Accueil > Contenus d'enseignement > Formation personne et citoyen > Ouverture à l'autre

Se connaître et connaître l'autre, à l'école primaire, la relation se construit.

Temps de lecture : 29 minutes
Se connaître et connaître l'autre, à l'école primaire, la relation se construit.

L'éducation affective, relationnelle et sexuelle concerne-t-elle l'école maternelle et primaire ? Le projet éducatif, les piliers du socle commun et les 3 séances d'information et d'éducation obligatoires y invitent. Voici des pistes. 

Se connaitre et connaitre l’autre, à l’école primaire, la relation se construit.

Dans son projet éducatif, l’enseignement catholique établit un lien étroit entre le fait d’enseigner, l’acte éducatif et la proposition d’un sens pour l’homme et  son inscription dans la vie. Eduquer n’est pas seulement un acte technique exigeant la bonne maîtrise de savoirs et d’outils pédagogiques. L’enseignement engage la personne dans toutes ses dimensions, qu’il s’agisse d’ailleurs de la personne de l’éducateur ou de celle de l’élève. Pour l’élève, l’école est un lieu où il apprend, mais c’est aussi un lieu où il vit et où il grandit. C’est pourquoi l’école doit permettre de développer de façon harmonieuse les aptitudes physiques, l’intelligence, l’affectivité, la sociabilité, la spiritualité. L’éducation affective relationnelle et sexuelle est un domaine que peu d’enseignants osent aborder. Pourtant, dans notre société les enfants seront vite submergés d’informations concernant ce sujet : affichage, médias assénant des paroles ou des images explicites ou implicites, propos d’enfants, voire visionnage de vidéos à caractère pornographique au risque de renforcer les stéréotypes et la violence personnelle ou interpersonnelle.  

Voir le lien suivant : France Inter : Les ados et le porno

Par ailleurs le travail autour de la protection de l’enfance et la prévention des maltraitances invite à travailler la notion de bientraitance, les limites de toute relation et l’analyse des faits pour apprendre aux enfants à évaluer les situations et trouver un recours éventuel.

Les familles expriment souvent un malaise à aborder ces questions sensibles. Loin de les ériger en tabou, travailler dès la maternelle ces questions sous l’angle de la prévention et de l’information offre une réponse en amont de situations complexes ou de crise. Il ne s’agit pas de projeter le jeune enfant vers des thématiques d’adolescent mais bien d’organiser un parcours formel d’apprentissage de la relation dans le respect de soi-même et de l’autre. Une approche morale (discernement du bien et du mal) mais aussi  éthique (« Appelons visée éthique la visée de la vie bonne avec et pour autrui dans des institutions justes » Paul Ricoeur) seront recherchées tant de la part de l’enseignant que de l’élève. Pour cela, le travail peut être élaboré en équipe afin de proposer à chaque âge et selon la sensibilité de chacun mais aussi en fonction du contexte, une progression qui permettra de s’inscrire dans le développement de l’enfant et de le respecter Sur le site de l’enseignement catholique national on trouvera des ressources en ce sens : un document d’orientation mais aussi une proposition de constitution d’un CESC (comité d’éducation à la santé et la citoyenneté) au sein de l’école ou de l’établissement. La continuité et la complémentarité des actions sont plus que jamais essentielles en ce sens à la fois sur une année mais aussi l’ensemble de la scolarité.

L’éducation affective, relationnelle et sexuelle dans les établissements catholiques d’enseignement

Le Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), outil d’harmonisation des actions d’éducation et d’accompagnement des élèves 

Le choix des supports proposés aux élèves suppose une réflexivité et un discernement. On peut pour cela s’aider du questionnement suivant : Missions Actions éducatives

Les compétences suivantes du socle commun pourront être abordées :

Pilier 1 : maîtrise de la langue française

- Vocabulaire des parties du corps  : un dossier complet qui propose une progression intéressante. Chaque enseignant en fonction du contexte sera à même de discerner quelles propositions retenir.

- Discussion  à visée philosophique : une entrée à privilégier pour permettre l’exercice de l’argumentation, la distinction entre opinion et vérité, la capacité d’abstraction mais aussi la lutte contre les discriminations.
Une mise en œuvre sur Les pratiques à visée philosophique à l'école primaire
Les fondements et le travail de recherche sur L'apprentissage du philosopher 

- Le travail de débat autour des textes mais aussi la recherche d’un équilibre entre le travail d’interprétation et le respect de la pensée du lecteur se construit dans la fréquentation des textes et la maitrise des capacités cognitives pour les comprendre. Pour cela, voir le texte d’Alain Bentolila « Au cœur de la laïcité la probité intellectuelle » sur le réseau ROLL

Savoir nommer ses émotions : réaliser une réglette des émotions avec des pictogrammes  afin de pouvoir les identifier et se situer dans les ressentis.

Identifier ses émotions : on peut proposer aux enfants, après la lecture du livre « aujourd’hui je suis » de Mies Van Hout,  de se représenter puis déposer chaque matin à l’arrivée en classe, son visage dans un bocal représentant le poisson qui correspond. Ce moment permet de mettre à distance les émotions pour mieux les gérer mais aussi indique à l’enseignante l’attention spécifique à apporter éventuellement à un élève.

- La littérature de jeunesse offre de multiples occasions de nommer en parcourant des récits :
Voir la sélection sur Eduscol
mais aussi le site Ricochet qui offre une sélection par thèmes
on rappellera en ce sens que le choix des ouvrages s’inscrit dans un projet éducatif global qui invite à discerner les enjeux portés par la présentation retenue. Voir document déjà cité.

Produire de l’écrit en utilisant des albums comme inducteurs est  une entrée qui permet l’expression personnelle. On pourra ainsi utiliser les livres d’Elisabeth Brami : « Moi j’adore la maitresse déteste » ( Seuil jeunesse )  par exemple qui ouvrent la porte sur l’expression des ressentis et offrent une trame pour écrire mais aussi  pour aborder les difficultés à l’école également. Les albums d’Antony Browne tels que :
« Parfois je me sens » (Editions Kaléidoscope) sont des occasions d’apprivoiser les émotions en les mettant à distance par un travail d’écriture.

Pilier 2 : langues étrangères 

- Découvrir l’Angleterre grâce au rugby 

Pilier 3 : principaux éléments de mathématiques et culture scientifique et technologique

Connaitre les grandes fonctions de la vie et leurs manifestations. On trouvera des ressources sur le site Eduscol

Compétence à résoudre des problèmes, à poser des hypothèses et les réviser. Cette compétence permet aussi la confrontation à l’autre, celui qui pense différemment de moi. Il s’agit alors de se décentrer pour le prendre en compte dans une probité intellectuelle, enjeu civique mais aussi de flexibilité afin de pouvoir construire les apprentissages. On trouvera des repères sur le site de la main à la pâte qui propose aussi des dossiers thématiques.

Pilier 4 : maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication

Prévention internet : l’utilisation d’internet à l’école est un passage essentiel afin d’en connaitre les usages et les limites. Le temps d’activités péri éducatives qui va trouver sa place dans la refondation de l’école pourrait être l’occasion de proposer des ateliers de jeux vidéo, de recherche ou d’analyse de vidéos. Lire les écrans, comprendre les images qui défilent sous les yeux, les mettre en mots et confronter les avis afin de clarifier ce que chacun a compris avec l’accompagnement d’un adulte parait essentiel dans une société où les enfants sont parfois seuls dans leur chambre avec un ordinateur qui se substitue aux jeux traditionnels. Le rapport paru en janvier 2013 fait le constat de l’impact de l’entrée dans la culture numérique sur le cerveau de l’enfant et propose des éléments de compréhension et d’action pour les éducateurs.

Des éléments pour apprivoiser la culture numérique

On trouvera également des outils pour la prévention sur le site e-Enfance

Des vidéos pour le cycle 3

Décrypter les images, apprendre à lire les images : site du ROLL l’atelier de questionnement d’images apprend à décrypter en vue de la compréhension de textes mais également à donner du sens aux images, accéder à l’implicite.

Pilier 5 :  culture humaniste

Se situer et situer les autres dans un axe horizontal, ceux qui m’entourent mais aussi anthropologique, ceux qui vivaient avant moi, qui vivront après moi. L’album « Tout un monde »  de Katy Couprie et Antonin Louchard aux éditions Thierry Magnier emmène les petits à la découverte du monde qui défile (comme un jeu de Marabout, bout d’ficelle …)

Se connaitre, connaitre les autres. Les albums  de Rosemary Wells tel que « Charles le Timide »  engagent à travailler la piste des stéréotypes.

Le sens et les limites de la relation à l’autre, quand la relation capture un protagoniste : « La promesse » Jeanne Willis et Tony Ross

Découvrir la vie des autres c’est appréhender «  le sens de la continuité et de la rupture, de l’identité et de l’altérité » (Socle commun) En Cycle 3 « le collectionneur d’instants » Buchholz, Quint aux éditions Milan fait se croiser et se tisser deux récits de vie où se glisse l’imagination. « Chez Elle ou chez elle » de Béatrice Poncelet laisse le lecteur s’emparer des lieux de vie et de leur atmosphère pour en dégager des hypothèses sur l’identité du personnage. « Histoire à quatre voix » d’Anthony Browne fait le récit d’une même promenade au parc par quatre voix qui semblent avoir vécu des histoires fort différentes et engage ainsi sur la notion de point de vue.

En cycle 2 « Quartier d’orange » de Françoise Legendre et Nathalie Fortier aux éditions Thierry Magnier, nous emmène dans une autre culture mais aussi dans le croisement des générations et le cycle de vie. « Trois petits morceaux de nuit » Rose-Marie Vassalo et Godeleine de Rosamel , éditions Albin Michel, fait l’éloge de l’amour maternel mais aussi de l’accueil de la différence.

Les contes qui rejoignent différentes cultures et permettent de créer des liens : la moufle ou la cruche.

La prévention, un livre de Rascal et Girel , « Ami-Ami » ( école des Loisirs) résonne à la fois comme questionnement sur une amitié en miroir : ne puis-je  être ami que si l’autre est comme moi-même ? Il évoque aussi  un appel à la prudence, celui qui veut être mon ami l’est-il vraiment ? Il peut permettre un débat sur la prévention.

Développer l’empathie : réaliser un auto portrait de fiction, se projeter dans la peau d’un personnage fictif.

Apprendre à faire semblant :  « je serais le papa et toi le bébé » ne semble plus être aussi spontané à l’heure où les écrans remplacent l’élaboration de scénarii intérieurs. Difficulté à faire des images mentales, imaginer, mais aussi difficulté à faire pour de faux, à élaborer une action conditionnelle dans ses termes et dans sa représentation. Le « pour de faux » permet de tester les rôles, tester la relation mais aussi apprend à différer et construire d’autres possibles que la réalité. Le temps du récit, porté par le langage d’évocation est celui de la mise à distance, du tâtonnement relationnel et de l’interaction. Le nourrissage culturel qu’apportent les albums et les histoires a besoin de ce relais. Les coins jeux occupent une place essentielle pour cela, on pourra voir également la présentation du « jeu des trois figures » initié par Serge Tisseron.

Connaitre les sentiments :

- réaliser un dictionnaire des héros rencontrés dans la littérature de jeunesse afin d’identifier leur caractère mais aussi les sentiments, les émotions qu’ils éprouvent à travers les différents récits.
- Découverte et analyse d’œuvres, on peut ainsi chercher à travers des œuvres picturales ou des sculptures le sentiment qui est montré, l’émotion que peut ressentir la personne représentée : du radeau de la méduse au penseur, en passant par la nativité.

      S’Eveiller  à l’intériorité, voir une progression sur sitEColes

Découvrir le corps dans l’art

Pilier 6 : compétences sociales et civiques

-  la pratique du débat rejoint à la fois la formation de la pensée et de la langue orale, mais aussi la question du vivre ensemble et l’éveil de la pensée critique. Le conseil d’enfants est une instance démocratique qui permet à la fois de gérer les difficultés relationnelles inhérentes à tout fonctionnement de groupe, mais aussi de penser des projets pour répondre à des besoins dans différents domaines.

Organiser un conseil d'enfants à l'école

Citoyen de demain

Partager les rôles, s’ouvrir : travail autour des coins jeux

Découvrir et Accepter la différence fille garçon, un article de sitEColes propose des pistes pour apprendre à vivre ensemble dans un environnement mixte.

Connaitre les interdits, éduquer à la paix, un article qui récapitule les actions

Egalité des droits, lutter contre les stéréotypes, des ressources sur le site du Ministère de l'Éducation nationale

- Photolangage à partir de filles et garçons en situation, tirer une carte et distinguer l’activité que l’on aimerait mener, celle que l’on peut mener. Ouvrir le champ des possibles sur les choix : une fille peut faire du rugby, un garçon peut faire de la danse.

Echange et prévention autour du racket et de la peur qu’inspirent les p lus forts, le livre d’Anne Sylvestre « Méchant », éditions Heyoka Jeunesse engagera dans le débat dès le cycle 2.  

Pilier 7 : autonomie et initiative

- Conscience de soi, de son fonctionnement, de ses besoins : travailler sur l’éducation à la santé, identifier les ressentis, le besoin d’activité, la faim , la soif, la chaleur, le froid et adapter les gestes en conséquences. On peut élaborer avec les enfants des photos où le personnage aura une anomalie : enfant devant plusieurs goûters, enfant couvert au milieu d’autres en tee shirt sous le soleil … l’idée étant de susciter des appréciations et des ajustements de comportement.

Grandir, trouver sa place auprès des autres, dans le savoir. Des fiches de l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé, INPES pour accompagner l’entrée à l’école élémentaire.

Le consentement, savoir dire non, savoir chercher de l’aide. Voir pour cela l’expérimentation menée dans l’enseignement catholique autour du jeu des trois figures proposé par Serge Tisseron. Des formations ont lieu dans différentes régions.

La pudeur : le passage aux toilettes mais aussi les échanges dans les vestiaires à la piscine sont autant d’occasion de poser des mots sur les limites et la protection du corps. La pudeur cela s’apprend aussi. On peut établir des cercles d’intimité avec les élèves afin de lister les limites que permet chaque relation.

Assurer sa propre sécurité : les jeux collectifs, la lutte sont des moyens de comprendre et chercher les limites. Voir le dossier de l’UGSEL.

- Être capable de réflexion et d’esprit critique : la pratique des conseils d’enfants éclaire les choix et assure la distance qui peut conduire vers l’autonomie. On trouvera une présentation sur le site de l’OCCE.
et des fiches pratiques complètes sur le site Citoyen de demain.

Réaliser un portfolio de l’autonomie et l’initiative en y insérant des actions de coopération, ce travail pourrait suivre l’élève durant sa scolarité primaire en y insérant des photos en situation puis être clos par un travail de réalisation d’un chef d’œuvre , on pourra relire pour cela  l’article Un projet pluridisciplinaire : le "chef d’œuvre".

Trois séances d’information et d’éducation par an sont obligatoires dès l’école depuis la loi de 2001, combien d’enseignants le savent, combien d’écoles le pratiquent ? La relation est sans doute le lieu où se construit l’estime de soi,  le soi est bien ce tissage dans la relation avec l’autre, il ne s’agit pas d’estime de moi dans un individualisme égocentrique, mais plutôt la tension qu’évoque Victor Hugo : « L'Esprit s'enrichit de ce qu'il reçoit, le Cœur s'enrichit de ce qu'il donne. » 

 

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics