Accueil > Documents non rubriqués

Le nom, les appellations et les symboles de l'Esprit Saint

Temps de lecture : 18 minutes
Le nom, les appellations et les symboles de l'Esprit Saint

L’Esprit Saint, voilà bien une réalité invisible avec laquelle nous avons bien du mal lorsqu’il s’agit d’en saisir les différents aspects. Alors, nous faisons appel à des symboles, à l’iconographie, à toutes sortes de "stratagèmes" pour en décrypter la richesse. Et si on rassemblait tout cela !!

Point de départ avec des enfants
La fête de la Pentecôte est la fête par excellence de l’Esprit envoyé sur les apôtres : "Ils virent comme un feu se partager en langues et l’Esprit se posa sur chacun d’eux" (Actes des Apôtres : 2, 3-4). Le texte des Actes ou/et la participation des élèves à la messe de ce jour (souvent, ils ont l’occasion d’y participer, car dans certaines paroisses ce sont les professions de foi) sont des points de départ possibles pour évoquer l’Esprit. Le texte des Actes parle de vent, de feu… l’étole du prêtre est rouge pour rappeler le feu de l’Esprit.
Autre occasion d’entrer dans une démarche de découverte : la participation des élèves à un baptême, celui d’un jeune membre de leur famille ou celui d’un camarade de classe. Dans le déroulement du baptême, quels sont les moments où on parle de l’Esprit Saint, quels gestes, quels objets … ? L’imposition des mains, l’eau, l’huile, la lumière, autant de découvertes à faire et surtout à mieux comprendre.
On peut également partir des textes des évangiles et provoquer l’interrogation des élèves sur ce qu’ils lisent. Voici une série de citations non exhaustive qui peut servir de départ à un échange :
- A l’Annonciation, l’ange dit à Marie : "L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très Haut te prendra sous son ombre" (Luc 1, 35 ; faire le lien avec la nuée lumineuse dans l’Ancien Testament, indiquant la présence de Dieu).
- Au baptême de Jésus : « Il vit les cieux se déchirer et l’Esprit comme une colombe descendre sur lui » (Marc 1, 10)
- Jésus s’adresse à ses disciples : "Travaillez pour la nourriture éternelle celle que vous donne le Fils de l’Homme, car c’est lui que le Père a marqué de son sceau " (Jean 6, 27).
- Après avoir expulsé les démons, Jésus s’adresse à ceux qui le mettent à l’épreuve : "Si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est qu’alors le Royaume de Dieu est arrivé pour vous". (Luc 11, 20)
- "Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive". Il parlait de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croient en lui". (Jean 7, 38)
- A Nazareth, Jésus reprend un passage d’Isaïe : L’esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction … "(Luc 4, 18)
A travers ces textes bibliques, on découvre quelques-uns des symboles de l’Esprit Saint : l’eau, le doigt, le sceau, la colombe, l’huile …Cependant, attention dès à présent de ne pas trop assimiler l’Esprit Saint à une image et ainsi le chosifier. Le choix des mots pour faire une juste comparaison est importante, dire "c’est comme". Exemple : dire "L’Esprit Saint c’est comme le vent, nous ne le voyons pas et pourtant nous savons qu’il est là, il fait bouger les feuilles, il nous caresse le visage …".

Pour aller plus loin

Le nom propre de l’Esprit Saint

C’est sous le terme de "Saint-Esprit" que nous désignons la troisième personne de la Trinité. Le terme esprit traduit un terme hébreu "ruah" qui signifie souffle, air, vent. Rappelons-nous ce que dit Jésus à Nicodème : "Le vent souffle où il veut… " (Jean 3, 5-8). Le terme saint est aussi un attribut de Dieu. Et justement en joignant les deux termes, esprit et saint, on apporte à ce nom Esprit-Saint toute sa richesse.

Les appellations de l’Esprit Saint

Lorsque Jésus annonce la venue de l’Esprit Saint, il nous parle du "Paraclet", "celui qui est appelé auprès de" c’est-à-dire le défenseur, l’avocat, celui qui intercède pour. Et il appelle lui-même l’Esprit Saint, "l'Esprit de vérité" (Jean 16, 13).
C’est dans les Actes des Apôtres et dans les lettres de saint Paul que l’on trouve de nombreuses appellations de l’Esprit Saint : l’Esprit de la promesse, l’Esprit d’adoption, l’Esprit du Christ, l’Esprit de Dieu…

Les symboles de l’Esprit Saint

Arrêtons-nous plus longtemps sur les différentes manières de symboliser l’Esprit Saint : c’est une approche sans doute plus facile dans une démarche de découverte avec les enfants. De nombreuses iconographies et les découvertes faites par exemple lors d’une visite d’église sont là pour nous aider.

- L’eau : parler de l’eau c’est faire référence au baptême. Mais c’est aussi établir des liens avec une réalité bien palpable car nous savons comment l’eau désaltère, fait vivre, est indispensable à notre corps. L’Esprit Saint est cette eau vive qui nous abreuve, qui jaillit en nous… (Jésus rencontrant la Samaritaine).

- L’huile : le symbolisme de l’onction d’huile est significatif de l’Esprit Saint. Dans les Églises d’Orient, le sacrement de confirmation est appelé "Chrismation" : en effet, Jésus-Christ signifie "Oint" de l’Esprit de Dieu. Pour mieux comprendre ce symbolisme de l’huile, il faut se référer à des épisodes de l’Ancien Testament où celui qui est choisi est oint de l’huile. C’est le cas pour le roi David (1 Samuel 16, 13). Et pour saisir tout ce que peut suggérer cette image de l’onction, n’oublions pas les propriétés de l’huile : elle fortifie (huile pour enduire le corps des sportifs), elle s’incruste formant des taches difficiles à ôter (ah, le bas du pantalon qui a reçu l’huile de la chaîne du vélo !!), elle a aussi une odeur (c’est le cas en particulier du saint chrême utilisé pour les baptêmes). L’Esprit nous donne la force, nous marque de façon permanente, nous invite à répandre son odeur.

- Le feu : le feu symbolise l’énergie de l’Esprit qui transforme ce qu’il touche. C’est sous la forme de langues de feu que l’Esprit Saint se pose sur les disciples au matin de la Pentecôte (Actes 2, 3-4). Ici encore pour bien saisir toute la portée de ce symbolisme du feu, il est aisé de faire appel à nos expériences : le fer que l’on chauffe au feu peut se tordre et devenir ouvrage, il en est de même du verre (nous avons tous admiré le travail du verrier !), etc...

- Le sceau : c’est un symbole proche de l’onction en ce sens que le sceau marque de façon indélébile pour authentifier un acte.

- La main : l’acte d’imposer les mains est un acte fréquent dans les évangiles : Jésus guérit les malades (Marc 6, 5), bénit les enfants (Marc 10, 16) en leur imposant les mains. C’est aussi par l’imposition des mains que l’Esprit est donné (Actes 8, 17-19). Et c’est ce geste que l’on retrouve dans les sacrements (baptême, mariage, ordre…).

- Le doigt : c’est aussi une image biblique, en particulier lorsque nous lisons dans le livre de l’Exode que la Loi a été écrite sur des tables de pierre par le doigt de Dieu (Exode 31, 18). Pour en comprendre la portée, retenons que ce mot doigt, en hébreu comme en arabe, a pour origine une racine signifiant "plonger dans", " teindre". On retrouve l’image du sceau, de l’huile ou encore de l’eau. Nous pouvons aussi faire appel au tableau de Michel-Ange, "La création d’Adam", où nous voyons le doigt de Dieu qui lève l’homme.

- La nuée et la lumière : ce sont deux symboles inséparables dans les manifestations de l’Esprit Saint : c’est la nuée sur la montagne du Sinaï (Exode 24, 15-18), durant la marche des hébreux dans le désert (Exode 40, 36-38), à la montagne de la Transfiguration (Luc 9, 34-35) ou encore au jour de l’Ascension (Actes 1, 9) pour ne citer que quelques exemples. Il est facile là encore de faire appel à toutes les situations de la vie courante où nous nous trouvons enveloppés d’une lumière qui éclaire tout, d’un nuage qui nous voile le paysage, etc... C’est ainsi que nous pouvons mieux saisir toute la porté de ce symbolisme à propos de l’Esprit.

- La colombe : pour saisir toute la portée de ce symbole, il faut savoir que depuis des millénaires, la colombe est porteuse de vertus protectrices : une colombe peut vous avoir accompagné silencieusement et être là alors qu’on ne s’en doute pas. D’ailleurs elle est offerte lors des sacrifices de purification (Luc 2, 24) par les fidèles les plus modestes. Rien donc d’étonnant à ce qu’elle descende sur Jésus lors de son baptême dans les eaux du Jourdain et qu’elle y demeure.

Un chant bien connu peut nous permettre de reprendre ces symboles de l’Esprit Saint :

1 - Souffle imprévisible, Esprit de Dieu,
Vent qui fait revivre, Esprit de Dieu,
Souffle de tempête, Esprit de Dieu,
Ouvre nos fenêtres, Esprit de Dieu !

Esprit de vérité, brise du Seigneur,
Esprit de liberté, passe dans nos coeurs !
Esprit de vérité, brise du Seigneur,
Esprit de liberté, passe dans nos coeurs !


2 - Flamme sur le monde, Esprit de Dieu,
Feu qui chasse l'ombre, Esprit de Dieu,
Flamme de lumière, Esprit de Dieu,
Viens dans nos ténèbres, Esprit de Dieu !

3 - Fleuve des eaux vives, Esprit de Dieu,
Chant de l'autre rive, Esprit de Dieu,
Fleuve au long voyage, Esprit de Dieu,
Porte-nous au large, Esprit de Dieu

4 - Voix qui nous rassemble, Esprit de Dieu,
Cri d'une espérance, Esprit de Dieu,
Voix qui nous réveille, Esprit de Dieu,
Clame la nouvelle, Esprit de Dieu !

5- Source de sagesse, Esprit de Dieu,
Puits de la tendresse, Esprit de Dieu,
Source pour ton peuple, Esprit de Dieu,
Coule en nos demeures, Esprit de Dieu !

6 - Paix de la colombe Esprit de Dieu,
Ciel dans nos rencontres, Esprit de Dieu,
Paix qui nous libère, Esprit de Dieu,
Change notre terre, Esprit de Dieu !

7 - Joie donnée aux hommes, Esprit de Dieu,
Fête du Royaume, Esprit de Dieu,
Joie de l'Évangile, Esprit de Dieu,
Fais de nous des signes ! Esprit de Dieu !

8 - Vent de Pentecôte, Esprit de Dieu,
Force des apôtres, Esprit de Dieu,
Vent que rien n'arrête, Esprit de Dieu,
Parle en tes prophètes, Esprit de Dieu !

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics