Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > L'Enseignement catholique : repères institutionnels > Ecole catholique - Eglise - Etat

Des textes fondamentaux de l’Église pour vivre l’école

Temps de lecture : 13 minutes
Des textes fondamentaux de l’Église pour vivre l’école

L’Enseignement catholique et le Vatican publient des textes qui éclairent et interrogent nos pratiques éducatives.

Deux documents pour nourrir notre action
- Éduquer aujourd’hui et demain, une passion qui se renouvelle, Instrumentum laboris, Congrégation pour l’Education Catholique (pour les institutions d’enseignement), 2014.
 
Le premier document rédigé par une équipe de responsables dans l’Enseignement catholique de France, sous l’égide du Sgec comprend un cahier thématique et des fiches de mise en situation. 
 
« Nourripar une tradition sans cesse mise à jour, la pensée sociale de l’Eglise propose une conception globale et unifiée de la personne humaine et des relations en société. Et c’est bien dans cette perspective qu’elle peut nourrir la réflexion des acteurs de l’Enseignement catholique : parce qu’elle concerne tout ce qui touche à l’esprit et à l’organisation des relations entre les personnes, elle offre à la fois un fondement et un horizon à nos pratiques ». Pascal Balmand, Secrétaire général de l’Enseignement Catholique dans l’introduction du document de travail. 
 
« Ce document a pour objectif de permettre une réflexion sur le pilotage et le fonctionnement des organisations de travail de l’Enseignement catholique que sont principalement les écoles au sens du Statut. Il ne s’agit pas d’un ouvrage sur la Doctrine sociale de l’Eglise, mais il y fait largement appel pour mettre en perspective des pratiques et des ambitions avec les fondements et les principes de cette Doctrine »
 
L’introduction positionne la pensée sociale de l’Eglise. 
Les quatre fondements de cette pensée, 
  • la personne, 
  • la communauté, 
  • la dignité,
  • la justice, 
comme les quatre principes, 
  • celui du bien commun, 
  • de la solidarité, 
  • de la subsidiarité, 
  • et de la participation 
sont déclinés en articulation jusque dans leur mise en œuvre dans le contexte de l’école. 
Les fiches présentent des mises en situation variées et concrètes avec un guide d’animation.  
« Tous ceux qui exercent des responsabilités d’encadrement du personnel veillent à vivre l’enseignement social de l’église et réfléchissent ensemble à ses implications concrètes ». Statut de l’Enseignement catholique, article 108. 
 
Le second est un document du Vatican avec une portée mondiale. Il a été rédigé par le Dicastère à la demande de l’Assemblée plénière de la Congrégation pour l’Education catholique à destination des institutions éducatives. 
« L’objectif est de relancer l’engagement de l’Eglise dans le domaine de l’Education ». Il reprend « les caractéristiques fondamentales des écoles et des universités catholiques, ainsi que les défis auxquels les institutions d’éducation catholique sont appelées à répondre avec leur projet spécifique ».  
 
Quelle école et quelle université catholique ? 
 « École et université sont des lieux d’éducation à la vie, au développement culturel, à la formation professionnelle, à l’engagement pour le bien commun ; elles représentent une occasion de comprendre le présent et d’imaginer l’avenir de la société et de l’humanité. Aux racines de la proposition formative il y a le patrimoine spirituel chrétien, en dialogue constant avec le patrimoine culturel et les conquêtes de la science. Écoles et universités catholiques sont des communautés éducatives dans lesquelles l’expérience de l’apprentissage des connaissances est nourrie et complétée par celle de la recherche, de la pensée et de la vie ».
Il s’agit de :
  • Construire un contexte éducatif. 
  • Faire de l’enseignement un instrument d’éducation
  • La centralité de la personne qui apprend
  • La diversité des personnes qui apprennent
  • Le pluralisme des institutions éducatives
  • La formation des enseignants
Les défis éducatifs aujourd’hui et demain 
« L’éducation se trouve aujourd’hui dans un contexte de changements rapides. La génération même à laquelle elle s’adresse change rapidement ; chaque éducateur se retrouve donc continuellement devant des situations qui, comme l’a affirmé le pape François, « posent de nouveaux défis qui sont parfois difficiles à comprendre ».
Au cœur des changements du monde que nous sommes appelés à accueillir, aimer, déchiffrer et évangéliser, l’éducation catholique doit contribuer à la découverte du sens de la vie et faire naître de nouvelles espérances pour aujourd’hui et pour l’avenir ».
Les défis de l’école catholique
a) Le défi de l’identité
b) Le défi de la communauté scolaire
c) Le défi du dialogue
d) Le défi de la société de l’apprentissage
e) Le défi de l’éducation intégrale
f) Le défi du manque de moyens et de ressources
g) Défis pastoraux
h) Le défi de la formation religieuse des jeunes
i) Les défis spécifiques d’une société multireligieuse et multiculturelle
j) Le défi de la formation permanente des enseignants
k) Les lieux et les ressources de cette formation
l) Quelques défis d’ordre juridique
Les défis de l’éducation supérieure catholique
a) Internationalisation des études universitaires
b) Utilisation des ressources en ligne dans les études universitaires
c) Université, entreprise et monde du travail
d) La qualité des institutions académiques
e) La gouvernance
f) Le défi du changement et de l’identité catholique de l’université
Le questionnaire proposé en fin de document peut servir de base à une réflexion en école, en diocèse, en université ou dans un organisme de formation de l’Enseignement catholique. 
 
Et en conclusion, retenons : « Les défis posés à l’école et à l’université catholiques du futur sont immenses. Cependant les paroles du Pape François sont un grand encouragement à renouveler la passion éducative : « Ne vous découragez pas face aux difficultés que le défi de l’éducation présente ! Éduquer n’est pas un métier, mais une attitude, une façon d’être ; pour éduquer, il faut sortir de soi et être au milieu des jeunes, les accompagner dans les étapes de leur croissance en se mettant à leurs côtés. Donnez-leur une espérance, un optimisme pour leur chemin dans le monde. Enseignez à voir la beauté et la bonté de la création et de l’homme, qui conserve toujours la marque du Créateur. Mais surtout, soyez témoins à travers votre vie de ce que vous communiquez. Un éducateur […] transmet des connaissances, des valeurs à travers ses paroles, mais il aura une influence sur les jeunes s’il accompagne ses paroles de son témoignage, à travers sa cohérence de vie. Sans cohérence, il est impossible d’éduquer ! Vous êtes tous éducateurs, il n’y a pas de procurations dans ce domaine. La collaboration dans un esprit d’unité et de communauté entre les diverses composantes éducatives est alors essentielle et doit être favorisée et nourrie. Le collège peut et doit servir de catalyseur, être un lieu de rencontre et de convergence de la communauté éducative tout entière dans l’unique objectif de former, d’aider à grandir pour devenir des personnes mûres, simples, compétentes et honnêtes, qui sachent aimer avec fidélité, qui sachent vivre la vie comme réponse à la vocation de Dieu, et leur future profession comme service à la société. »
 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics