Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > Communauté éducative et partenariat > Equipe enseignante

Des rencontres de secteur ritualisées

Temps de lecture : 8 minutes
Des rencontres de secteur ritualisées

Le témoignage d'un fonctionnement en Franche Comté de rencontres pédagogiques de secteur.

Depuis de nombreuses années, dans ce secteur, par souci de mutualisation, de subsidiarité, de convivialité, les directeurs des quelques 11 établissements (de la classe unique à l’école de 15 classes) ont pris l’habitude d’organiser des temps communs de rencontre pédagogiques. Les directeurs changent et ce « rituel » reste. Sans doute un indicateur d’une réponse adaptée à des besoins…

Aux dires des enseignants de ce réseau, ces rencontres sont des occasions de rompre avec la solitude et la monotonie. Elles contribuent à la solidarité entre les équipes et au vécu d’un réel sentiment d’appartenance.                               

En Avril/mai
Chaque année, à l’initiative des chefs d’établissement concernés, une « équipe d’animation » se met en place. Il rassemble des directeurs et/ou des enseignants de chacun des établissements. Dans ce groupe de pilotage, un directeur, ou un enseignant, désigné par ses pairs, anime.
Les fonctions de cette « équipe d’animation » :
- Penser des outils pour recueillir les besoins, les souhaits, les propositions  des collègues… pour le travail de secteur de l’année suivante : thématiques, organisation. Un outil à utiliser individuellement, par cycle ou en équipe
- Prendre des décisions au cours d’une rencontre de bilan du recueil d’information dans les établissements. A la demande, la chargée de mission peut aider à l’animation de cette rencontre. Sont explicités la ou les thématiques de travail, le calendrier, le ou les lieux des rencontres, les ressources ou personnes ressources qui seront sollicitées…
- Rédiger un document d’information à transmettre aux établissements : document court, coloré, imagé…

Suite à cette rencontre/bilan, le pilote du groupe informe les chefs d’établissement. Il prend contact avec le ou les intervenants lorsque c’est nécessaire.

Entre juillet et septembre
Dans chaque établissement
Le chef d’établissement se charge de l’information dans son établissement et du travail préparatoire aux rencontres.
Il respecte le calendrier proposé. Il prend en compte ce calendrier dans l’échéancier de ses concertations pour l’année…
Le groupe de pilotage
Il prévoit l’animation de la première journée

Le travail pendant l’année
Trois réunions de secteur ou réseau dans l’année sont prévues. Elles durent chacune 3h. Objectifs :
1. Première rencontre
Par groupes de travail thématique et de cycle, se donner un projet de travail, construire des outils communs, définir des objectifs pour poursuivre
2. Deuxième rencontre
Échanger sur les travaux conduits depuis la première rencontre, s’entraider pour aller plus loin, partager des ressources…
3. Troisième temps
Valoriser, présenter, formaliser les productions pour les communiquer…
Dans ce troisième temps seront favorisées les interactions entre les différents groupes. La valorisation des travaux, par l’exigence d’une présentation à ses pairs et/ou par le regard extérieur d’un expert, est essentielle pour maintenir la motivation dans le cours du travail, mais aussi d’année en année.
Ce qui motive les enseignants, c’est la possibilité de proposer des modes de formalisation pluriels et attrayants (Ils sont incités à ces présentations originales et montrent du plaisir à le faire…) : panneaux, dossiers papiers ou numérisés qui pourront être repris sur un site ou diffusés, temps réels de jeux (pour ceux qui ont fabriqué des jeux dans l’année), une « heure du conte » (pour la lecture de d’albums construits ou utilisés avec les élèves), album photos, montages vidéos…
À titre d’exemples voici quelques thèmes présentés :
. Entre les différentes rencontres de secteur ou réseau
Les enseignants mettent en œuvre les activités dans leurs classes. Ils peuvent aussi, dans leur établissement, prévoir des temps de travail en équipe ou en cycles pour mener à bien le projet. Chacun est chargé de respecter les engagements qu’il a pris dans les rencontres de réseau, le chef d’établissement a le souci de faciliter le respect des engagements.
Parfois, certains groupes de réseau prennent l’initiative de se retrouver en dehors des rencontres prévues par le groupe de pilotage… L’organisation de ce travail en autonomie est laissée à l’initiative des enseignants.
. Le rôle du groupe de pilotage
Il régule les prévisions de déroulement pour les différentes rencontres, s’assure de l’organisation matérielle, rappelle les dates des rencontres et les ordres du jour auprès des équipes par l’intermédiaire des CE.
Une réunion de bilan/prospective est prévue en fin d’année scolaire par le groupe de pilotage. L’organisation des rencontres est revue et reconduite d’année en année…

Chaque équipe, chaque enseignant attend et compte sur ces moments de rencontre. Un élément considéré comme important et essentiel à la vie du réseau.

 

Crédit image Fotolia ©

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics