Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > L'Enseignement catholique : repères institutionnels > Animation institutionnelle

Avons-nous besoin de l'école catholique ?

Temps de lecture : 5 minutes
Avons-nous besoin de l'école catholique ?

La convention de l'Enseignement catholique des 1er et 2 juin 2013 a rassemblé 2000 personnes, retrouvez l'essentiel.

Question audacieuse "avons-nous besoin de l'école catholique ?" traitée par des controverses, des tables rondes et illustrée par des initiaves d'établissements.

Quelques citations des intervenants, extraites de "En correspondance n° 49, juin 2013".

Eric de Labarre, Secrétaire Général de l'Enseignement catholique

"Seule la fidélité est un moteur assez puissant pour nous conduire jusqu'à ce lieu dans lequel nous voulons essayer d'entrevoir, ensemble, ce que peut être ou ce que doit être l'avenir d'une école catholique à laquelle nous sommes attachés et à laquelle nous consacrons tant d'énergie."

"Par sa constitution même, par ses fondements personnalistes, par la ressource que constitue la pensée sociale de l'Eglise, l'école catholique dispose d'atouts qu'elle doit savoir utiliser. L'application du nouveau statut [remis aux membres du Cnec et au bureau des directeurs diocésains à la fin de la célébration eucharistique] lui en offre l'opportunité. Ne doutons pas que nous saurons la saisir."

Jean Gaeremynck, conseiller d'état

"Les informations et même le savoir structuré étant accessibles sur internet, le rôle de l'enseignant sera désormais d'apporter un soutien personnel. L'enseignant doit être aux avant-postes de la recherche en matière pédagogique."

Clara Glaymard, presidente de General Electric

"Ne nous faites pas des clones sur étagères. Faites-nous des personnes uniques ayant confiance en elles."

"Susciter le désir. Où se trouvent les tripes, l'âme des élèves qui réussissent le moins ? Il vous appartient de le découvrir."

Monseigneur Claude Dagens, évêque d'Angoulême, membre de l'Académie française

"Développer une sorte de confiance mutuelle, dans une société qui ne déborde pas de confiance."

"A travers la vie ordinaire d'un établissement catholique d'enseignement, il faut que l'on perçoive le premier appel de Jésus à ses disciplines encore hésitants : "Venez et vous verrez !" [Jean 1,39]. Venez et vous verrez que ce qui s'accomplit dans l'Enseignement catholique passe d'abord par des personnes qui y croient, qui ne sont pas forcément catholiques à 150%, mais qui acceptent de participer à un travail commun d'éducation".

Claude Thélot, président de la Commission du débat national sur l'avenir de l'école en 2003-2004

"La liberté pédagogique doit être nourrie des réussites des autres : il faut diffuser les réussites des autres, y compris celle de l'école publique."

"Une personne libre et responsable n'est pas simplement une personne qui a un esprit critique : que la personne ait des convictions est au moins aussi important. L'éducation doit susciter des convictions."

"Trouvez la frontière entre faire confiance et être exigeant. Il n'est pas souhaitable d'en rabattre sur les exigences, il faut être juste au-dessus de la capacité de l'élève".

3 orientations

1) Dégager des "points de repère pour relire les projets éducatifs des établissements et pour mieux rendre le service éducatif attendu de l'école catholique" : "la priorité de la lutte contre les inégalités."

2) Offrir "une ouverture plus large et plus systématique de nos écoles sur le monde."

3) Développer "l'animation des établissements et du réseau que constitue l'école catholique".

En savoir plus

Revivez les moments forts de la convention.

Lisez le n° 333 de la revue Projet publié en avril 2013 : Ecole catholique : école publique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics