Accueil > Documents non rubriqués

L’enseignement des langues et cultures : approche sur le sens

Temps de lecture : 8 minutes
L’enseignement des langues et cultures : approche sur le sens

Éduquer aux langues et cultures, c'est faire naître un comportement bienveillant, écoutant, respectueux, critique. C'est permettre la construction d'une identité capable de créer du lien.

L’environnement dans lequel évolue l’école aujourd’hui s’est considérablement modifié ces dernières années. Le rapport au temps, le rapport à l’autre, le rapport à l’information, aux vecteurs de communication ont été questionnés de manière remarquable. L’institution scolaire ne peut aujourd’hui rester à distance de ces évolutions sans interroger ses finalités, sans réfléchir au sens de son action.

Aujourd’hui les langues font partie de notre vie, professionnelle et privée, parce que notre horizon quotidien s’est élargi à l’Europe, au monde et que nous sommes en contact en permanence avec des cultures et des langues étrangères. Il est souvent indispensable de maîtriser d‘autres langues que sa langue maternelle.

Ces deux dernières décennies ont vu un intérêt croissant se développer sur la question de l’enseignement des langues dans le milieu scolaire. Preuve en est le nombre de textes réglementaires considérable qui ont vu le jour depuis l’introduction de l’enseignement des langues dans les programmes de l’école primaire.

Mais une réflexion sur l’enseignement des langues ne peut se réduire au champ de ses dimensions pédagogique et didactique. L’enseignement des langues permet de découvrir une autre culture et d’aller à la rencontre de l’autre. Cet enseignement est indissociable de la notion d’éveil, d’enrichissement personnel, d’ouverture : il vise à développer le goût des langues et des cultures, à transmettre le plaisir d’apprendre. La pratique d’une langue est en elle-même un vecteur culturel. Elle contribue aussi à l’accès à sa propre culture.

Nos cultures permettent de dire de notre Humanité commune. L’enseignement des cultures et des langues vise, au delà de nos propres références, à favoriser le vivre-ensemble.

La culture humaniste permet aux élèves d’acquérir tout à la fois le sens de la continuité et de la rupture, de l’identité et de l’altérité. En sachant d’où viennent la France et l’Europe et en sachant les situer dans le monde d’aujourd’hui, les élèves se projetteront plus lucidement dans l’avenir.
La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité.
Elle enrichit la perception du réel, ouvre l’esprit à la diversité des situations humaines, invite à la réflexion sur ses propres opinions et sentiments et suscite des émotions esthétiques. Elle se fonde sur l’analyse et l’interprétation des textes et des œuvres d’époques ou de genres différents. Elle repose sur la fréquentation des œuvres littéraires (récits, romans, poèmes, pièces de théâtre), qui contribue à la connaissance des idées et à la découverte de soi. Elle se nourrit des apports de l’éducation artistique et culturelle (Pilier 5 du Socle commun : la culture humaniste).

La volonté d’ouverture à l’interculturel s’inscrit dans le projet éducatif de l’Enseignement Catholique. L’attention que l’on porte à la Culture au sein de l’Enseignement Catholique est inspirée par l’anthropologie chrétienne. Il nous faut passer de la « culture humaniste » à la place de l’Homme dans cette culture et dire ou exprimer au nom de qui on le fait : elle s’ancre dans une démarche éclairée par l’Evangile.

La question n’est pas de multiplier les connaissances encore moins de les supprimer, c’est leur statut qu’il s’agit de redéfinir, les connaissances ont une fonction médiatrice, reflet de l’histoire de l’Humanité. Elles doivent permettre à un jeune d’entrer en contact avec cette histoire. Les connaissances sont aussi un passage obligé pour se définir, se comprendre, pour éclairer et préciser le sens de sa propre existence (Père LAMOTTE - 1989)

Éduquer aux langues et cultures, c’est faire naître un comportement bienveillant, écoutant, respectueux qui permette aux enfants, aux élèves de grandir, de s’épanouir dans toutes leurs dimensions intellectuelles, corporelles, spirituelles.

La culture commune que l’on développe permet de connaître et de construire sa propre identité en acceptant l’autre, en le reconnaissant, tout en évitant le piège de l’uniformité.
L’enseignement des langues et cultures devrait permettre l’ouverture de l’élève à un sens critique, à une autonomie, à des choix possibles, à  une liberté éclairée et raisonnée.
Élaborer des projets cultures et langues au sein des établissements permet de développer une dynamique d’ouverture sur le Monde et de créer des liens au sein des communautés éducatives.

Cette volonté d’ouverture à l’universel facilite une meilleure compréhension les uns des autres et constitue un fondement indispensable à la construction d’un monde de demain plus fraternel, empreint de nos richesses et de nos différences.

Lire aussi sur sitEColes
- Enseigner les langues vivantes et se former.
- Consulter la rubrique "Langue vivante" dans l'onglet "Contenus d'enseignement".

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics