Accueil > Documents non rubriqués

Vivre le temps du Carême avec de jeunes enfants

Temps de lecture : 9 minutes

40 jours, pour découvrir ce temps où les cœurs passent de la nuit à la lumière…

Extrait de Sklerijenn, la revue de pastorale des DDEC du Finistère et des Côtes-d'Armor

En 40 jours, tout peut changer - cycle 1 et 2

Les quatre semaines de l'Avent représentent pour les enfants attirés par la magie de Noël une longue attente que l'on essaie d'apprivoiser en égrenant le temps qui passe. Ainsi les calendriers de l'Avent ménagent pour chaque jour une surprise, une nouveauté qui apprivoise l'impatience.
Mais le Carême n'exerce pas le même attrait. Comme l'Avent pourtant, c'est un temps pour préparer le grand jour de Pâques, et ce au fil des 40 jours placés entre le mercredi des Cendres et le dimanche de la Résurrection du Seigneur.
Dès le milieu du trimestre, on pourra inaugurer un certain nombre d'activités destinées à faire découvrir ce temps où les cœurs passent de la nuit à la lumière…

Au cours des mois de mars-avril, expérimenter le temps qui passe, découvrir que bien des choses peuvent changer autour de nous, en nous : voici le possible pour saisir l'épaisseur d'un temps qui n'engendre pas nécessairement la tristesse.

Autour de nous, dans la nature : vers le printemps

Découvrir la vie qui vient et change le paysage

Pâques est une fête mobile liée aux lunaisons. Selon les années, l'arrivée du printemps est plus ou moins sensible, mais il est aisé de s'adapter.

À la sortie de l'hiver, les arbres retrouvent feuilles, fleurs… Choisir avec les enfants un arbre ou un arbuste. L'observer régulièrement, par exemple une fois par semaine (par ex., chaque mardi) ; observer ce qui apparaît (les bourgeons…), ce qui grandit, ce qui change (les couleurs…) Etablir pour chaque sortie une courte fiche d'observation où les enfants reporteront ou feront reporter (dictée à l'adulte) ce qui est… ce qui change… Par groupe, les enfants peuvent aussi " adopter " un arbre et procéder de même.

Si l'on habite un milieu urbain, les enfants peuvent découvrir le fleurissement des massifs, des parterres, des monuments…

Si l'école dispose d'un jardin, il est temps que les jeunes jardiniers s'occupent des travaux qu'impose la saison, observent tout ce qui bouge dans leur parcelle de potager ou leur coin à fleurs…
L'enseignant pourra " fixer " les différentes étapes de l'évolution par des photographies datées. Il sera possible de les disposer dans un ordre chronologique qui permettra de mieux voir les changements intervenus.

Tout change.. la lumière est là
les jours allongent
la chaleur se fait caressante

Voir l'album d'Iela Mari : L'arbre, le loir et les oiseaux, éd. L'école des loisirs.

En classe : laisser Dieu changer nos cœurs

Le Carême peut être l'occasion de familiariser les enfants avec la Parole de Dieu… Différentes possibilités s'offrent à chaque classe

Ouvrir, chaque semaine, le livre de la Bible et écouter un récit :
Dans l'Ancien Testament, comme dans le Nouveau Testament, tant de textes disent l'amour de Dieu pour ses enfants… À plusieurs reprises, Sklerijenn a présenté des textes : Samuel, Noé, David, la brebis perdue…

Les albums ne manquent pas qui peuvent aider à préparer cette lecture.

NB : installer un rituel qui montre aux enfants que le texte que l'on va lire n'est pas un conte, mais la Parole de Dieu.

La Bible que l'on ouvre
La lumière que l'on allume
Le silence que l'on installe…

S'aider d'un livre de prières pour enfants tels que : Images pour prier Dieu et/ou Images pour prier à Pâques, éd. Centurion/Pomme d'Api.
Chaque semaine ou 2 fois par semaine, lire une page, intérioriser le texte, échanger, retenir une courte phrase que les enfants mémoriseront et évoqueront chaque jour.

Il est possible d'installer un calendrier : " Vers Pâques ", sous forme de frise (7 semaines)… Placer les dimanches (jour du Seigneur où l'on ne fait pas Carême) et les colorer d'une manière identifiable. De même si l'on opte pour une lecture hebdomadaire d'un texte biblique ou d'une prière religieuse, marquer le calendrier d'une façon particulière, ce jour-là.

Réaliser un puzzle d'une scène de la Passion.
Découper un poster reproduisant un vitrail ou une peinture de la Passion en 40 pièces numérotées. Réaliser un support de même format carroyé en 40 pièces également numérotées. Chaque jour un enfant tire une pièce et la place sur le support à l'endroit voulu. Progressivement, au fil des jours, apparaît le tableau représentant la scène.

Changer le monde autour de nous

Le vivre-ensemble dans une classe, dans une école requiert un travail de longue haleine pour qu'il devienne art de vivre au quotidien.
La période de Carême peut être l'occasion de redécouvrir ensemble combien chacun (grand comme petit) peut s'y investir et faire en sorte que le sourire et la bonne humeur mettent de la lumière sur les visages.

  • Bonjour, pardon, s'il te plaît, merci : voilà les quatre mots doux de la politesse.
  • Appeler chaque interlocuteur par son prénom.
  • Regarder l'autre en recherchant le regard.
  • Écouter en mobilisant vraiment son attention sur l'interlocuteur.
  • Demander avec calme…

Tout cela s'apprend, se cultive… et permet de rencontrer l'autre, dans la bienveillance.

C'est aussi l'occasion de changer modestement le monde, juste à sa porte. Dans chaque paroisse, dans chaque commune, il est possible de s'associer à une action de solidarité conduite par des adultes, par une démarche de projet où les enfants avec leur enseignant proposeront une action selon leur âge.
Le Secours catholique, le CCFD, Kilomètres de soleil sont des partenaires qui ne peuvent que se réjouir d'expérimenter l'intergénérationnel et vous aideront à orienter vos projets.

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics