Accueil > Textes à méditer

Textes à méditer : Béatitudes… pour le bonheur…

Temps de lecture : 20 minutes
Textes à méditer : Béatitudes… pour le bonheur…

Les béatitudes du rire ; Les béatitudes de la paix ; Petites béatitudes ; Heureux ceux qui sont humbles ; Béatitutes pour aujourd'hui ; Les béatitudes de la collaboration ; Béatitudes pour temps de chômage ; Heureux celui qui garde les mains vides ; Béatitudes d'après Matthieu (5, 2-9) ; Béatitudes de l'évangile de Luc (6, 20-26) ; Béatitudes de l'évangile de Matthieu (5, 1-12) ; C'est la recette du bonheur ! ; Heureux soyez-vous

Les béatitudes du rire

Bienheureux ceux qui sont attentifs à l'appel des autres, sans toutefois se croire indispensables... Ils seront semeurs de joie.
Bienheureux ceux qui rient d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de s'amuser.
Bienheureux ceux qui sourient de la bêtise humaine en sachant qu'elle ne les épargne pas.
Bienheureux ceux qui ne rient pas de la méchanceté, ni de la vulgarité, ils les encourageraient. (Riez « avec » et non « de »).
Bienheureux ceux qui rient des farces qu'on leur fait, ils auront la joie d'en faire aux autres.
Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux.
Bienheureux ceux qui rient de leurs maladresses, ils s'approchent de la simplicité.
Bienheureux le fou-rire. Il est contagieux !
Bienheureux le rire, il est gratuit, offrez-le !
Bienheureux ceux qui rient de voir rire les autres, leur cœur est ouvert à la joie.
Bienheureux ceux qui rient sans trop savoir pourquoi. Dieu le sait.
Bienheureux ceux qui disent qu'il n'y a pas de quoi rire, ils font sourire.
Bienheureux les gens qui rient souvent, ce sont vraiment des gens sérieux.

Joseph Folliet


Les béatitudes de la paix

Paix à toi, le pauvre à bout de souffle,
C'est l'Amour qui parle en toi.
Paix à toi, le cœur amoureux,
C'est l'Avenir qui frappe en toi.
Paix à toi qui cries,
C'est l'Espérance qui crie en toi.
Paix à toi qui as mal au ventre de Justice,
C'est le désir qui t'affame et t'assoiffe.
Paix à toi, le cœur battant,
C'est la tendresse qui tisse en toi.
Paix à toi, le veilleur,
C'est le jour qui se lève en toi.
Paix à toi, l'ingénieur de paix,
C'est Dieu qui emprunte ton visage.
Paix à toi, le torturé de Justice.
Tu es libre.

Père Jean Debruynne


Petites béatitudes

Bienheureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes.
Ils n'ont pas fini de s'amuser.
Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d'une taupinière
il leur sera épargné bien des tracas.
Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d'excuses :
ils deviendront sages.
Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter :
ils en apprendront des choses nouvelles.
Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux :
ils seront appréciés de leur entourage.
Heureux êtes-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses : vous irez loin dans la vie.
Heureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace :
votre route sera ensoleillée.
Heureux êtes-vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d'autrui même si les apparences sont contraires :
vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.
Bienheureux ceux qui pensent avant d'agir et qui prient avant de penser :
ils éviteront bien des bêtises.
Heureux êtes-vous si vous savez vous taire et sourire même lorsque on vous coupe la parole, lorsque on vous contredit ou qu'on vous marche sur les pieds :
l'Evangile commence à pénétrer votre cœur.
Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez : vous avez trouvé la vraie lumière, vous avez trouvé la véritable sagesse.

Joseph Folliet


Heureux ceux qui sont assez humbles

Heureux ceux qui sont assez humbles pour accepter d'être jugés.
Heureux ceux qui ont assez de délicatesse pour porter la souffrance comme si c'était la leur.
Heureux ceux qui sont assez ouverts pour chercher un chemin nouveau, différent de l'agressive affirmation de soi.
Heureux ceux qui s'efforcent de vivre effectivement dans la grâce.
Ils ne jugeront pas précipitamment et ne seront pas lents à pardonner.
Heureux les hommes et les femmes intègres, qui s'opposent à l'injustice engendrée par un exercice subtil du pouvoir.
Heureux ceux qui sont conscients d'être responsables de la paix.
Heureux ceux qui sont prêts à accepter la persécution qui attend les hommes intègres,
qui, en présence d'un pouvoir implacable, s'engagent pour la justice et pour la paix.
Remplis de joie, allons dans le chemin du Seigneur !
Seigneur, bénis-nous maintenant, car nous avons le désir de vivre à ta manière au milieu des conflits d'aujourd'hui !

Anonyme


Béatitudes pour aujourd’hui

Heureux ceux qui vont à la rencontre de ceux dont l’Eglise est loin : non-croyants, croyants d’autres traditions religieuses, pauvres et étrangers, hommes et femmes d’autres cultures.
Heureux ceux qui acceptent d’aimer même ceux qui refusent de les aimer.
Heureux ceux qui acceptent d’exposer leurs idées tout en acceptant que les autres n’y adhèrent pas.
Heureux ceux qui suscitent dans l’Eglise et la société des lieux et des temps où chacun puisse être reconnu et prendre la parole.
Heureux ceux qui, sans craindre les épreuves, s’enracinent dans la durée et la patience, sans jamais se lasser de faire des petits pas pour rencontrer enfin les autres.
Heureux ceux qui ont un souci de cohérence entre leur propre vie et les combats qu’ils mènent.
Heureux ceux qui s’en remettent à Dieu chaque jour dans la prière.
Heureux ceux qui espèrent toujours : ils trouveront la route qui conduit au cœur des autres et de Dieu.

Mgr Jean-Charles Thomas (Eglise de Corse, 1985)


Les béatitudes de la collaboration

Heureux qui sait écouter avant de parler.
Heureux qui sait partager, il sera ciment d’unité.
Heureux qui sait accueillir les idées de l’autre.
Heureux qui sait tenir son rôle et y rester.
Bienheureux qui respecte le rythme de l’autre, il sera un bon équipier.
Bienheureux qui accepte d’être bousculé, il progressera.
Bienheureux qui sait attendre la réponse, il sera émerveillé des réponses reçues.
Bienheureux ceux qui respectent les horaires, ils partiront à l’heure.
Bienheureux qui lit l'Évangile en s’y impliquant, son regard et son cœur en seront renouvelés.

Mgr Jean-Gabriel Diarra (évêque de San au Mali)


Béatitudes pour temps de chômage

Bienheureux ceux qui s’appauvrissent pour investir et créer des emplois,
car ils accumulent des richesses dans le Royaume éternel.
Bienheureux ceux qui renoncent à cumuler les emplois
qui ne leur sont pas nécessaires pour vivre dignement,
car ils ont une place assurée dans le Royaume.
Bienheureux les fonctionnaires publics
qui travaillent comme s’ils s’occupaient de leurs propres affaires,
qui facilitent les démarches et étudient sérieusement les problèmes,
leur travail sera considéré comme sacré.
Bienheureux les ouvriers et les employés
qui préfèrent la création de postes de travail pour tous,
plutôt que d’accumuler des heures supplémentaires
et des primes pour eux-mêmes,
parce qu’ils savent où est leur vrai trésor.
Bienheureux les hommes politiques et syndicaux
qui s’attachent à trouver des solutions réalistes au chômage
par-dessus les stratégies et les intérêts partisans,
parce qu’ils accélèrent la venue du Royaume.
Bienheureux serons-nous tous, quand nous cesserons de dire :
« Si je ne tire pas profit de la situation, un autre le fera… »
Quand nous cesserons de penser :
« Quel mal y a-t-il à frauder ? Tout le monde le fait ! »
Quand nous renoncerons à penser :
« Si la loi n’est pas violée, tout est permis »
Parce qu’alors la vie en société sera
une anticipation du bonheur du Royaume.

Mgr Rafael Torija de la Fuente


Heureux celui qui garde les mains vides

Heureux celui qui garde les mains vides,
Et laisse l’or et l’orgueil aux avides :
Un roi grandit dans le pauvre comblé.

Heureux celui qui, face aux violences,
Est lisse tel un roseau sans défense :
Les doux tiendront sur le monde ébranlé.

Heureux celui qui sait le don des larmes,
La grâce amère où la lutte désarme :
C’est l’affligé qui sera consolé.

Heureux celui dont le cœur et la tête
Ont faim et soif de justice parfaite :
Il trouvera souçla vigne le blé.

Heureux celui qui saigne mais pardonne
Et rend le bien pour le mal qu’on lui donne :
Devant son juge il paraît sans trembler.

Heureux celui qu’épargne toute fange,
Du clair regard où se mirent les anges :
Il verra Dieu sans en être aveuglé.

Heureux celui qui sème la concorde,
Les mots de miel dans les bouches qui mordent :
Un arc-en-ciel viendra l’auréoler.

Heureux tous ceux que d’autres jugent dignes
Du vieux mépris dont la croix est le signe :
Car du Royaume ils possèdent la clé.

Office de la veille de la solennité de la Toussaint


Béatitudes d’après Matthieu (5, 2-9)

Il est vraiment vivant, celui qui s'en remet à Dieu ;
il est capable d'aimer.
Il s'accomplit, celui qui accepte ses limites ;
il est entré au royaume de l'amour.
Il est vraiment vivant, celui qui a mal aux autres ;
Dieu essuiera ses larmes.
Il s'accomplit, celui que le souci et la gloire de Dieu ne laissent jamais tranquille ;
il sera ébloui.
Il est vraiment vivant, celui qui déborde de tendresse : 
la tendresse de Dieu débordera sur lui.
Il s'accomplit, celui qui regarde les autres tels qu'ils sont ;
il verra Dieu tel qu'il est.
Il est vraiment vivant, celui qui s'acharne à réconcilier les frères ennemis ;
il sera né de Dieu.

Stan Rougier


Béatitudes de l’Évangile de Luc (6, 20-26)

Regardant alors ses disciples, Jésus dit : « Heureux, vous les pauvres : le royaume de Dieu est à vous !
Heureux, vous qui avez faim maintenant : vous serez rassasiés ! Heureux, vous qui pleurez maintenant : vous rirez !
Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous repoussent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l'homme.
Ce jour-là, soyez heureux et sautez de joie, car votre récompense est grande dans le ciel : c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes.
Mais malheureux, vous les riches : vous avez votre consolation !
Malheureux, vous qui êtes repus maintenant : vous aurez faim ! Malheureux, vous qui riez maintenant : vous serez dans le deuil et vous pleurerez !
Malheureux êtes-vous quand tous les hommes disent du bien de vous : c'est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes. »


Béatitudes de l’Évangile de Matthieu (5, 1-12)

Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent.
Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :
« Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !
Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu !
Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »


C'est la recette du bonheur !!

« Quelle est la recette du bonheur ? » A cette question posée par un journaliste argentin, le pape François livre en dix points sa « recette ». Elle a autant de valeur que bien des publicités qui nous vantent le bonheur en de multiples facettes.


Heureux soyez-vous

Heureux les enfants et les jeunes qui grandissent dans la confiance : Ils diront oui à la vie.
Heureux les enfants et les jeunes qui font l’expérience de la fraternité : Ils donneront chair à l’Espérance.
Heureux les enfants et les jeunes qui découvrent le chemin de l’intériorité : Ils sauront accueillir leur vocation.
Heureux les enfants et les jeunes qui rencontrent des chrétiens joyeux : Ils s’ouvriront au don de Dieu.
Heureux les adultes qui d’une manière ou d’une autre s’engagent dans l’éducation : Ils seront témoins et éveilleurs.
Heureuse l’école catholique fragile et pauvre : Elle sera servante

Pascal Balmand
Secrétaire général de l’enseignement catholique
ECA n° 368, août-septembre 2015.

 

© Crédit photo Volodymyr (Vladimir) Nikulin / 123RF

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics