Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > L'Enseignement catholique : repères institutionnels > Ecole catholique - Eglise - Etat

Quand un texte officiel vient d'être publié...

Temps de lecture : 6 minutes
Quand un texte officiel vient d'être publié...

De nouveaux programmes ? Un nouveau Socle ? Les enseignants sont régulièrement confrontés à la sortie de nouveaux textes, dont l’appropriation n’est pas aisée. sitEColes vous propose quelques pistes pour découvrir une nouvelle publication en équipe.

Qui est concerné ?

  • Le chef d’établissement : pour animer une concertation visant la découverte d’un texte.
  • L’enseignant : pour s’informer, poursuivre son auto-formation et sa formation (voir référentiel-métier).
Points d’attention

Quelques écueils à éviter :

  • juste distribuer les photocopies ;
  • distribuer des photocopies et les donner à lire pour la concertation suivante ;
  • lors d’une concertation, distribuer les photocopies et demander une lecture individuelle et complète ;
  • limiter la découverte d’un texte aux seules personnes concernées (ex : nouveaux programmes de Maternelle uniquement pour les enseignants de cycle 1).

Quelques conseils :

  • laisser la possibilité à ceux qui le souhaitent de lire en amont (documents papier ou lien internet) ;
  • liberté d’aller chercher sur Internet des synthèses déjà établies par d’autres professionnels ;
  • être dans des conditions optimales de lecture (calme, lumière adaptée, taille de la police d’écriture, espaces de travail à disposition, …) ;
  • mettre des outils à disposition (surligneurs, post-it, paper-board, tableau, ordinateur…) ;
  • oser faire la découverte du texte en plusieurs temps et/ou plusieurs groupes.
Quelles modalités ?
 
Il nous semble important de varier les modalités pour répondre aux différents modes de fonctionnement cognitif des personnes.
Voici des suggestions pour animer la concertation :
 
En collectif :
  • lecture commune de l’introduction pour dégager l’esprit du texte.
  • lecture des titres du document, pour une vision globale et une partition du texte.
  • La partition du texte peut se faire de façon linéaire (titres et parties), ou transversale en fonction de clés de lecture pré-établies (place de l’enfant, bienveillance, confiance, posture de l’enseignant…).
  • constitution de binômes.
En binôme :
  • lecture individuelle de la partie choisie ;
  • échanges oraux pour confronter et expliciter la compréhension du texte ;
  • réalisation d’un projet d’appropriation et de restitution. Nous vous proposons des exemples ci-dessous.
 
Quels projets ? 
 
CARTE MENTALE
 
La carte heuristique (mind map, carte d'organisation des idées ou carte mentale) est un outil d'usage personnel ou collectif, utile à la prise de notes, la recherche d'idées, l'élaboration d'un plan , l'apprentissage, la révision, la mémorisation, l'oral, la valorisation des idées ou d'une présentation.
 
Les cartes mentales sont réalisables :
  • avec des outils logiciels : FreeplaneFreemind, XMind, Cmaptools, ...
  • avec des outils de dessin disponibles dans des suites  logicielles (Microsoft office, Open Office, Google Drive..) ;
  • avec du papier et des crayons...
 
Au choix :
  • réaliser une carte mentale par binôme propre à la  partie choisie
  • participer à la constitution d’une carte mentale collective.
 
 
TABLEAU DE SYNTHÈSE 
Au choix, le tableau peut associer :
  • les titres et les idées fortes de chaque partie ;
  • les clés de lecture choisies et les idées fortes.
 
LES POST-IT
Dans une première lecture globale, 3 ou 4 mots-clés sont dégagés.
Une couleur de post-it est associée à chacun de ces mots-clés.
Chaque binôme analyse sa partie et inscrit sur les post-it les idées fortes et les collent sur un tableau commun.
En équipe, un travail de confrontation autour des post-it permet une prise de conscience des liens qui les unissent, les font se croiser, se chevaucher ou s’opposer.
Une trace du travail d’équipe est conservée, avec l’intention d’y revenir pour une mise en actions.
 
Les suites à donner
 
A partir des traces obtenues lors des travaux de groupes :
  • revisiter le projet d’école ;
  • écrire un projet de cycle ;
  • analyser ses pratiques et faire émerger le “déjà là”.
  • proposer des expériences à mener et prévoir leur évaluation (échéancier) ;
  • éventuellement, proposer un écrit de synthèse sur lequel les enseignants pourront s’appuyer pour leurs écrits de préparation.

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics