Accueil > Textes à méditer

Textes à méditer : Quotidien (recettes du quotidien)

Temps de lecture : 12 minutes
Textes à méditer : Quotidien (recettes du quotidien)

Une recette pas comme les autres ; Des carottes, des oeufs et du café ; Recette pour chaque matin ; Menu de Noël ; Recette de bonne année

Une recette pas comme les autres

Une mesure bien tassée d'amour vrai,
beaucoup d'écoute et de compréhension,
une bonne dose de disponibilité,
mélangée à quelques grammes de douceur et de calme.
Ajoutez un rien de fermeté.

Cherchez un peu de bonne volonté.
Assaisonnez avec de la droiture et de la sincérité,
afin de conserver le bon goût de la vérité.

Râpez les désirs égoïstes, les brusqueries et les impatiences,
faites fondre votre orgueil et votre suffisance.
Vous trouverez encore bien dans vos réserves
quelques grains de foi inébranlable,
une espérance sans conditions,
une dose infinie de tendresse.

Faites revenir à la surface
des tranches entières d'accueil et de partage.
Additionnez du dialogue, menus services, mercis bien placés,
don de soi sans retour en arrière.
Laissez mijoter… longtemps… dans de la patience.

Avant de présenter votre plat, flambez-le dans la joie,
Et, si possible, dans un grand élan de prière.
Complétez par un petit verre d'humour.
Et vous obtiendrez une école savoureuse,
des parents coopérants,
des enfants libres, joyeux et réceptifs,
une bonne entente entre tous.

Anonyme


Des carottes, des œufs et du café

Tu ne verras plus jamais une tasse de café de la même façon.

Une jeune femme visite sa mère et lui parle de sa vie et comment elle a de la difficulté à passer à travers chaque journée. Elle ne sait pas comment elle va s'en sortir et elle envisage d'abandonner. Elle est tellement fatiguée de se battre continuellement. Elle a l'impression que lorsqu'un problème est résolu, un nouveau se présente.
Sa mère l'amène à la cuisine. Elle remplit trois casseroles d'eau et les place sur le feu. L'eau se met à bouillir rapidement. Dans la première casserole, la mère ajoute des carottes. Elle met des œufs dans la deuxième casserole et elle met des grains de café moulu dans la troisième. Elle laisse reposer et bouillir, sans dire un mot.

Au bout d'un moment, elle ferme le feu. Elle égoutte les carottes et les place dans un bol. Elle sort les œufs et les met dans un bol. Finalement, elle vide le café dans un bol. Se tournant vers sa fille, elle demande :
- Dis-moi ce que tu vois ?
- Des carottes, des œufs et du café, répond la fille.

Sa mère lui demande de se rapprocher des carottes. La fille note que les carottes sont molles. La mère lui demande ensuite de prendre un œuf et de briser la coquille, ce que fait la fille. Cette dernière observe alors que l'œuf est dur. Finalement, la mère demande à sa fille de goûter au café. La fille sourit en goûtant à l'arôme riche du café. La fille lui demande ensuite :
- Qu'est-ce que ça signifie, maman ?

Sa mère lui explique que chacun de ces objets a fait face à la même adversité : de l'eau bouillante. Chacun a réagi différemment. Les carottes sont arrivées fortes et dures. Cependant, après avoir été soumises à l'eau bouillante, elles se sont ramollies et sont devenues faibles. Les œufs étaient fragiles. Leur coquille mince protégeait leur liquide intérieur, mais après avoir passé du temps dans l'eau bouillante, ils sont devenus plus durs à l'intérieur. Les grains de café moulu étaient uniques, quant à eux. Après avoir été soumis à l'eau bouillante, ils ont changé l'eau.

La mère demande à sa fille :
- Lequel es-tu ? Quand l'adversité frappe à ta porte, comment réagis-tu ? Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café ?

Souviens-toi de ceci : lequel suis-je ? Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui devient molle et perd de sa force devant la douleur et l’adversité ?

Suis-je un œuf qui débute avec un cœur malléable mais qui change quand la situation se réchauffe ? Ai-je un esprit fluide, mais après un décès, une rupture, une difficulté financière ou un autre défi, suis-je devenu plus dur et fermé ? Et si ma coquille ressemble à toutes les autres, du côté intérieur, suis-je amer et dur avec un esprit rigide et un cœur de pierre ?

Ou suis-je un grain de café ? Le grain, en fait, change l'eau chaude, la circonstance qui amène la douleur. Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si tu es comme le grain de café, quand les choses semblent être les pires, tu deviens meilleur et tu changes la situation autour de toi.

Quand les temps semblent les plus sombres et que les difficultés sont les plus grandes, est-ce que tu t'élèves à un autre niveau ? Comment gères-tu l’adversité ? Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café ?

Soyons tous des grains de café !

Anonyme


Recette pour chaque matin

Préparer deux centimètres de patience,
Une tasse de bonté,
Quatre cuillerées de bonne volonté,
Une pincée d’espoir et
Une bonne dose de foi.

Ajouter,
Deux poignées de tolérance,
Un paquet de prudence
Quelques brins de sympathie,
Une poignée de cette petite plante rare qu’on nomme Humilité,
Et une grande mesure de bonne humeur.

Assaisonner de beaucoup de bon sens,
Et laisser mijoter sur le feu de l’amour,
Jusqu’à ce que vous ayez obtenu une...
Bonne journée.

Anonyme


Menu de Noël

Sais-tu ce dont on a besoin pour préparer un bon repas de Noël ?
Prends ton crayon et note. Voici les ingrédients :
Peu de dinde et de friandises.
Une bonne mesure de simplicité et de compréhension.
Quelques grammes de honte pour notre silence devant les injustices.
Et une pincée de regret pour le courage et l’audace que nous n’avons pas eus.
Assaisonne de bonne volonté.
Enlève les morceaux d’égoïsme et de prétention.

Il te reste alors un homme petit et faible.
Mais essaie de trouver quelques grains de foi…
Dans un emballage neuf ou ancien,
ajoute les fleurs de l’amitié et laisse reposer tout cela

Ce ne sera pas facile et pourra prendre quelque temps.
Mais à Noël, tu pourras offrir un homme, une femme, un jeune, un enfant
qui auront goût et consistance.
Tous les autres participants à ta réception se remettront en chemin.
Ils vivront à nouveau.
Et si quelqu’un te demande de qui tu tiens cette recette, dis-lui simplement :
« Du Christ, Jésus, dans son Évangile. »

Anonyme


Recette de bonne année

Prendre les 12 mois complets.
Les nettoyer de tout ressentiment, haine et jalousie,
pour les rendre aussi propres que possible.

Couper chaque mois en 28, 30 ou 31 morceaux.

Puis, tout doucement, incorporer dans chaque journée,
une pincée de patience,
une de courage,
une de confiance
et une de travail.

Mélanger le tout avec de généreuses portions d'espoir,
de fidélité,
de générosité
et de douceur.

Assaisonner avec un soupçon de rêves,
une pincée de rire
et une tasse de bonne humeur

Verser dans un grand bol d'amour
et servir avec tendresse.

Anonyme


© Crédit photo Jiri Hera / fotolia.com

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics