Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > Au fil de l'année > Rentrée

La circulaire de rentrée 2016

Temps de lecture : 9 minutes
La circulaire de rentrée 2016

Quatrième année de la refondation de l’Ecole : à la rentrée 2016, les évolutions entreprises sont consolidées et les derniers changements réglementaires importants interviennent. La circulaire de rentrée situe l’ensemble de ces enjeux.  

NB : Nous ne précisons ici que les aspects se rapportant à l’école maternelle et élémentaire.

Texte de référence : circulaire du 13 avril 2016

Trois orientations au coeur de cette circulaire :

  • Une École qui se transforme : quelles sont donc ces transformations essentielles ?
  • Une École inclusive pour la réussite de tous
  • Une École qui fait vivre les valeurs de la République

A- Une école qui se transforme : ces transformations déjà mises en oeuvre et qui se continuent à la rentrée 2016 sont au service « de la qualité et de l’efficacité des apprentissages ».

Pour une cohérence globale de l’école au collège

1- Après les nouveaux programmes en maternelle à la rentrée 2015, ce sont les cycles 2, 3 et 4 (donc école et collège) qui vont appliquer les nouveaux programmes.
Les nouveaux programmes
Les ressources d’accompagnement pour en faciliter la mise en oeuvre

2- L’attention à l’évaluation :
À la fin de chaque cycle, on appréciera le niveau de maîtrise de l’élève selon une échelle de référence en 4 échelons : maîtrise insuffisante, fragile, satisfaisante ou très bonne.
Une banque d’outils en ligne au service des écoles
Le livret scolaire de la scolarité obligatoire (on notera que ce livret s’applique à l’enseignement privé sous contrat). Il prendra la forme d’un livret scolaire unique numérique (LSUN)

3- Le développement de l’enseignement des langues vivantes  de façon précoce.
La circulaire relative à la carte des langues vivantes, étrangères et régionales, fixe un double objectif pour la rentrée 2016 : proposer une offre linguistique diversifiée, dès l'école primaire, et veiller à la cohérence et à la lisibilité des parcours linguistiques des élèves;
Le portail Eduthèque offre des ressources pour cet enseignement.

4- Un enseignement de langue et de culture d'origine (Elco) dès le premier degré. Il sera dispensé en sus des 24 heures habituelles, et sera  ouvert à partir de la classe de CE1 à tous les élèves volontaires, quels que soient leur origine, leur nationalité et leur niveau linguistique de départ.

5- Dans ce souci de cohérence entre école collège, la place essentielle du cycle 3 (cycle de consolidation) : il devrait aider à une coopération plus approfondie entre les professeurs des écoles et ceux du collège.
Le conseil école-collège est l’une des structures aidantes.

Priorité réaffirmée au premier degré à travers les éléments suivants :

1- De nouveaux moyens d’enseignement avec, entre autres, le dispositif « plus de maîtres que de classes » et une meilleure gestion des remplacements.

2- L’accent mis sur la scolarisation des enfants de moins de trois ans en travaillant avec les différents partenaires concernés : collectivités territoriales, parents et acteurs publics de la petite enfance (protection maternelle et infantile (PMI), etc.
Voir sur sitEColes : la scolarisation des enfants de moins de trois ans

3- La continuité dans l’application des nouveaux rythmes scolaires pour un meilleur équilibre de la journée et de la semaine de l’élève.

4- Le rôle essentiel joué par l'école maternelle dans la lutte contre les inégalités et l'accès à des apprentissages solides et durables.
À noter la mise en place à ce niveau du carnet de suivi des apprentissages et le document synthèse des acquis des élèves.

5- Le cycle 2, du CP au CE2, est le moment opportun pour proposer des apprentissages progressifs et exigeants tout en prenant en compte les besoins éducatifs particuliers des élèves. L’évaluation diagnostique en français et mathématiques au débit du CE2 est conservée.

B- Pour la réussite de tous, une école inclusive.

Les points soulignées dans la circulaire concerne :

  • le travail sur une orientation choisie et préparée
  • la lutte contre le décrochage scolaire
  • la lutte contre les inégalités sociales (les moyens évoqués : les fonds sociaux, les bourses de l’Éducation nationale, l’attention aux exigences concernant les fournitures scolaires)
  • un référentiel de l’éducation prioritaire, guide et cadre pour un travail commun
  • l’attention aux territoires ruraux ou de montagne, trop souvent en difficulté d’effectifs et qui joue pourtant un rôle essentiel dans le lien social.
  • la mise en œuvre du parcours éducatif de santé
  • l’accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers.

C- Faire vivre les valeurs de la République

Quatre  dimensions sont soulignées :

  • le parcours citoyen pour la construction d'un jugement moral et civique, l'acquisition d'un esprit critique et une culture de l’engagement.
  • l’éducation aux médias et à l’information (Emi)
  • la transmission des valeurs de la République : éducation contre le racisme et l’antisémitisme, la lutte contre le harcèlement scolaire, l‘éducation au développement durable.
  • l’instauration d’un climat de vie scolaire apaisé qui met en confiance les élèves et les personnels.

Ajoutons encore :
Le plan numérique continue à créer des conditions favorables à la généralisation des usages pédagogiques du numérique. A cet effet, dès la rentrée scolaire, des ressources numériques pédagogiques seront ses en ligne.
Par ailleurs un nouveau référentiel prendra la place du B2i.

Le parcours d’éducation artistique et culturelle se veut une « éducation à l’art et par l’art pour tous les élèves. Chacun d’entre eux doit s’enrichir en connaissances, en pratiques et à travers les rencontres. 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics