Accueil > Textes à méditer

Textes à méditer : Regard

Temps de lecture : 7 minutes
Textes à méditer : Regard

La valeur d'une personne ; Le visage ; le regard

La valeur d’une personne

Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant bien haut un billet de 50 euros. Il demande aux gens : « Qui aimerait avoir ce billet ? »
Les mains commencent à se lever, alors il dit : « Je vais donner ce billet de 50 euros à l'un d'entre vous mais avant laissez-moi faire quelque chose avec. » Il chiffonne alors le billet avec force et il demande : « Est-ce que vous voulez toujours ce billet ? »
Les mains continuent à se lever.
« Bon, d'accord, mais que se passera-t-il si je fais cela. » Il jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus, l'écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.
Ensuite il demande : « Qui veut encore avoir ce billet ? »
Évidemment, les mains continuent de se lever !
Le conférencier dit alors : « Mes amis, vous venez d'apprendre une leçon... Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n'a pas changé, il vaut toujours 50 euros. »
« Alors pensez à vous, à votre vie. Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens ou par les événements. Vous aurez l'impression que vous ne valez plus rien mais en réalité votre valeur n'aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !
La valeur d'une personne ne tient pas à ce que l'on a fait ou pas, vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur intrinsèque est toujours intacte. »

Anonyme


Le visage

Chaque visage est un miracle
Un enfant noir, à la peau noire, aux yeux noirs
Aux cheveux crépus ou frisés, est un enfant.
Un enfant blanc, à la peau rose, aux yeux bleus ou verts
Aux cheveux blonds et raides, est un enfant.
L'un et l'autre, le noir et le blanc, ont le même sourire
Quand une main leur caresse le visage, quand on les regarde avec amour
Et leur parle avec tendresse.
Ils verseront les mêmes larmes si on les contrarie, 
Si on leur fait mal.
Il n'existe pas deux visages absolument identiques
Chaque visage est un miracle parce qu'il est unique.
Deux visages peuvent se ressembler
Mais ils ne seront jamais tout à fait les mêmes.
La vie est justement ce miracle.
Ce mouvement permanent et bougeant
Et qui ne reproduit jamais le même visage.
Vivre ensemble est une aventure où l'amour,
L'amitié est une belle rencontre avec ce qui n'est pas moi,
Ce qui est toujours différent de moi et qui m'enrichit.

Tahar Ben Jéloun (Mots et merveilles)


Le regard

Maintenant, je vais clore, Seigneur, mes paupières,
car mes yeux ont ce soir achevé leur service.
Et mon regard, en mon âme, va rentrer
Après s'être promené une journée dans le jardin des hommes.

Merci, Seigneur, pour mes yeux, fenêtres ouvertes sur le grand large ;
Merci pour le regard qui transporte mon âme comme le rayon généreux conduit la lumière et la chaleur de ton soleil.
Je te prie dans la nuit, afin que, demain, lorsque j'ouvrirai mes yeux au matin clair,
Ils soient prêts à servir et mon âme et son Dieu.

Fais que mes yeux soient clairs, Seigneur,
Et que mon regard tout droit donne faim de pureté ;
Fais qu'il ne soit jamais un regard déçu,
désabusé,
désespéré.

Mais qu'il sache admirer,
s'extasier,
contempler.

Donne à mes yeux de savoir se fermer pour mieux Te retrouver ;
Mais que jamais ils ne se détournent du Monde parce qu'ils en ont peur.
Donne à mon regard d'être assez profond pour reconnaître Ta Présence dans le Monde.
Et fais que jamais mes yeux ne se ferment sur la misère des hommes.

Que mon regard, Seigneur, soit net et ferme
Mais qu'il sache s'attendrir,
Et que mes yeux soient capables de pleurer.

Fais que mon regard ne salisse pas celui qu'il touche,
Qu'il ne trouble pas mais qu'il apaise.
Qu'il n'attriste pas mais qu'il communique la Joie.
Qu'il ne séduise pas pour retenir captif.
Mais qu'il invite et entraîne à se dépasser.

Fais qu'il gêne le pécheur parce qu'il y reconnaît Ta lumière,
Mais qu'il ne soit un reproche que pour encourager.
Fais que mon regard bouleverse, parce que c'est une rencontre, la Rencontre de Dieu.
Qu'il soit l'appel,
Le coup de clairon
qui mobilise tout le monde sur le pas de sa porte.
Non à cause de moi, Seigneur.
Mais parce que Tu vas passer.

Pour que mon regard soit tout cela, Seigneur,
Une fois de plus ce soir,
Je Te donne mon âme ;
Je Te donne mon corps ;
Je Te donne mes yeux,
Afin qu'en regardant les hommes mes frères,
Ce soit Toi qui les regardes,
Et de chez moi leur fasses signe.

Michel Quoist


© Crédit photo Marisa_Sias / Pixabay.com

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics