Mathas Sophie
Chargée de mission
DDEC Nice
Document du 14/12/2010
Modifié le 01/02/2011
La place du chant dans l'apprentissage des langues vivantes
L’apprentissage de chansons occupe traditionnellement une place importante dans les séquences de langue vivante à l’école primaire. Tous les manuels en proposent. Les enseignants ont-ils pour autant conscience de ce qui se joue quand les élèves chantent ? Utilisent-ils toutes les possibilités qu’offre ce support pédagogique ?
[ Mots-clés : éducation artistique, apprentissage]
[ Outil ]
Quels objectifs ?

Renforcer la mémorisation d’un vocabulaire spécifique ou de structures syntaxiques
C’est le plus souvent l’objectif que se fixent les enseignants lorsqu’ils font chanter leurs élèves. Le chant est en effet le meilleur moyen de favoriser la mémorisation, surtout lorsqu’il est accompagné de gestes (TPI :Total Physical Implication). De nombreuses chansons traditionnelles, souvent accompagnées de gestes permettent de travailler un vocabulaire spécifique : (Ten green bottles, Head and Shoulders knees and toes, I put my right foot in, etc.). Pour renforcer la mémorisation d’une des structures syntaxiques, certains manuels proposent des chants composés exprès. On peut également utiliser les "Jazz chants" (Oxford University Press).

Découvrir des œuvres du patrimoine culturel
Christmas carols, negro spirituals, comédies musicales, nursery rythmes pour l’apprentissage de l’anglais, chants de la St Martin et chants de Noël traditionnels pour l’apprentissage de l’Allemand. Penser aussi à faire découvrir les hymnes nationaux et les chants liés à des événements historiques (exemples : London’s Burning,, qui évoque le grand incendie de Londres en 1666, Bloody Sunday, de U2, qui évoque les troubles en Irlande…).

Travailler sur l’accentuation, en particulier dans l’enseignement de la langue anglaise
En effet, dans la poésie classique anglaise, on ne compte pas le nombre de pieds (syllabes) mais le nombre d’accents. C’est la même chose dans les chansons. En chantant, les élèves ne peuvent donc faire autrement qu’accentuer correctement. Quand ils disent "en parlant" une chanson qu’ils connaissent par cœur, on se rend compte qu’ils placent spontanément les accents au bon endroit. Penser, lors de l’apprentissage de la chanson, à "raper", dire en rythme en tapant sur la table etc.

Travailler un phonème particulier
Certaines nursery rythmes s’y prêtent particulièrement. On peut se servir de la chanson comme référence : "Est-ce que dans ce nouveau mot on entend le "o" de "rose" comme dans la chanson "Rose and Perfume ?" .
En cliquant ici, vous trouverez plein d’idées de poèmes, de comptines pour travailler les différents phonèmes.

Utiliser les chansons comme rituels rythmant les activités de la classe
Surtout en maternelle, mais aussi jusqu’au CE 1. Voir exemples sur le site de l’Enseignement catholique des Alpes Maritimes.

Faire un travail de compréhension de l’écrit à partir du texte de la chanson
On souligne d’une couleur les mots que l’on a appris en classe, d’une autre ceux dont on devine le sens car ce sont des mots transparents, d’une troisième ceux que l’on connaît car on les a appris ailleurs qu’en classe, d’une quatrième ceux dont on devine le sens grâce au contexte. L’enseignant donne le sens des quelques mots qui restent et les élèves proposent une traduction commune de la chanson. Ce genre de travail donne confiance en eux aux élèves qui se rendent compte que l’on peut comprendre facilement un texte qu’il semblait impossible de traduire de prime abord. Cela les habitue à chercher des indices, faire des hypothèses… compétence qui, si elle souvent travaillée,les élèves transfèrent à la lecture de textes français. Ce travail est d’autant plus facilité et d’autant plus riche que la chanson aura été placée dans son contexte culturel et historique (exemple de "Heaven is a wonderful place").


Exemple à partir de la chanson "Heaven is a wonderful place" (On en trouve plusieurs interprétations sur Youtube).

Heaven is a wonderful place,
Filled with glory and grace
I want to see my saviour’s face
Heaven is a wonderful place;
I want to to go there…

° Lors d’une séance précédente, faire un travail préparatoire sur les Negro Spirituals (en interdisciplinarité avec la musique) : contexte historique, principaux thèmes abordés (évocation de la dureté du travail des champs / espérance d’un monde meilleur au paradis), écoute d’œuvres…
° Faire écouter la chanson. Sachant qu’il s’agit d’un Negro Spiritual, demander aux élèves de faire des suppositions sur le thème abordé.
° Ecrire le texte de la chanson au tableau. En grand groupe, demander aux élèves quels mots ils ont déjà appris (y compris les mots ayant une valeur syntaxique tels que "is", "and"…). Les souligner d’une couleur. Faire de même en utilisant d’autres couleurs pour les mots transparents, les mots dont le sens a été compris grâce au contexte. S’il reste des mots non soulignés, l’enseignant peut en donner la traduction.
° Ce travail ayant été fait, demander aux élèves s’ils comprennent de quoi parle la chanson (en grand groupe ou par groupe de quatre).
° Effacer le texte du tableau pour apprendre la chanson - il s’agit maintenant de mémoriser et de se concentrer sur l’accentuation et l’articulation des phonèmes les plus compliqués).




Faire un travail de production d’écrit en ajoutant une strophe à la chanson
C’est possible dès la maternelle en dictée au maître avec les chansons répétitives (ajouter d’autres animaux et cris d’animaux à "Old MacDonald had a farm", par exemple).

Réinvestir les mots et les structures syntaxiques appris dans la chanson pour créer de nouvelles phrases
Surtout à partir du CM 1. Ce genre d’activité permet d’éviter un écueil fréquent dans l’apprentissage des langues en primaire : les élèves mémorisent des structures toutes faites et ne savent ni les utiliser hors du contexte où elles ont été apprises, ni construire leurs propres énoncés.


Exemple à partir de la chanson "Heal de World" de Michael Jackson (niveau CM 2 / 6ème), en trois séances.

° Faire écouter la chanson.
° Donner un lexique des mots inconnus et impossible à deviner grâce au contexte.
° Faire un travail sur la compréhension.
° Choisir avec les élèves deux strophes qui seront apprises par cœur. Les apprendre.

° Demander aux élèves de traduire à deux sur leur ardoise des morceaux de la chanson. On leur laisse ou pas le texte, en fonction de leur niveau. Exemples : Comment dit-on en anglais "Je sais que c’est l’amour", "Pour toi et pour moi", "Un monde meilleur", "Il y a des gens qui meurent", etc.
° Même exercice, en combinant entre eux des extraits de la chanson ou des extraits de la chanson et du vocabulaire et des structures syntaxiques étudiées en classe. Exemples : Comment pourrait-on dire : "Il y a des gens qui dansent", "Je sais que c’est un monde meilleur", etc.

° On peut proposer aux élèves d’écrire un poème de 4 à 6 lignes sur le thème de l’amour. Deux exemples de productions d’élèves de CM 2 à l’occasion de la fête des mères : "Mummy, I love you / I want to make a better world / For you and me and all the living / I want to make a better place / For all the people loving “. “ There are people dancing / There are people loving / There are people singing / And you are crying / I want to love you / And if you really try / There’s no hurt or sorrow” (les deux derniers vers sont tirés de la chanson dans laquelle ils ne se suivent pas - plutôt ingénieux !)




Et bien sûr… Renforcer le plaisir et la motivation
En particulier avec de beaux chants en canon ou a deux voix, ou avec des chansons à la mode…

Les pratiques des enseignants et les problèmes qui se posent à eux

Quelle démarche suivre pour apprendre une chanson ? Certains enregistrements ou Karaokés sont trop rapides pour permettre aux élèves de chanter en même temps.
- Ne jamais démarrer en faisant chanter les élèves avec un enregistrement, même s’il ne s’agit que de l’accompagnement.
- Faire un travail préparatoire sur l’accentuation, les phonèmes, la mémorisation.
- Chanter ensuite en chœur sans aller trop vite pour que la prononciation des passages difficiles s’automatise. Ne pas hésiter à apprendre des passages très courts : il est plus efficace de chanter trois fois 5 minutes dans la journée qu’un quart d’heure en une seule fois. Ce n’est que progressivement que l’on peut accélérer et en arriver à utiliser des versions karaoké enregistrées ou trouvées sur YouTube. Il faut ensuite revenir régulièrement à des exercices d’articulation, sinon les élèves oublient le sens de la chanson, ne savent plus où se segmentent les mots et déforment la prononciation.
- Attention : ne jamais donner les paroles écrites tant que la chanson n’est pas sue, sinon les élèves les plus visuels se raccrochent au texte, ne prononcent pas bien, ne prêtent pas attention à l’accentuation et ne mémorisent pas.

Comment trouver des chants qui ne fassent pas trop "bébé" pour les élèves de CM ou de collège, tout en n’étant pas trop complexes sur le plan langagier ?
Quelques pistes :
- Negro spirituals et Jazz. Exemples : Heaven is a wonderful place , Old black Joe, Freedom, Rock my soul.
- Comédies musicales.
- Chansons des Beatles.
- Certaines chansons de Michael Jackson ou d’autres chanteurs à la mode, par exemple New soul de Yael Naïm pour les CM 2. Cela vaut la peine de faire un petit travail de recherche pour identifier celles dont les paroles peuvent enrichir une séance de LV. On peut n’apprendre que le refrain ou un seul couplet.

Certains enseignants, en particulier en CM, sont confrontés à des réactions négatives de parents qui trouvent que ce n’est pas « sérieux » si "on ne fait que chanter".
- Si la séquence est bien structurée, avec par exemple une chanson par séance en lien avec les apprentissages, et si les parents peuvent constater que le travail est sérieux (trace écrite, progrès et implication des élèves), ils ne devraient pas se plaindre.
- Il peut être intéressant de présenter quelques principes de la démarche didactique lors de la réunion de fin d’année (place des chants et des jeux, approche communicationnelle, mode d’évaluation si l’on a une démarche d’évaluation positive…)
- Qui décide, les parents ou l’enseignant ???

Ressources
CD :
- Les plus belles comptines américaines, (Didier Jeunesse, Les petits cousins),
- The Gruffalo song and other songs, (Julia Donaldson et Axel Scheffler, MacMillan),
- Jazz chants, Carolyn Graham., OUP,
- The Laurie Berkner Band, Razo and Tie, 2006,
- J’apprends l’anglais en chansons, 3-6 ans, Joanna Le May, Marie-Laure Viney, et Alain Boyer, Hachette éducation (excellent pour les maternelles),
- You’ll sing a song and I’ll sing a song, Ella Jenkins, Simithsonian Flolkways Records,
- Mes premières chansons en anglais 1 / Mes premières chansons en anglais 2, Assimil (CD + livret),
- Songs for Aussie Kids, Goanna Gang Discography of CDs.

Sites :
Anglais :
- BBC
- Enchanted Learning
- KIDIddles
- NIEHS Kids' Pages
- anglais en ligne
- Genki English
- The EFL Playhouse
- ManyThings.

Espagnol :
- Ganas de aplaudir
- Mama Lisa’s World.
Ce document est issu de www.sitecoles.org
le site de professionnalisation des enseignants du premier degré dans l'Enseignement catholique