Accueil > Métiers - Carrières > Formation continuée - innovation - Recherche (développement professionnel) > Plan de formation

Se former

Temps de lecture : 17 minutes
Se former

La formation : un droit et un devoir pour chaque personne - une responsabilité pour le chef d’établissement - un cadre formalisé et des initiatives.

« Rien ne dispose plus au conformisme que le manque de formation », Gustave Thibon, philosophe.
« Un adulte n’est prêt à se former que s’il peut trouver dans la formation une réponse à ses problèmes dans sa situation. Tout le secret de la formation des adultes consiste à transformer le vécu en expérience, les expériences en savoir-faire, puis les savoir-faire en connaissance qui permettent l’autonomie ». Bertrand Schwartz.
« La formation continue est un droit et un devoir des salariés, et un levier de développement au service de la personne. Elle permet aussi de s’adapter aux mutations des divers métiers et de sécuriser les parcours professionnels. Il appartient au chef d’établissement de piloter et d’accompagner la formation des personnels ». Statut de l’Enseignement catholique

Se former ? 
Le référentiel du métier d'enseignant publié au J.O. du 18 juillet 2013 indique comme compétence :
CC14. S’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel
« Quand une personne se trouve face à un dysfonctionnement, quand elle voit qu’il y a quelque chose à faire et qu’elle comprend l’utilité, elle sent aussi qu’elle peut apprendre. Lorsque je découvre des besoins que j’ignorais, lorsque je me surprends détenteur de savoirs que je ne soupçonnais pas, alors commence mon éducation permanente », Tho HA Vinh, In Jean-Marie Barbier (dir.), Encyclopédie de la formation, Demos, PUF, octobre 2008 
Éducation permanente, formation tout au long de la vie, formation continue autant de termes qui recouvrent une réalité : la nécessité et la possibilité de se former au-delà de la formation initiale. Cependant, le concept de formation a évolué. Il ne se limite plus à une conception classique (cours, séminaires…). On parle de formation / professionnalisation. Il s’agit de développer ses compétences. Et cela se réalise par des moyens variés dont la formation. 
Le référentiel de compétences est un point d’appui pour s’inscrire dans une démarche de professionnalisation.
L’enseignant est responsable de développer ses compétences professionnelles : L'approche compétences existe pour les élèves, les enseignants et plus largement dans la société. Comment s'inscrire dans une démarche de développement des compétences professionnelles? 
Il est tenu à au minimum 9 heures de formation : La circulaire du 21 février 2013 pose cette exigence. Comment y répondre ? Quels sont les moyens à disposition ?

Une démarche individuelle dans un projet collectif
Si la démarche est individuelle, elle s’inscrit aussi dans un collectif. L’enseignant confrontera ses compétences avec le projet de l’école.
Bâtir un projet de plan de formation : Le chef d’établissement a la responsabilité de l’élaboration du plan de formation de son établissement. Mais comment peut-il l’élaborer ? La formation est-elle la réponse au problème ? Quelle organisation de l’établissement la rend efficace ? Comment établir un cahier des charges pour construire le projet de formation ?
Le plan de formation de l’établissement s’appuiera sur les orientations fédérales de la formation Formiris votées pour 2012-2018 et sur les orientations territoriales Formiris

Un parcours balisé ?
Si des étapes sont identifiées, la formation continue prend des chemins variés. 
La formation initiale se réalise avant la prise de poste. 
Métier carrière : devenir professeur des écoles.

  • Les suppléants acquièrent une expérience professionnelle en même temps qu’ils se forment. 
    Être suppléant et se former : C'est débuter la formation au plus tôt pour acquérir des gestes professionnels afin d'assurer le plus sereinement et efficacement possible sa fonction de remplaçant. C'est aussi se préparer aux examens et concours qui permettent d'obtenir un Contrat à Durée Indéterminée (CDI).
  • La formation continue. C’est tout au long de la carrière, que l’enseignant relèvera de la formation continue pour développer ses compétences. S’adresser à Formiris, Fédération des Associations pour la formation et la promotion professionnelles dans l’Enseignement catholique.  
    Voir sur le portail de Formiris : 
    Pédagogie et Didactique des disciplines
    Éducation inclusive
    Enseignement du fait religieux
    Responsabilité sociale et citoyenne
    Réforme du collège
    Évolution des métiers ETP
    Innovation, organisation apprenante et recherche
  • Envisager une évolution professionnelle : Votre situation professionnelle vous incite à une réflexion sur votre parcours : reconversion, changement de discipline, questionnement sur votre pratique professionnelle, envie de prendre des responsabilités ou de changer de métier ... Prenez contact avec les conseillers en formation de votre association territoriale pour un entretien individuel ou une réunion d'information.
  • Prendre des responsabilités, pourquoi pas moi ? : Plan de carrière, envie de changement, compétences du métier d'enseignant maîtrisées, souhait de s'impliquer davantage..., goût pour le leadership, la transmission, l'élaboration de projets..., sollicitation de l'institution, proposition ou demande d'un supérieur hiérarchique..., les motivations sont diverses. Il est pertinent de s'interroger sur sa capacité à s'engager ponctuellement ou plus durablement dans des prises de responsabilités.

Le passeport formation est un outil pour conserver des traces de son parcours. Les conseillers formation de Formiris sont là pour vous accompagner. Contacter votre association territoriale

Certaines formations sont certifiantes

Des modalités de formation diversifiées
Elles sont de plus en plus diversifiées et même le plus souvent combinées : 

Les conditions de départ en formation
Dossier : s’inscrire en formation continue.
Sur le portail de Formiris

Pour les personnels de droit privé, s’adresser à l’Opcalia.

Les acteurs de la formation

  • L’établissement, les enseignants et le chef d’établissement
    « L’établissement est le lieu de base de la mise en œuvre de la politique de formation en particulier par l’identification des demandes et des besoins de formation des personnels ainsi que par la gestion des départs en formation ». « L’établissement est également acteur de la formation par l’accueil de stagiaires, l’accompagnement individuel, le conseil pédagogique, le tutorat et la participation à la constitution du vivier de personnes ressources en formation », Texte cadre sur le fonctionnement fédéral de Formiris, 19 juin 2009.
    Les enseignants sont responsables de leur formation et s’inscrivent dans le projet de l’établissement. Voir ci-dessus.
    « Le chef d’établissement (1er et 2nd degré) fédère les équipes autour de projets que l’établissement veut développer. Il est responsable de sa propre formation et de celle des personnels de son établissement. Il aborde les besoins et les projets de formation, notamment lors des entretiens annuels individuels, et inscrit sa démarche de responsabilité de formation dans le processus paritaire réglementaire permettant d’associer les enseignants et les autres personnels. Formiris apporte son expertise et son conseil au chef d’établissement pour l’élaboration du plan de formation de l’établissement », Texte cadre sur le fonctionnement fédéral de Formiris, 19 juin 2009.
    Le chef d’établissement en formation... comment gérer l’absence ?
  • L’organisme de formation et les formateurs
    « La réalisation de la formation des personnels des établissements est confiée à des organismes de formation dont les actions proposées sont compatibles avec le projet de l’Enseignement catholique », Texte cadre sur le fonctionnement fédéral de Formiris, 19 juin 2009. Certains sont missionnés par l’Enseignement catholique.
    Dossier : métier-carrière : formateur.
  • L’organisation de la formation : Formiris (Fédération des associations pour la formation et la promotion professionnelles dans l’enseignement catholique) est responsable de la formation. C’est l’organisme national de l’Enseignement catholique français reconnu comme tel par le statut de l’Enseignement catholique du 1er juin 2013. Il est organisé en 13 associations territoriales et des services nationaux. Le site www.formiris.org permet d’accéder aux sites territoriaux.
    Les associations territoriales et les services nationaux de Formiris « apportent leur expertise et leurs conseils aux établissements pour la construction des plans de formation. Ils mettent en œuvre les outils permettant une gestion administrative et financière de la formation simple et efficace », Texte cadre sur le fonctionnement fédéral de Formiris, 19 juin 2009.
    « La tutelle de la formation accompagne chacun des acteurs et des instances et veille sur la façon dont les missions qu’elle a confiées sont remplies », Texte cadre sur le fonctionnement fédéral de Formiris, 19 juin 2009.
    « La gestion administrative et financière de la formation des salariés de droit privé relève de la compétence des établissements scolaires et de l’Opcalia », La charte de la formation, 2004.
    Fonctionnement : « La distinction entre tutelle, orientation, programmation, gestion, réalisation et évaluation garantit le bon fonctionnement de l’ensemble du système de formation. Elle n’a de sens que dans la mesure où, d’une part, la séparation fonctionnelle s’accompagne d’une séparation organique, et d’autre part, est favorisée une relation systémique entre ces différentes fonctions impliquant des procédures de concertation entre elles », La charte de la formation, 2004.

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics