Accueil > Pédagogie > Expertise dans les apprentissages > Organisation et outils

S'engager ensemble pour la réussite de tous à l'école primaire

Temps de lecture : 11 minutes
S'engager ensemble pour la réussite de tous à l'école primaire

Si la circulaire du 18 août 2014 concerne le rôle des enseignants ASH, la réussite est l'affaire de tous. Voici un récapitulatif de tous les dispositifs d'aide. 

« La loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République reconnaît que tous les enfants partagent la capacité d'apprendre, de progresser et de réussir, affirme l'objectif d'inclusion scolaire de tous les élèves et intègre la prise en compte de la difficulté scolaire qu'elle entend réduire. (1) L’Enseignement catholique entend plus que jamais poursuivre et approfondir son action au service de tous et notamment des enfants et des jeunes les plus fragiles, quelles que soient les formes de leur fragilité.

La parution d’une circulaire, en date du  18 août 2014, concernant le rôle des enseignants spécialisés dans l’aide aux élèves en difficulté, permet de réaffirmer plusieurs points essentiels.

-          La réussite c’est l’affaire de tous : « la difficulté, inhérente au processus même d'apprentissage, est prise en compte par chaque enseignant dans son action quotidienne en classe. » « En cas de difficultés persistantes perturbant les apprentissages des élèves, l'enseignant spécialisé intervient avec l'objectif de les aider à surmonter leurs difficultés. Son intervention a lieu le plus souvent au terme d'une série d'aménagements pédagogiques et d'actions de soutien menées par l'enseignant de la classe avec l'appui de l'équipe pédagogique du cycle. » On rappellera qu’il appartient au maître de la classe ordinaire de mettre en place les PPRE ou bien d’initier un PAP (plan d’accompagnement personnalisé instauré par la loi de refondation de 2013 pour les élèves présentant des troubles spécifiques des apprentissages).

-          Certains élèves ont des besoins spécifiques d’accompagnement : « Toutefois, l'aide apportée par l'enseignant, avec l'appui de l'équipe pédagogique du cycle peut ne pas suffire pour certains élèves. » Parfois, il est nécessaire d’agir sans tarder afin de permettre à l’enfant de ne pas se laisser distancer par le reste de la classe. « L'enseignant spécialisé peut aussi intervenir d'emblée si les difficultés sont importantes et manifestes, en complément et en articulation avec des aménagements pédagogiques et des actions de soutien mises en place. »

-          La logique de besoins est prioritaire : « Les aides spécialisées peuvent intervenir à tout moment de la scolarité à l'école primaire, en appui et en accompagnement de l'action des enseignants des classes. » « Les modalités d'intervention des enseignants spécialisés (…) auprès des élèves dépendent des besoins identifiés. Les moments auxquels ceux-ci interviennent sont prévus en concertation avec l'enseignant de la classe afin d'assurer la cohérence et la continuité pédagogique des enseignements. »

-          Trois missions essentielles : prévention et remédiation mais aussi personne ressource.  «  Les aides spécialisées  ont pour objectif de prévenir et remédier aux difficultés scolaires persistantes qui résistent aux aides apportées par les enseignants des classes. » « Il s'agit, pour l'enseignant spécialisé, de prévenir et de repérer, grâce à une analyse partagée avec l'enseignant de la classe ou l'équipe pédagogique du cycle, les difficultés d'apprentissage de ces élèves et d'apporter une remédiation pédagogique dans le cadre d'un projet d'aide spécialisée. » « Les enseignants spécialisés apportent leur appui aux enseignants pour prévenir et analyser les difficultés d'apprentissage ou de comportement que manifestent leurs élèves, pour objectiver et comprendre les situations, croiser les approches, reconnaître et prendre en compte les différences entre élèves au sein de la classe, cerner leurs besoins et les obstacles qu'ils rencontrent.

-          Le travail d’intervention ne peut se faire sans prendre en compte la dynamique du réinvestissement dans la classe. « Dans le cadre de ces projets, l'enseignant spécialisé accompagne les élèves en grande difficulté vers la prise de conscience et la maîtrise des attitudes et des méthodes de travail qui conduisent à la réussite et à la progression dans les savoirs et les compétences, en visant toujours un transfert de cette dynamique d'apprentissage vers la classe. » On rappellera la place essentielle des projets qui se jouent dans une modalité de co-intervention.

-          La liaison école-collège fait partie des missions  de chacun mais aussi de l’enseignant spécialisé qui peut accompagner les élèves les plus fragiles : « dans le cadre du cycle de consolidation, les membres du Rased (2) sont mobilisés pour un travail de liaison et de coordination permettant le suivi du parcours des élèves de classes de 6e ayant rencontré des difficultés à l'école élémentaire. » Les enseignants peuvent ainsi veiller à la mise en place et la continuité des PPRE passerelles.

-          Les enseignants spécialisés n’assurent pas l’aide pédagogique complémentaire mais y contribuent. « Ils accompagnent les équipes enseignantes pour l'élaboration de réponses adaptées aux besoins des élèves, la construction de situations d'enseignement qui tiennent compte des stratégies d'apprentissage des élèves en difficultés et pour la mise en œuvre de pratiques pédagogiques qui favorisent la réussite de tous les élèves.

Cette aide à l'analyse des situations contribue à la prévention des difficultés d'apprentissage et des risques de décrochage scolaire des élèves, en participant au développement des compétences des équipes enseignantes. Elle permet de fonder une culture partagée sur les composantes de la réussite scolaire, de sensibiliser les maîtres aux aspects pédagogiques qui fragilisent certains élèves plus que d'autres et les mettent en difficulté pour leurs apprentissages. »

Pour réussir ensemble cet accompagnement de chacun en permettant de s’adapter aux besoins spécifiques de chacun, un tableau récapitulatif des différents projets et différentes formes d’aide.

Cet article est issu du site département éducation du Sgec

Lire aussi sur sitEColes le dossier "école de la réussite"


(1) Circulaire du 18 août 2014

(2) On rappellera que si l’Enseignement catholique ne dispose pas de Rased, les maîtres E interviennent cependant dans le même objectif.

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics