Accueil > Abécédaire réglementaire

Maladies contagieuses

Temps de lecture : 8 minutes
Maladies contagieuses

Connaître les maladies contagieuses nécessitant une éviction scolaire permettra au chef d’établissement d’engager le plus rapidement possible les mesures d’éviction et prophylaxie nécessaire.

1. Texte de référence

- Guide des conduites à tenir en cas de maladies transmissibles dans une collectivité (14 mars 2003). Ce guide, élaboré par le Conseil supérieur d’hygiène publique de France, actualise les arrêtés du 3 mai 1989 et du 14 mai 1990.

2. Conduite à tenir en termes d’éviction

Lorsque le chef d’établissement a connaissance d’un cas de maladie contagieuse dans son établissement, il :
- prévient le plus rapidement possible le médecin scolaire de l’Éducation nationale. Ce dernier apportera toutes les informations et les conseils nécessaires,
- prend les dispositions nécessaires pour éviter l’apparition d’autres cas, en collaboration avec le médecin du service de protection maternelle et infantile pour ce qui concerne les enfants de moins de six ans,
- prend les mesures de prophylaxie en lien avec le médecin de santé publique de la direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS),
- veille tout particulièrement aux personnes ayant un déficit immunitaire ou présentant un risque accru.

3. Conduite à tenir en termes d’hygiène
La brochure "l'hygiène et la santé dans les écoles primaires", éditée par le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP), précise la conduite à tenir (page 18).
Elle comprend :
- les mesures préventives habituelles d’hygiène générale,
- des mesures spécifiques pour minimiser le risque de développement et endiguer l’épidémie. Ces mesures varient selon le mode de transmission et le germe en cause.

4. Maladies contagieuses concernées par une éviction et mesures à prendre :
 

CONDITIONS D’ÉVICTION et MESURES DE PROPHYLAXIE

Maladie

Mesures concernant
le malade

 Mesures de prophylaxie pour les sujets au contact

Angine (infection à streptocoque)

- Eviction jusqu’à 2 jours après le début de l’antibiothérapie

- Pas d’éviction

Coqueluche

- 5 jours d’éviction après le début d'une antibiothérapie

- Pas d’éviction

Diphtérie

 

- Eviction jusqu’à négativation de 2 prélèvements à 24 heures d’intervalle au moins, réalisés après la fin de l’antibiothérapie

- Pas d'éviction.

- Informer le personnel et les parents

- Vérification des vaccinations : revaccination ou vaccination des sujets non à jour

- Chimio prophylaxie des sujets ayant un contact proche

Gale

 

- Gale commune : jusqu’à 3 jours d’éviction après le traitement

- Gales profuses : jusqu’à négativation de l’examen parasitologique

- Gale commune : décontamination des lieux de vie (draps, serviettes, …)

- Gale profuses : décontamination des lieux de vie par un acaricide, à décider avec le médecin de la DDASS

Gastro-Enterite à Shigelles

 

- Eviction jusqu’à la présentation d’un certificat médical attestant de 2 coprocultures négatives à au moins 24 heures d’intervalle, au moins 48 h après l’arrêt du traitement

- Pas d’éviction

- Renforcer les mesures d’hygiène

Hépatite A

 

-  Eviction 10 jours après le début de l’ictère (ou jaunisse)

- Informer le personnel et les parents

- Renforcer les mesures d’hygiène

Méningite à Haemophilus B

 

- Éviction jusqu'à guérison clinique.

- Pas d'éviction.

- Recommander aux parents d’enfants de moins de 3 ans, non ou mal vaccinés, de consulter rapidement un médecin

Infections invasives à méningocoque

 

- Eviction et  hospitalisation

- Recommander la consultation d’un médecin, pour les personnes en contact direct ou à risque

Oreillons

 

-  Eviction, 9 jours après le début de la parotidite

- Informer le personnel et les parents

- Recommander aux personnes ayant des contacts, non vaccinés et n’ayant pas fait la maladie, de consulter leur médecin

Poliomyélite

 

- Éviction jusqu'à présentation d’un certificat médical

- Pas d'éviction.

- Informer le personnel et les parents

Rougeole


 

- Éviction de 5 jours, à partir du début de l’éruption.

- Pas d'éviction.

- Informer le personnel et les parents

- Recommander aux personnes en contacts non vaccinés de consulter rapidement leur médecin

Scarlatine (infections à streptocoque)

- Eviction jusqu’à 2 jours après le début de l’antibiothérapie

- Pas d’éviction

- Application des mesures d’hygiène

Teignes

- Éviction sauf si présentation d'un certificat médical attestant d’une consultation et de la prescription d’un traitement adapté

- Pas d’éviction

- Informer le personnel et les parents

- Dépistage systématique

Tuberculose

- Éviction jusqu'à présentation d'un certificat médical attestant que l’enfant n’est pas bacillifère

- Pas d'éviction

- Informer le personnel et les parents

- Dépistage chez les enfants de la classe et les membres du personnel ayant eu un contact avec le malade.

Typhoïde et paratyphoïde

 

- Eviction jusqu’à présentation d’un certificat médical

- Pas d’éviction

- Renforcer les mesures d’hygiène


5. Autres références :

Le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé.

 

© Crédit photo : Esparta Palma

 

Commentaires (2)

Sort
Gravatar
DURAÑONA (directeur) a écrit...
Peut-on demander à un élève ayant une conjonctivite de ne pas venir à l'école?
17 Janvier 2017 13:11
Gravatar
sitEColes a écrit...
Bonjour,

Nous vous invitons à consulter le document "Guide des conduites à tenir en cas de maladies transmissibles dans une collectivité". Le lien a été rétabli.
Cordialement,
19 Janvier 2017 14:47
Page 1 de 1

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics