths et revoir la progression du calcul mental
  • Réfléchir au projet d’écriture
  • Préparer les étiquettes pour les cahiers

Me voici le jeudi 31 août 2017 :
Je regarde ma liste : pas grand-chose de rayé ! et puis, je redécouvre au dos de ma liste, de ma plus petite écriture, quelques peurs, inavouables, griffonnées un soir de cafard et qui me font souffrir parfois sournoisement : la peur des parents, la peur du regard des autres, la peur de ne pas y arriver, de ne pas finir le programme, la peur des élèves en difficulté, la peur des enfants différents.
Et si je redémarrais l’année en changeant mon regard pour aborder la rentrée différemment :

  • Voir les parents comme des alliés, coopérer en construisant une confiance réciproque
  • Voir les collègues comme des compagnons de route en travaillant, en partageant les doutes, les difficultés pour rechercher des solutions ensemble
  • Voir les enfants comme des êtres en devenir, poser le principe de la bienveillance et de l’éducabilité de chacun
  • Croire en soi, avoir de l’estime de soi, simplement, humblement, modestement et pourquoi pas se voir comme un artisan bâtisseur qui œuvre à long terme avec ces enfants, ces jeunes en devenir.

Et si le plus important était de me redire les fondamentaux nécessaires pour que l’élève apprenne et que l’enfant grandisse dans les meilleures conditions.
Voici quelques repères issus de l’ouvrage « Nouveaux enseignants » paru chez Canopé Editions dans la collection éclairer en 2015…. ces repères expriment ce dont les élèves ont besoin :

  • Être traité de manière juste par l’enseignant
  • Se sentir en sécurité dans ses apprentissages et la relation à l’adulte
  • Se sentir motivé, stimulé, intéressé par les activités que propose l’enseignant
  • Se sentir considéré, estimé.
  • Et pour les plus fragiles d’entre eux :
  • Se sentir intégré dans une classe et accepté par ses pairs
  • Être aidé et accompagné
  • S’exprimer librement, pouvoir livrer son opinion, ses préférences
  • Devenir autonome, développer le besoin d’autodétermination

Cette dernière liste est bien plus importante et primordiale que la première. Être en forme, avoir passé de bonnes vacances s’avèrent sûrement déterminant pour être disponible aux autres, c’est donc sans peurs, sans reproches et sans culpabilité que je reprends le chemin de l’école pour de nouvelles rencontres riches en humanité…. au fait, une fois n’est pas coutume, ce n’est pas à un pédagogue mais à Cali, auteur, compositeur, interprète que je cède la conclusion avec trois mots, répétés en refrain et qui donne d’ailleurs le titre à la chanson : « la vie quoi ! ».

Allez, bonne rentrée, « la vie, quoi ! »
 

© Crédit photo Catherine Pagenaud

Commentaires (3)

Sort
Gravatar
Jean-Roch MASSON (instit) a écrit...
Un article qui fait du bien, même plus tard que la rentrée !
A relire dès que le temps manque ;-)
29 Septembre 2017 09:57
Gravatar
LEREVENU (CE) a écrit...
Merci madame de la Sarthe! il est 7h le soleil se lève sur l'île de Beauté, je pensais aux recrutements de CAE, AUX EST pas encore terminés, aux 2 enseignants pas encore nommés, aux parents qui me demandent: pourquoi mon enfant est en cp ce1 et non pas en ce1 ce2, pourquoi mon enfant n'est pas inscrit en anglais euro en 4ème etc? Vous avez raison, j oublie et je profite des 15 jours de repos et pars me baigner ! Belle journée à tous KL
5 Août 2017 07:25
Gravatar
Fontaine Dominique a écrit...
Vivifiant cet article ! Il dit quelque chose d'essentiel aux enseignants, en passant par le point de vue des enfants qui sont quelquefois, dans leur vie, des élèves. Merci Catherine !
30 Juin 2017 10:00
Page 1 de 1

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics