Accueil > Contenus d'enseignement > Formation personne et citoyen > Ouverture à l'autre

La petite fille au kimono rouge

Temps de lecture : 7 minutes
La petite fille au kimono rouge

Ce roman s’adresse aux élèves de cycle 3. Un roman qui parle de la différence culturelle et des efforts réciproques à faire pour comprendre et entrer dans une autre culture, sans renier la sienne. Un roman qui parle aussi d’amitié.

Auteur : Kay Haugaard
Illustratrice : Cécile Gambini
Editions : Hachette - Livre de poche jeunesse ; Publication : 2004
Prix : 4,95€

Thématique
Plusieurs thématiques :
- L’interculturalisme
- L’amitié
- L’intégration
- L’acceptation de soi et des autres

Résumé de l’ouvrage
Une petite japonaise, Myeko, quitte son pays le Japon pour s’installer aux Etats-Unis. Elle a bien du mal à s’habituer à sa nouvelle vie en Californie. Dans sa nouvelle école, elle est la plus petite de toute la classe, Harriet lui fait peur, Carole semble inaccessible. Tout semble se liguer contre elle et elle a le sentiment que les élèves de sa classe la rejettent. Une succession d’événements lui donnera cependant raison. Peu à peu, elle conquiert les autres élèves par sa gentillesse, son intelligence et la richesse de sa culture. Source : Ricochets-jeunes

Présentation de l’auteur et caractéristiques du texte
Kay Haugaard
 : a suivi des études d'Histoire de l'art. Elle commence à publier à l'âge de dix-huit ans. Elle écrit aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Elle enseigne depuis 1970 l'art de la nouvelle au Collège de Pasadena.
Le roman est construit en 9 chapitres et est complété d’un « petit lexique des mots japonais ».
Le texte confronte les deux univers, les deux cultures avec lesquelles vit Meyko, l’héroïne. Les  références japonaises sont présentes par :
- les mots japonais intégrés au texte (écrits en italique avec renvoi au lexique) : obento, kabuki, kappa, …
- des tournures de phrase, des expressions : « honorable maîtresse », « papa-san »,…
- Des références culturelles : l’origami, l’ikebana, l’Hina-Maturi, Tukimi, les superstitions…

Les deux cultures sont mises en confrontation tout au long du récit et deviennent de plus en plus compatibles au fil de l’intégration de Meyko et de l’acceptation des différences par ses camarades. Illustration de ces confrontations :  
- le langage très poli et respectueux de Meyko et celui très spontané de son camarade de classe Orville,
- la pause déjeuner avec les sandwichs pour les uns et le riz –hareng pour l’autre,
- les vêtements colorés des américains et l’uniforme japonais d’écolier,
- le bruit et l’agitation des américains et le calme, la retenue des japonais,
-  …

Illustration des rapprochements, de l’apprivoisement commun :
- l’achat d’une tenue occidentale mais également le port du kimono,
- l’initiation à la construction et à la maîtrise du cerf-volant,
- les histoires et légendes racontées par Meyko qui fascinent ses camarades
- …

Au fil du récit, une palette d’émotions est décrite et montre combien il faut du temps pour s’acclimater au changement (culturel, création des liens amicaux…), faire se côtoyer harmonieusement une double culture (sans renier ou s’uniformiser) (ex : à la fin du roman : la joie de Meyko de retourner au Japon et celle d‘être de retour en Amérique pour fêter Noël).

L’expression des questionnements de Meyko, de ses doutes, de ses peurs dans son nouvel environnement permettent au lecteur de mieux comprendre le chemin et l’ouverture à mettre en œuvre pour accepter les différences qu’elles soient culturelles, individuelles….

Présentation de l’illustrateur et caractéristiques de l’illustration
Cécile Gambini
 : est née à Grasse. Elle a suivi les cours de l'Ecole des Beaux-Arts d'Aix-en-Provence. Elle est diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg. Elle a publié son premier album en 1999. Elle travaille également pour la presse jeunesse. Elle est également auteur (ses albums : Bagbada, Tine ou les idées noires du placard, Du ski dans la purée, Roby cat …).

Dans cet album : Les illustrations sont peu présentes sous la forme roman. Chaque tête de chapitre présente une courte illustration en noir et blanc qui renforce le titre du chapitre.

Pistes de réflexion et d’échanges possibles
Cet album incite à réfléchir à :
- ce qui caractérise les différences culturelles : alimentation, vêtement, langage, fêtes, coutumes, relation entre les personnes…
- l’acceptation de ces différences culturelles et l’enrichissement qu’elles apportent,  
- la manifestation de son identité, de sa culture dans un environnement qui peut ne pas l’accepter dans un premier temps (peur et méfiance face aux différences et à l’inconnu),
- la naissance d’une amitié avec ses hauts et ses bas,
- …

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics