Accueil > Textes à méditer

Textes à méditer : Enfant, élève

Temps de lecture : 14 minutes
Textes à méditer : Enfant, élève

L'enfant idéal ; Ça suffit ; Une école qui n'existe plus ; Transforme-moi en téléviseur ; Prière avant l'étude ; Prière pour l'enfant meurtri

L'Enfant idéal

Il a bien assimilé le programme de l'année passée. Mais quand nous faisons des révisions, il continue à s'intéresser.
Il a besoin de moi, mais pas trop.
Il a tout son matériel en état, soigne ses cahiers et les rapporte signés.
Quand il a fini un exercice, il est prêt à en faire un autre du même type.
Il est capable d'écrire sur son cahier et en même temps de répondre à mes questions.
Il pose la question que j'attends et donne la réponse qui convient.
Il apporte des documents de la maison et montre qu'il s'intéresse aux thèmes travaillés en classe.
Il a même refait les travaux manuels à la maison !
Il est actif en sport et immobile en classe.
Il sait travailler avec ses camarades.
Il a des parents qui écoutent mes conseils.

Sylvie Crépy (Formiris)


Ça suffit !

Tout le temps ils sont après moi, à me guider, me soutenir, à m'éclairer, à m'avertir, à m'aider, me prévenir et me dire comment agir de peur de me salir.
Ont-ils oublié que j'ai déjà fait mes premiers pas ? Je ne suis plus un enfant !
Toujours à moi de m'excuser, toujours à moi d'écouter, toujours à moi de céder, toujours à moi de fermer la bouche, toujours à moi d'avoir tort, toujours à moi d'être autorisé, toujours à moi de demander la parole alors que je voudrais leur dire tant de choses et de désirs qui m'agitent l'esprit et le cœur !
Qu'ont-ils donc à me protéger et à m'entourer de barrières ? Je veux décider, rire, parler, et qu'on me donne ma chance !
Tout le temps ils sont derrière moi, ils m'agacent et s'étonnent alors de voir ma tête des mauvais jours.

Ça suffit ! J'ai envie de ne plus les connaître, de ne plus les regarder !
Ô Seigneur quand viendra-t-il, pour moi, le temps d'avancer tout seul sans les béquilles qu'on me force dans les mains ?
Je ne veux pas m'éloigner, ni leur tourner le dos, ni m'écarter. Seulement, je veux aller ailleurs, toucher le soleil même si je reviens les doigts brûlés. Pour grimper au sommet, il faut risquer de tomber, sinon jamais on ne goûte à la neige en plein été !
Ô Seigneur grandir est difficile, et si parfois d'eux je m'éloigne, ce n'est pas pour tourner le dos ou m'écarter de leur visage. C'est seulement pour pousser moi-même la porte qui ouvre sur la vie.
Sûrement je me tromperai parfois, car grandir est difficile. Ils comprendront sûrement que je ne veux pas rompre et que je reviendrai toujours comme l'enfant ce jour-là.
Car je sais que leur amour jamais ne m'emprisonne, et je ne peux pas vivre sans leur bras de tendresse.
Ô Seigneur lorsque grandir m'est difficile, lorsque je me suis éloigné, lorsque je me suis trompé, rends-moi le désir du retour !
Ô toi, Dieu, je le sais, tu es le Seigneur de la Porte ouverte.

Charles Singer


Une école qui n'existe plus

En maternelle, j'ai appris à : 
- attendre l'arrivée de mes copains,
- attendre mon nom pour l'appel,
- attendre que la maîtresse explique à chaque atelier ce qu'il a à faire (je me suis même fait gronder une fois où j'ai commencé parce que j'avais compris ce qu'il y avait à faire),
- attendre mon tour pour le parcours de gymnastique,
- attendre que la maîtresse m'envoie la balle pour la lui relancer,
- attendre le silence parce qu'on fait trop de bruit,
- attendre la distribution du goûter,
- attendre mon tour de parole pour ce que la maîtresse appelle « leçon de langage ». Aujourd'hui, je n'ai même pas eu la parole !
- attendre pour aller au vestiaire (dans ma classe on est 30 !),
- attendre ma maman.

Elle m'a demandé :
- Qu'est ce que tu as fait à l'école mon chéri ?
- Rien !

En primaire, il y a « le programme » :
- Je me suis dit qu'enfin j'allais peut-être faire quelque chose !
- Tous les matins on a aussi les rites : l'appel, la feuille de cantine, les cahiers de correspondances, la date, le temps qu'il fait... La maîtresse est débordée. Si elle nous laissait nous en charger !
- Ensuite, on a la correction du travail du soir. J'ai toujours tout juste. Alors j'attends qu'on refasse le travail. Mon voisin n'a rien compris. Lui, il trouve que la correction va trop vite.
- Puis leçon d'orthographe: « et, est ». On l'a déjà faite l'année dernière ! Les maîtresses doivent être sourdes, elles n'entendent pas la différence entre « é » et « è » ! Les responsables distribuent les cahiers. On recopie l'exercice qu'on vient de faire par oral. Pour m'occuper, je l'écris avec des pleins et des déliés. Les responsables ramassent les cahiers. Mon copain continue à faire des fautes, je lui expliquerai pour de vrai.
- Leçon de lecture. Je ne comprends pas Nicolas qui annone. Heureusement, je connais l'histoire: lire une fois dans sa tête, une fois à sa maman, une fois dans sa tête en classe, une fois à voix haute... Et en plus je l'ai sous les yeux !
- Ensuite travail de groupe. Il faut classer des mots. On ne sait pas pour quoi faire, si c'est des maths ou du français. Mon groupe trouve quelque chose de chouette mais ce n'est pas ce que veut la maîtresse. Alors, elle nous dit qu'on perd notre temps à faire des bêtises !
- On attend le silence
- En histoire, j'ai envie de dire à la maîtresse que j'aie lu plein de livres sur Napoléon et vu un documentaire à la télévision.
- En sciences, on écoute un exposé sur le hamster de Sophie. C'est un exposé savant, elle lit des définitions de mots compliqués... Mais elle ne ressemble plus à Sophie et je ne comprend pas grand chose.
- C'est bête on ne fait ni musique, ni peinture à cause « du programme » qu'on n'a pas le temps de faire ! Ca n'a pas d'importance, je dessine sur ma table et je chante dans ma tête chaque fois que je m'ennuie en classe !

Anonyme


Transforme-moi en téléviseur

Seigneur, toi qui es bon et qui protèges tous les enfants de la terre,
je désire te demander une grande faveur :
transforme-moi en téléviseur.
Pour que mes parents aient soin de moi comme ils ont soin de lui,
pour qu'ils me regardent avec le même intérêt
que maman pour son feuilleton préféré, que papa pour le journal télévisé.
Je voudrais te parler comme tout présentateur.
Quand il parle, toute la famille fait silence
pour pouvoir l'écouter avec attention et sans l'interrompre.
Je voudrais sentir sur moi la même préoccupation
qu'ont mes parents quand le téléviseur ne marche pas
et qu'ils appellent aussitôt le réparateur.
Je voudrais être un téléviseur
pour être le meilleur ami de mes parents et leur héros préféré.
Seigneur, s'il te plaît, transforme-moi en téléviseur,
même seulement pour une journée.

Prière d'un enfant hispanoaméricain, Juventud Misione (Don Bosco Aujourd'hui, nov.-déc. 1999)


Prière avant l'étude

Créateur ineffable,
Vous êtes la vraie source de la lumière
et de la Sagesse.
Daignez répandre votre clarté
sur l'obscurité de mon intelligence.
Chassez de moi les ténèbres du péché
et de l'ignorance.
Donnez-moi :
La pénétration pour comprendre,
La mémoire pour retenir,
La méthode et la facilité pour apprendre,
La lucidité pour interpréter,
Une grâce abondante pour m'exprimer.
Aidez le commencement de mon travail,
Dirigez-en le progrès, Couronnez-en la fin.
Par le Christ Jésus Notre Seigneur.
Amen.

Saint-Thomas d'Aquin


Prière pour l'enfant meurtri

Si ton fils est né enfant dans les bras de Marie, 
Il est venu ainsi partager notre vie. 
Aussi faible que nous, il a vécu la violence,
Et sur la croix, il a porté nos souffrances. 
Quand un enfant pleure, Seigneur, 
Tu souffres avec lui. 
Donne à tous les adultes 
De te reconnaître en ces enfants meurtris,
Et entoure chacun d'eux de ta tendre présence. 
Seigneur, offre à tous les petits le rire et l'espérance,
Verse dans nos coeurs les flots de ton amour ;
Insufle-nous la force de toujours porter secours. 
Avec toi, nous le croyons,
Nous vaincrons la violence et bâtirons la paix,
Amen. 

Journée mondiale des droits de l'enfant, organisée par le Bureau international catholique de l'Enfance (BICE), 20 novembre 2014.


© Crédit photo Rawpixel.com / Fotolia.com

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics