Accueil > Culture religieuse et pastorale > Animation pastorale > Spiritualité

Première annonce

Temps de lecture : 8 minutes
Première annonce

Des repères donnes par les évêques en 2005 et repris par l'Enseignement catholique en 2009.

En novembre 2005, la conférence des évêques adopte le Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France (1). Les établissements catholiques d’enseignement sont directement interpellés et invités, dans le cadre de leur mission d’Église, à participer à la "première annonce" comme le sont également les familles et les mouvements d’Église.

Le choix d'une pédagogie d'initiation demande que se développent aussi des initiatives de "première annonce", comme il peut en exister par exemple dans lEnseignement catholique de la part de la communauté éducative. Ce sont des propositions ponctuelles, qui ne présupposent pas déjà un acte volontaire de la part de ceux à qui elles sont adressées (2).

Le texte voté par le CNEC en juillet 2009, intitulé annonce explicite de l’Évangile dans les établissements catholiques d’enseignement intègre l’orientation ce texte national à sa propre réflexion et le développe ainsi :
La première annonce est présentée selon plusieurs caractéristiques :
- cette annonce s’inscrit dans le quotidien du lieu de vie, dont elle saisit une circonstance qui peut susciter une annonce : "une action de première annonce est toujours ponctuelle, motivée par un événement, un moment […]"
- cette annonce est assurée par un croyant qui ose une parole de foi, à un moment donné de la vie de l’établissement, de la classe : "dans une première annonce, quelqu’un réagit à une situation en s’exposant comme croyant". C’est bien dire qu’un croyant ne se présente pas avec un discours tout fait, qui interpréterait par avance la vie de l’autre. Il s’agit, dans une situation donnée, d’avoir une parole qui engage.
- Il s’agit bien d’une annonce explicite qui dit nos raisons de croire et d’espérer : "comme l’indique le mot “annonce”, nous entendons par là tout effort de formulation structurée, raisonnée, explicite et adaptée de la foi". L’annonce n’est donc pas une proclamation incantatoire, mais une Parole de foi, articulée à la raison.
- Cette annonce se fait proposition et invitation : "cette annonce est appelée “première” parce qu’elle appelle à croire et conduit au seuil où va être possible une conversion".
- Cette annonce est aussi "première" au sens de primordial ou d’essentiel. Il s’agit d’annoncer le cœur de la foi.
- Cette annonce s’adresse à tous, pour éclairer la liberté de celui qui l’entend, et dont la réponse sera scrupuleusement respectée : "celui qui reçoit l’annonce est libre de l’entendre, d’y adhérer ou non, de se laisser questionner. Une première annonce ne nécessite pas de recueillir préalablement une demande volontaire de la part de ceux à qui elle est adressée".


Après avoir défini la première annonce, le texte de l’Enseignement catholique recherche les conséquences de cette mission sur la vie de l’établissement et sur sa responsabilité spécifique.
Les établissements doivent soutenir la formation des chrétiens pour les rendre aptes à témoigner du cœur de notre foi, dans un langage adapté pour aujourd’hui. L’animation de la communauté éducative doit permettre de soutenir les chrétiens qui auront l’audace d’une parole de foi.
Si la "première annonce" ne peut se structurer dans un parcours formalisé, et ne peut préjuger des événements qui inciteront à oser une annonce, il est néanmoins possible de repérer dans la vie des établissements scolaires des temps et des activités propices. Il ne s’agit pas d’instrumentaliser des actes professionnels, mais de travailler à la cohérence appelée par la formation intégrale de la personne. Des échanges et des temps de formation entre chefs d’établissement et personnels d’encadrement sur ce sujet peuvent aider chacun à prendre des initiatives fécondes.


Dans la pratique, depuis la publication du Texte national, l’expression "première annonce" est employée avec des sens divers, voire même parfois en contradiction avec le texte lui-même. Il apparaît donc important de se repréciser sans cesse ce qu’elle est, et sa spécificité par rapport à d’autres approches.
Un document plus complet peut être téléchargé pour en approfondir sens et mise en œuvre.

(1) Conférence des évêques de France, Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France et principes d’organisation, Bayard/Cerf/Fleurus-Mame, Paris, Novembre 2006. Ce livre sera désigné par les initiales TNOCF dans la suite de texte.
(2) Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France, p.29.

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics