Accueil > Pédagogie > Expertise dans les apprentissages > Suivi des élèves

Je fais de la différenciation sans le savoir

Temps de lecture : 29 minutes
Je fais de la différenciation sans le savoir

J’enseigne, je suis focalisé sur la réussite de chacun des élèves … et donc je différencie forcément. Cet article vous aidera à prendre conscience de tout ce que vous faites déjà … à renforcer cette différenciation. Il vous ouvrira des nouvelles pistes. 

Ces idées simples sont triées autour de 3 modalités de différenciations 
 
1. Diversification, démarches différentes, modalités différentes
Pour un même apprentissage, vous avez proposé 
- un travail individuel, 
- un échange en groupe, 
- une recherche sur Internet ou sur des documents, 
- fait un apport notionnel, 
- des exercices, 
- une situation problème, 
- une expérimentation, 
- un corrigé un travail, 
- guidé le travail, 
- une activité autonome, 
Vous avez aussi : 
- développé l’entraide, 
- permis l’élaboration d’une production, 
- offert une opportunité de créativité … 
- utilisé l’oral, l’écrit, des schémas, le mime, une manipulation… 
- comparé les productions différentes des élèves, 
- fait référence au manuel scolaire…
-
Chaque élève a été plus ou moins à l’aise suivant les moments en fonction des modalités proposées. En variant ces modalités, vous avez permis à chacun de trouver sa zone de confort pour faire un apprentissage et vous lui avez aussi permis d’expérimenter d’autres approches. 
 
2. Différenciation en amont, réponses aux besoins
Vous avez aidé des élèves en difficulté en amont de l’activité :
- avant de faire faire la lecture, vous avez indiqué ce dont elle allait parler (personnages, lieux, contexte…)
- avant de proposer un problème, vous avez raconté le problème… explicité ce qui allait pouvoir aider à le résoudre …
- vous avez aidé à préparer le matériel nécessaire pour l’activité suivante et mis les élèves en projet. 
- vous avez explicité l’implicite d’une situation, le contrat pédagogique…
- vous avez préparé une fiche aide, des étiquettes à manipuler, le modèle d’écriture sur le cahier de l’enfant alors que les autres copieront le tableau …
-
Vous avez proposé des ateliers avec des objectifs différents suivant les besoins des élèves. 
- activité de renforcement
- reprise d’un exercice avec accompagnement
- étude d’une notion complémentaire
- invention d’un problème similaire
- élaboration d’une affiche utile pour l’ensemble de la classe
- …
Vous avez repris des démarches expérimentées lors des activités pédagogiques complémentaires (APC)
 
3. Personnalisation  
Vous avez observé vos élèves, vous vous êtes approché 
- d’un élève qui a du mal à s’organiser pour l’interroger sur la manière dont il allait s’y prendre,  
- de celui qui n’a jamais son matériel en état pour vérifier avec lui si son crayon est bien taillé…. 
- de celui qui butait pour le guider, 
- de celui qui manquait de confiance en lui pour lui dire une parole d’encouragement, 
- de celui qui s’agitait pour que votre main sur l’épaule l’apaise, 
- de celui qui faisait autre chose pour le recentrer sur l’activité, 
- de celui qui se dandinait sur sa chaise pour lui proposer d’aller aux toilettes ou d’aller faire un tour de cour…
- de celui qui faisait une erreur, pour lui signaler un point d’attention, une affiche référence…
- de l’enfant lent pour voir avec lui les tâches qu’il pouvait finir, 
- …
Vous avez 
- pensé des tâches différentes et complémentaires pour un même projet.
- proposé à un élève de faire l’exercice à l’oral, en dictée à l’adulte. 
- proposé à un élève de travailler au tableau (plan vertical, effaçable…) ou avec l’ordinateur plutôt que sur son cahier à l’encre. 
- proposé un PPRE
Vous avez échangé avec des collègues autour de la situation d’un élève pour rechercher des modalités efficientes. 
 
Vous avez déjà différencié, vous avez les compétences pour aller plus loin…
Le référentiel métier d’enseignant pointe des compétences en lien avec la différenciation :
CC3. Connaître les élèves et les processus d’apprentissage
CC4. Prendre en compte la diversité des élèves
CC5. Accompagner les élèves dans leur parcours de formation
P3. Construire, mettre en œuvre et animer des situations d’enseignement et d’apprentissage prenant en compte la diversité des élèves
P4. Organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe favorisant l’apprentissage et la socialisation des élèves
P5. Evaluer les progrès et les acquisitions des élèves
 
Voici un extrait du BO n° 13 du 26 mars 2015 qui identifie des degrés d’acquisition des compétences à l’entrée dans le métier des professeurs. Il ouvre des pistes de différenciation. 
 

Compétence du référentiel

Composante de compétence

1

2

3. Connaître les élèves et les processus  d’apprentissage

• Connaître les concepts fondamentaux de la psychologie de l’enfant, de l’adolescent et du jeune adulte.
• Connaître les processus et mécanismes d’apprentissage, en prenant en compte les apports de la recherche.
• Tenir compte des dimensions cognitive, affective et relationnelle de l’action éducative.

• S’appuie sur les connaissances en psychologie ainsi que sur des observations objectivées pour ajuster son action auprès des élèves.
• Veille à leur faire verbaliser leurs démarches et leur raisonnement.

Recueille les diverses procédures mises en œuvre par les élèves, les analyse et aide ces derniers à les améliorer.

4. Prendre en compte la diversité des élèves

• Adapter son enseignement et son action éducative à la diversité des élèves.
• Travailler avec les personnes ressources en vue de la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarisation des élèves en situation de handicap.
• Déceler les signes du décrochage scolaire afin de prévenir les situations difficiles.

• Tient compte de la diversité des représentations, des rapports aux savoirs et des modes d’apprentissage pour proposer des réponses variées.
• Repère, dans un comportement d’élève, les signes de difficultés ; s’interroge sur leur nature et prend appui sur les personnes ressources.

• Organise son action en prenant appui sur la diversité des élèves pour créer des dynamiques collectives.
• Repère les points d’appui de chaque élève pour construire une ou des démarches d’apprentissage appropriées.
• Contribue à la mise en œuvre de projets ou de dispositifs spécifiques s’intégrant dans un cadre institutionnel et répondant à la diversité des situations.

5. Accompagner les élèves dans leur parcours de formation

• Participer à la construction des parcours des élèves sur les plans pédagogique et éducatif.
• Contribuer à la maîtrise par les élèves du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
• Participer aux travaux de différents conseils (conseil des maîtres, conseil de cycle, conseil de classe, conseil pédagogique...), en contribuant notamment à la réflexion sur la coordination des enseignements et des actions éducatives.
• Participer à la conception et à l’animation, au sein d’une équipe pluri-professionnelle, des séquences pédagogiques et éducatives permettant aux élèves de construire leur projet de formation et leur orientation.

• Recueille des informations sur les acquis des élèves pour construire la progressivité des apprentissages.
• Aide l’élève à construire des compétences et valorise les progrès réalisés pour asseoir la confiance en soi.
• Soutient l’ambition de tous les élèves par une pédagogie de l’encouragement. Prend part aux actions de l’équipe et de la communauté éducative sur l’orientation.

Prend part aux actions de l’équipe et de la communauté éducative sur l’orientation.

P3 : Construire, mettre en œuvre et animer des situations d’enseignement et d’apprentissage prenant en compte la diversité des élèves

 

• Savoir préparer les séquences de classe et, pour cela, définir des programmations et des progressions ; identifier les objectifs, contenus, dispositifs, obstacles didactiques, stratégies d’étayage, modalités d’entraînement et d’évaluation.
• Différencier son enseignement en fonction des rythmes d’apprentissage et des besoins de chacun.
• Adapter son enseignement aux élèves à besoins éducatifs particuliers.
• Prendre en compte les préalables et les représentations sociales (genre, origine ethnique, socio- économique et culturelle) pour traiter les difficultés éventuelles dans l’accès aux connaissances.
• Sélectionner des approches didactiques appropriées au développement des compétences visées.
• Favoriser l’intégration de compétences transversales (créativité, responsabilité, collaboration) et le transfert des apprentissages par des démarches appropriées.
En particulier, à l’école
• Tirer parti de l’importance du jeu dans le processus d’apprentissage.
• Maîtriser les approches didactiques et pédagogiques spécifiques aux élèves de maternelle, en particulier dans les domaines de l’acquisition du langage et de la numération.

• Traduit les objectifs et les contenus d’enseignement ainsi que les exigences du socle en activités réalisables pour les élèves.
• Établit une planification à court et moyen terme de ses séquences sur la base des contenus et de la nécessaire progressivité des apprentissages.
• Organise la mise en œuvre de la séance :
- en dégageant clairement les étapes de déroulement de la séance et en étant attentif à leur rythme et à leur durée ;
- en formulant des objectifs, des consignes et des explicitations claires permettant aux élèves de s’engager dans les tâches d’apprentissage proposées.
• Utilise en complémentarité les supports de communication (tableau, vidéoprojecteur…).
• Est vigilant quant à la qualité du matériel servant à la réalisation des tâches.
• Prend conscience des écarts entre la conception et la mise en place effective de son enseignement et des activités d’apprentissage.

• Prévoit la différenciation pour répondre à la diversité des besoins des élèves.
• Veille à la diversification des supports proposés aux élèves.
• Adopte des postures professionnelles diversifiées en fonction des activités engagées.
• Fait acquérir aux élèves des méthodes de travail.
• Impulse de véritables situations de questionnement de nature à éveiller l’esprit critique des élèves et à favoriser la confrontation des points de vue.
• Favorise le plus souvent possible l’autonomie et la créativité des élèves.

 

P4 : Organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe favorisant l'apprentissage et la socialisation des élèves

• Installer avec les élèves une relation de confiance et de bienveillance.
• Maintenir un climat propice à l’apprentissage et un mode de fonctionnement efficace et pertinent pour les activités.
• Rendre explicites pour les élèves les objectifs visés et construire avec eux le sens des apprentissages.
• Favoriser la participation et l’implication de tous les élèves et créer une dynamique d’échanges et de collaboration entre pairs.
• Instaurer un cadre de travail et des règles assurant la sécurité au sein des plateformes techniques, des laboratoires, des équipements sportifs et artistiques.
• Recourir à des stratégies adéquates pour prévenir l’émergence de comportements inappropriés et pour intervenir efficacement s’ils se manifestent.
En particulier, à l’école
• À l'école maternelle, savoir accompagner l'enfant et ses parents dans la découverte progressive de l'école, de ses règles et de son fonctionnement, voire par une adaptation de la première scolarisation, en impliquant, le cas échéant, d'autres partenaires.
• Adapter, notamment avec les jeunes enfants, les formes de communication en fonction des situations et des activités (posture, interventions, consignes, conduites d'étayage).
• Apporter les aides nécessaires à l'accomplissement des tâches proposées, tout en laissant aux enfants la part d'initiative et de tâtonnement propice aux apprentissages.
• Gérer le temps en respectant les besoins des élèves, les nécessités de l'enseignement et des autres activités, notamment dans les classes maternelles et les classes à plusieurs niveaux.
• Gérer l'espace pour favoriser la diversité des expériences et des apprentissages, en toute sécurité physique et affective, spécialement pour les enfants les plus jeunes.

• Met en place et maintient un cadre permettant un déroulement efficace des activités usuelles de la classe.
• Énonce et explicite l’objet des apprentissages.
• Donne un droit à l’erreur et évite l’effet stigmatisant.
• Dynamise les échanges entre les élèves.
• Repère et désamorce un comportement qui nuit au fonctionnement du groupe.
• Veille au respect des règles de sécurité.
• À l’école maternelle, prend en compte la présence de l’Atsem pour prévoir l’organisation des activités et construire le cadre d’apprentissage.

 

• Adopte une organisation spatiale et temporelle en fonction de l’âge des élèves et des activités proposées.
• Explicite les enjeux et les attendus,
• Utilise l’erreur dans les productions et les raisonnements des élèves comme un levier pour la construction des apprentissages, s’en sert pour ajuster et redéfinir ses objectifs pédagogiques et sa stratégie d’aide.
• Favorise la collaboration entre les élèves.
• Réagit de manière pertinente et proportionnée face à un comportement inapproprié.

 

P5 : Évaluer les progrès et les acquisitions des élèves

• En situation d’apprentissage, repérer les difficultés des élèves afin mieux assurer la progression des apprentissages.
• Construire et utiliser des outils permettant l’évaluation des besoins, des progrès et du degré d’acquisition des savoirs et des compétences.
• Analyser les réussites et les erreurs, concevoir et mettre en œuvre des activités de remédiation et de consolidation des acquis.
• Faire comprendre aux élèves les principes de l’évaluation afin de développer leurs capacités d’autoévaluation.
• Communiquer aux élèves et aux parents les résultats attendus au regard des objectifs et des repères contenus dans les programmes.
• Inscrire l’évaluation des progrès et des acquis des élèves dans une perspective de réussite de leur projet d’orientation.

• S’approprie les outils d’évaluation et les utilise de manière adaptée aux objectifs poursuivis et aux situations.
• Appuie ses évaluations sur des critères explicites et transparents.
• En Lycée professionnel, s’implique dans la mise en œuvre des contrôles en cours de formation.
• Utilise l’évaluation dans une démarche d’information des familles.

 

• Repère les forces et les difficultés individuelles des élèves pour leur indiquer comment progresser et pour ajuster son enseignement.
• Varie les techniques et les modalités d’évaluation.
• Se questionne et échange avec ses collègues sur les pratiques d’évaluation, contribue à l’élaboration d’outils.
• Aide l’élève à prendre conscience de ses marges de progrès et développe progressivement l’auto-évaluation.

 

 
Pour en savoir plus, des articles sur sitEColes :
- sur la différenciation 
- sur des cas particuliers ou des besoins spécifiques
 
Crédit image Fotolia ©

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics