Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > Projet et organisation de l'école (sens, dynamique et organisation) > Organisations

Ecoles rurales

Temps de lecture : 13 minutes
Ecoles rurales

Ecoles rurales : comment travailler avec les élèves, avec les collègues, avec les autres écoles proches, avec l'environnement, avec l'institution ? Comment aménager l'espace ?

Au niveau des élèves :
Enseignant dans une petite école rurale, la première question que l'on peut se poser est celle de l'isolement. Comment travailler avec les élèves, avec les collègues, avec les autres écoles proches, avec l'environnement, avec l'institution ? Comment aménager l'espace ?
En fait, il existe déjà des projets visant à ce que l'école s'ouvre sur son environnement.

- Dans une classe à cours multiples, les élèves développent une autonomie plus rapide dans les différents lieux où ils vivent. Ils sont vite à l'aise pour organiser leur travail, ranger leur matériel. L'aménagement du local est pensé en fonction de la pédagogie mise en place. Les tables sont disposées de telle sorte que le travail de petits groupes soit facilité.

- Le tutorat est une pratique presque évidente. Dans ces petites écoles, les grands montrent facilement aux plus petits comment utiliser l'ordinateur, la bibliothèque, les cahiers. A la cantine, ils ont la charge de s'occuper des plus jeunes pour les aider au niveau de l'hygiène, des comportements à table… Sur la cour de récréation, les grands jouent avec les petits et développent un respect mutuel dans leurs activités ludiques. Le mélange des âges aussi avantageux pour les petits (tirés vers le haut) que pour les grands (responsabilisés) favorise la coopération plutôt que la compétition et permet, en outre, un véritable travail dans la durée (moins de stress).
L'environnement est favorable à une ambiance plus conviviale, moins conflictuelle entre les élèves et les adultes. Si vous visitez une école de ce type, vous serez surpris par l'accueil, le côté " famille " qui met tout de suite à l'aise.

- Les écoles numériques rurales
- Développer le numérique dans les écoles rurales. Telle est l'ambition du Ministère de l'Education nationale pour 2008-2009.
Rappelons que toutes les écoles doivent se mettre au numérique et que les Tice font partie des programmes officiels et du socle commun de connaissances et de compétences.
Dossier le B2i
- Repérez votre niveau informatique et internet grâce au Test d’auto positionnement.
- Développez vos compétences d'enseignant et repérez ce qui est attendu, Référentiel C2i2e. (Certificat Informatique et Internet spécialité enseignant - Niveau 2. Ce niveau est validé au sortir de la formation initiale et peut être acquis en formation continue.

Projets originaux d'école rurale :
- Le cirque à l'école : un projet où un petit cirque familial s'installe au village et vit pendant un mois avec l'école.
- Un projet littérature : projet d'écriture de contes avec plusieurs écoles.
- La vie dans une classe maternelle :
- Dans les coins
- L'accueil
- Les activités du matin
- La motricité
- La récréation
- Manipulation en PS
- Peinture MS-GS
- Temps lecture
- Atelier cuisine
- Atelier théatre

- Le clavardage : un projet TIC où les classes utilisent le " chat " pour apprendre à lire, écrire, utiliser l'ordinateur et développer des compétences transversales de coopération, de recherche documentaire…

Au niveau des collègues :
- Comme il y a peu de classes, les collègues sont évidemment peu nombreux ! Mais là, le contact est plus facile. La connaissance mutuelle est souvent plus approfondie, plus riche dans le partage de ce qui est fait dans chaque classe. Il est naturel de se parler, de s'épauler en cas de coup dur. La barque étant plus petite, on rame plus dans le même sens. Cela permet une meilleure cohérence éducative au profit des enfants.

Avec les écoles proches :
- Dans ces écoles on privilégie la vie de réseau. Par exemple, dans certains endroits, les enseignants des petites écoles se retrouvent régulièrement au cours de l'année scolaire pour vivre des temps communs de concertation, de formation. D'autres communiquent au moyen de messagerie électronique ou de sites internet. On peut voir aussi des échanges de matériel pédagogique qui permettent aux écoles de développer des projets. Les collèges et les lycées peuvent être partie prenante de la vie de ces réseaux. Ils interviennent de diverses manières soit sous forme de prêt de matériel, de personnes-ressources, d'employés de service, de comptable…
- Un exemple de regroupement entre écoles le RPH (Regroupement Pédagogique Hebdomadaire. Il s'agit d'un regroupement entre plusieurs petites écoles de deux, trois ou quatre classes qui rassemble les enfants d'un cycle sur un site d'école. Les cycles 3 se retrouvent au collège du réseau pour bénéficier de ses infrastructures (salle info, CDI, labo…), les cycles sont réunis sur une école et éventuellement les cycle 1 sur une autre école. Le regroupement fait découvrir aux enfants la vie dans un plus grand groupe. Il permet aussi de mutualiser des moyens que seule une école ne pourrait pas avoir. Pour le coût du transport d'une école à une autre, il est possible que les collectivités interviennent (Conseil général, mairie…). Les RPH existants sont en majorité localisés dans le diocèse d'Angers.
- Avec l'environnement :
- L'école est partie prenante de la vie du village. Aller faire une animation à la maison de retraite, participer au marché du samedi matin, être présent aux manifestations locales seront des éléments favorables d'intégration dans la vie locale. Les habitants du village seront toujours heureux de voir passer les enfants pour aller courir sur le terrain de sport, découvrir la faune et la flore, rencontrer le boulanger ou aller voir le maire. On marquera ainsi la volonté d'être des " leurs ", de faire partie intégrante de la communauté. Bien sûr, l'école sera présente et active au sein de la vie de la communauté paroissiale.
Exemple : Un projet avec les personnes âgées du village pour connaître les jeux sur les cours d'école autrefois.

Avec l'institution :
- Souvent, les petites écoles bénéficient d'une attention particulière de la part de la DDEC. On utilise le téléphone, le courrier électronique pour rester en contact étroit avec l'Institution.

Comment aménager l'espace ?
L'organisation de l'espace est capitale. Elle doit être pensée en fonction de la pédagogie mise en place. C'est un conducteur implicite d'une vie de classe. Suivant l'espace disponible, on pourra multiplier les coins activités, avoir des dispositions permanentes ou faire preuve de beaucoup d'imagination pour créer un espace très modulable en peu de temps.
- prévoir du mobilier adapté aux différentes statures des élèves et facilement déplaçables par les élèves ;
- espacer le mobilier pour faciliter les déplacements
- rendre le matériel accessible (autonomie des élèves pour accéder à des documents, des fichiers, des jeux…)
- localiser chaque cours afin que chaque classe ait ses points de repères avec vue sur un ou des tableaux (un tableau de papier est très pratique)
- prévoir un coin regroupement pour des temps en grand groupe (un tapis, des bancs…)
- penser aux affichages nécessaires dans ce type de classe.

A lire aussi sur sitEColes :
L'évolution des écoles rurales
Je suis dans une classe à cours multiples
Je dirige une école avec des classes à cours multiples
J'enseigne dans une classe à cours multiples
Mon enfant est dans une classe à cours multiples

A signaler également :
La classe à cours multiples, In : Les Cahiers de l'Airip, n°10, 1999.
L'école rurale… rassemblement ou différenciation, In : JDI, n°7, mars 1999, pp. 68-76.
L'école rurale en question, In : JDI, n°8, avril 1995, pp.53-67.
Petits, moyens, grands… ensemble, In : Education enfantine, n°6, février 2002, pp. 66-72.
La bibliographie du CNDP du Haut-Rhin

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics