Accueil > Documents non rubriqués

Filles et garçons à l'école

Temps de lecture : 9 minutes

Des pistes utilisables en primaire en lien avec les programmes officiels pour apprendre à vivre ensemble dans un environnement mixte.

Une circulaire de 1851 précise que « Dans les écoles qui reçoivent des élèves des deux sexes, les garçons et les filles ne pourront jamais être réunis pour les mêmes exercices. Ils seront séparés par une cloison de 1,50 m au moins de hauteur, disposée de manière que l'instituteur ait vue des deux côtés de la salle. L'entrée et la sortie auront lieu à des heures distinctes »(1) On n'en n'est plus là !
Dans les années 1960, « La mixité s'est mise en place en réponse aux nécessités de la carte scolaire ». « Elle n'avait pas d'abord une visée éducative. La pensée pédagogique est venue en second. ». La mixité a été généralisée vers 1970.
Aujourd'hui, nous savons que la société est mixte et qu'il faut donc apprendre à vivre ensemble même si l'observation des enfants montre que spontanément ils se regroupent entre filles ou entre garçons.

Pour qu'une « pensée pédagogique » gouverne l'accompagnement de la mixité, voici des propositions, non exhaustives, d'après la revue Education Enfantine N° 1 de septembre 2001 - Edition Nathan - Dossier « Féminin, masculin, tout simplement » - Pages 62 à 75. Cette revue destinée aux enseignants de maternelle donne des pistes utilisables aussi en primaire en lien avec les programmes officiels.

Savoir qui on est.
- S'identifier fille ou garçon. Un travail sur l'identité est à faire dès la petite section. Repérer les critères visibles : cheveux, habillement, prénoms, voix… Montrer les confusions possibles.
- Trier des photos selon le critère homme, femme.
- Introduire avec respect et naturellement, la notion de sexe. Visite médicale, passages aux toilettes, coin poupée, « découverte du monde des vivants », … sont autant d'occasions d'aborder ces questions.

Apprendre le respect du corps. Eduquer à la santé, l'hygiène, la sécurité.
- Des toilettes propres, séparées garçons/filles sont autant de marque de respect. Elles font donc l'objet d'attention de la part des enseignants. C'est un lieu d'éducation du corps et du respect de celui de l'autre.
- Apprendre la prise de risque mesuré aussi bien aux garçons qu'aux filles. Parcours en sport, récréation…
- Si c'est en sport que le corps est valorisé, il est bien sûr à prendre aussi en compte dans la classe.

Imaginer, sentir, créer. (cf. programmes en maternelle)
- Observer des portraits réalisés par des artistes.
- Faire son portrait, celui d'un camarade en arts plastiques, en expression écrite. Portrait actuel ou projeté dans 5 ans…
- Se déguiser en fille, en garçon.
- Jouer des rôles au théâtre.

Découvrir le monde (Cycles 1 et 2)
- Repérer dans le monde animal les mâles et les femelles.
- Repérer les âges de la vie. Montrer qu'on deviendra un papa ou une maman et que ses parents ont été garçon ou fille.

Maîtrise de la langue
- Repérer le vocabulaire sexué : animaux (cheval, jument…), famille (frère, sœur…), métiers (coiffeur, coiffeuse… C'est l'occasion de montrer l'évolution de certains métiers qui ne sont pas réservés à un sexe.)
- Travailler le genre : féminin, masculin.
- Entrer dans la littérature avec des auteurs hommes, femmes ; donnant une image positive des femmes et des hommes et de leurs relations. Provoquer un débat sur ces questions.

Vivre ensemble
- Proposer des jeux mixtes quitte à obliger à la constitution d'équipes mixtes.
- Valoriser des activités où les traits de caractère dominants des garçons et des filles sont complémentaires : compétition et soin…
- Proposer des danses à 2, en quadrille…
- Proposer des jeux d'imitation. Les coins en maternelle sont des espaces favorables à ce type d'activité. Un garçon peut aller au coin poupée et une fille au coin garage.

Faire la chasse aux stéréotypes
- Dans la répartition des responsabilités, ne pas renforcer les représentations en proposant le rangement de la classe, le balayage aux filles et le relevé météo, le rangement des ballons aux garçons…
- Donner des images plurielles de l'homme et de la femme. Exemples : papa joue avec ses enfants, fait la cuisine, « fume la pipe », maman change les essuie-glaces, va au travail, et « fait la vaisselle »…
- Trier des objets selon qu'ils appartiennent aux hommes, aux femmes ou au deux. Discuter les critères.

L'éducation ne doit pas être asexuée mais doit favoriser la connaissance de l'autre différent et complémentaire. Toutes les activités de coopération et d'entraide méritent d'être valorisées.

Pour en savoir plus :
- BO N° 10 hors série du 2 novembre 2000 : A l'école, au collège, au lycée : de la mixité à l'égalité. http://www.education.gouv.fr/bo/
- « Garçons et filles, vivre ensemble le collège », Okapi N°715S, Bayard, 2003
- Textes et documents pour la classe N°823, « Filles et garçons dans la littérature de jeunesse ». CNDP, novembre 2001.
- Des projets pour « la promotion de l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif » peuvent bénéficier du fonds social européen (FSE) (cliquez ici)
- « Aider les garçons à réussir à l'école » sur sitEColes.


(1) Circulaire de 1851, dans « Garçons et filles, vivre ensemble le collège », Okapi N°715S, Bayard, 2003

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics