Crépy Sylvie

Formiris services nationaux
Document du 20/03/2009
Modifié le 18/10/2011
Les évaluations en maternelle
Les évaluations en maternelle, pour ou contre ? Quels types d’évaluation proposer, pour quoi faire ? Comment communiquer sur ces évaluations avec les familles ? sitEColes propose de mesurer les progrès de l’enfant !
[ Mots-clés : maternelle (préélémentaire), cycle des apprentissages premiers (cycle 1), compétence de l'élève, difficulté scolaire, cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2), évaluation de l'élève]
[ Dossier ]
Évaluer ou ne pas évaluer en maternelle ?
La maternelle est souvent prise en tension entre
- Laisser du temps aux enfants pour vivre leur vie d’enfant et faire les apprentissages en fonction de leur maturité. Alors des inquiétudes se font jour d'"étiqueter" les enfants par des évaluations alors qu’ils sont en plein apprentissage.
- Fonctionner comme une école et donc prévoir une progression et évaluer les acquis.
"Dans la pratique, l’évaluation est un terme fourre-tout, qui a encore trop souvent mauvaise presse, notamment en maternelle" relèvent les auteurs des programmes 2008 (BO HS N°3 du 19 juin 2008) .
Pourtant, une spécialiste de la maternelle, Agnès Florin, défend tout l’intérêt des évaluations à ce stade pour viser un enseignement efficace : "Évaluer les savoirs et savoir faire des enfants en début d’année ou en cours d’année, ce qui est acquis, en voie de l’être ou pas encore maîtrisé paraît la seule manière de mettre en place un enseignement efficace, c'est-à-dire dans lequel on ne perd pas du temps à leur enseigner ce qu’ils savent déjà et dans lequel on part des connaissances stabilisées pour aller vers ce qui est nouveau". (Extrait de l’école primaire en France, rapport au Haut conseil de l'Éducation, Agnès Florin, 2008) .

Quels rôles pour les évaluations ?
Les programmes 2008 (BO HS N°3 du 19 juin 2008) repèrent deux rôles à ces évaluations.
- Un suivi des objectifs à atteindre et des compétences à acquérir : "Le programme de l’école maternelle, sans horaire contraignant, présente les grands domaines d’activité à aborder sur les trois années qui précèdent l’entrée dans la scolarité obligatoire ; il fixe les objectifs à atteindre et les compétences à acquérir avant le passage à l’école élémentaire. La mise en œuvre du programme doit prendre en compte les étapes et le rythme du développement de l’enfant".
- Un repérage des difficultés ou troubles "L’école maternelle a un rôle essentiel dans le repérage et la prévention des déficiences ou troubles, rôle qu’elle doit assumer pleinement, en particulier pour les troubles spécifiques du langage".
Ces deux rôles permettent à l’enseignant de piloter sa classe et d’assurer un suivi de ses élèves.
N’oublions pas cependant le rôle qu’elles peuvent jouer auprès des enfants et de leurs parents. « Il s’agit de développer une pédagogie explicite en maternelle pour apprendre à apprendre : les élèves doivent savoir ce qu'on attend d'eux et comment ils peuvent y parvenir » : Des leviers pour favoriser la réussite scolaire des élèves, rapport du HCE, (rapport du HCE, 17 octobre 2008). Ils doivent pouvoir mesurer leurs progrès. Et leurs parents aussi.

Quel type d’évaluation ?
Évaluations différenciées pour s’inscrire dans une évaluation positive

En maternelle, il convient de faire des évaluations différenciées en fonction de la maturité des enfants. Et bien sûr comme à tous les niveaux de scolarité, il s’agit d’une démarche d’évaluation positive, comme elle est proposée dans le cadre européen commun de références des langues vivantes (CECRL). Les acquis sont mesurés.
- Cahier de réussite en maternelle
- Valoriser les réussites : Du porte-vues individuel au trésor de la classe. Une manière de vivre les arbres de connaissances en maternelle
- Aide à l’évaluation des acquis des élèves en fin d’école maternelle. S’approprier le langage - Découvrir l'écrit - Découvrir le monde - Devenir élève.

Évaluations normées pour se donner des points de repère
Elles seront proposées aux enfants capables de les réussir ou pour établir un diagnostique ou encore pour faire une évaluation sommative en fin de maternelle.
"Dès l'école maternelle, les élèves acquièrent des connaissances et des compétences qui servent d'appui aux enseignements de l'école élémentaire. C'est pourquoi, un bilan des acquisitions de l'école maternelle, réalisé en référence aux programmes, est effectué en fin de grande section et joint au livret scolaire". Bulletin officiel n° 45 du 27 novembre 2008.
Le socle commun s’adresse à l’élève de 7 à 16 ans et se construit tout au long de la scolarité obligatoire. Mais chacun connaît l’apport des classes maternelles dans la préparation à l’acquisition du palier 1 du socle en fin de CE1, (cf. page 20 du BO Hors Série N°3 du 19.06.2008).
Le bilan en maternelle s’appuie sur les compétences inscrites dans les programmes pour chacun des champs : s’approprier le langage - découvrir l’écrit - se préparer à lire et à écrire - devenir élève - agir et s’exprimer avec son corps - découvrir le monde - percevoir, sentir, imaginer, créer.
Un exemple de présentation : livret de compétences édité par la circonscription de Douai-Waziers (Inspection académique du Nord).
Un livret officiel a été publié avec le BO n° 45 du 27 novembre 2008.
Un travail d'équipe autour des livrets d'évaluation. Ce document a été réalisé par la DIEC de Franche Comté.
Lire aussi : Mettre en œuvre l’évaluation et l’aide aux apprentissages en GS/CP.

Communiquer avec la famille sur les évaluations et les progrès de l’élève
Le "parent de maternelle" a besoin de points de repères pour comprendre les étapes que va franchir son enfant et réaliser que la maternelle est un parcours dans lequel il va faire des apprentissages progressifs.
Un guide a été réalisé en 2009 à l’usage des parents de maternelle : Guide à l’usage des parents : école maternelle.
Des plaquettes d’information (un peu anciennes, mais dont l’idée peut être reprise) montrent les spécificités de chaque section de la maternelle : Mes années maternelle.
Pour les parents, le parcours de l’élève se concrétise et se perçoit surtout à travers des productions, mais aussi à travers des évaluations (diagnostique, formative, sommative), des bilans...
Le livret scolaire se situe davantage dans une vision sommative de son parcours. Il ne peut permettre à une famille de comprendre et d’accompagner son enfant au long de la scolarité.
S’il constitue un point de repère, il n’évoque que certaines étapes. La communication et l’échange avec les parents ne doivent-ils se situer qu’à ces seuls moments ? Lire Parents et livret scolaire.

Pour ou contre les évaluations en maternelle
On l'aura compris à travers les propos précédents, nous sommes contre des évaluations en maternelle
- qui "cassent" les enfants,
- qui les "classent" dans des catégories enfermantes,
- qui croient au déterminisme.
Nous sommes pour des évaluations
- qui permettent aux enseignants de faire progresser leurs élèves,
- qui aident à faire appel aux personnes qui peuvent contribuer aux progrès des enfants.
Nous faisons confiance aux enseignants qui font vivre
- la compétence 1 du métier d'enseignant "agir de manière éthique et responsable",
- la compétence "évaluer les élèves" : "il utilise le résultat des évaluations pour adapter son enseignement aux progrès des élèves",
- qui aident à faire appel aux personnes qui peuvent contribuer aux progrès des enfants.

Lire aussi sur sitEColes :
Dossier : vous enseignez en maternelle
Travail d’équipe autour des livrets d’évaluation
Dossier : Des repères sur l’évaluation.
Ce document est issu de www.sitecoles.org
le site de professionnalisation des enseignants du premier degré dans l'Enseignement catholique