DDEC 35
L'équipe d'animation pastorale
Document du 02/05/2007
Modifié le 23/05/2007
Le temps pascal : Ascension, Pentecôte
Trois grandes fêtes marquent "Le Temps Pascal" : Pâques, l'Ascension, La Pentecôte. Pour que ces fêtes ne se réduisent pas à un jour férié, un week-end prolongé ou un pont, nous vous proposons en quelques séances d'en découvrir la signification.
[ Mots-clés : prière, fête religieuse]
[ Outil ]
Sklerijenn
42
Editorial : Le temps Pascal


De Pâques à la Pentecôte, l'Eglise nous donne 50 jours pour entrer dans le mystère de la résurrection de Jésus, résurrection qui est au cœur de la foi chrétienne.
Dans ce dossier vous trouverez :
- 1 séance sur l'Ascension,
- 1 séance sur la Pentecôte.
Célébrer ce Temps Pascal, c'est accueillir, reconnaître le don de l'Esprit-Saint qui est à l'œuvre dans nos vies.
L'Equipe d'Animation Pastorale



1ère séance : "la fête de l’Ascension"


Objectifs :
Connaître la signification religieuse de cette fête.

Propositions pédagogiques :

Etape 1 : L'Ascension c'est quoi ?
Temps d'échange avec les enfants sur ce qu'évoque cette fête pour eux :
- ascension : week-end, pont, jour férié ?
- faire une ascension, c'est aussi grimper vers un sommet. Faire appel à leur expérience éventuelle. Une ascension nécessite effort, courage mais procure un grand bonheur à ceux qui atteignent le sommet.

Etape 2 : L'Ascension, une fête religieuse
- Pour découvrir le caractère religieux de cette fête, inviter les enfants à se reporter au calendrier de l'année liturgique (ex. : Pierres Vivantes, p. 148-149).
- Les élèves peuvent compter le nombre de jours entre Pâques et l'Ascension (40)
- Que vous rappelle ce nombre 40 ? (le temps du Carême) Carême : 40 jours de prière et de jeûne pour se préparer à Pâques Ascension : 40 jours, temps symbolique durant lequel le Christ ressuscité apparaît à ses amis.

Pour découvrir le sens de cette fête, utiliser une image de l’Ascension (par exemple celle de L'Amandier en fleur, éd. Centurion-SDC Diocèse de Strasbourg).
Nous avons volontairement choisi une image qui ne focalise pas l'attention sur la "montée". Jésus ne monte pas sur un nuage. Les apôtres n'ont pas le regard levé vers "le haut". Il ne faudrait pas en effet que les enfants s'imaginent que Jésus a escaladé le ciel des avions. Il est "aux cieux", avec son Père. Il n'est plus à nos côtés, mais il est avec nous tout le temps et partout.

- Qu'est-ce que tu vois en bas de l'image ? Les amis de Jésus sont ensemble sans lui. Jésus n'est pas avec eux. Ils ne le voient plus. Qu'est-ce qu'ils font ? (Ils prennent l'habitude de se retrouver dans une pièce, en haut d'une maison. Ils parlent ensemble de ce qu'ils ont vécu avec Jésus…).

- Avec les amis de Jésus il y a deux anges qui pointent le doigt vers le haut. Ils leur indiquent ce qui va les aider à vivre. Qu'est-ce que tu vois en haut de l'image ? Jésus est entouré d'un halo de lumière. Une main est tendue vers lui… Dieu n'a pas laissé Jésus tout seul. Il l'a pris avec lui. Jésus est avec son Père.

- Le jeudi de l'Ascension, quarante jours après la fête de Pâques, les chrétiens fêtent ce qui leur arrive quand Jésus est ressuscité. Jésus, on ne le voit plus. Il n'est plus à nos côtés. Mais on peut continuer à vivre quelque chose avec lui parce qu'il est avec nous, toujours et partout, comme son Père.

Etape 3 : Que nous dit l'Evangile sur cette fête ?
Lire aux enfants le récit de l'Ascension Luc 24, 52-53.

« Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit.
Et il advient, comme il les bénissait, qu’il se sépara d’eux et fut emporté au ciel.
Pour eux, s’étant prosternés devant lui, ils retournèrent à Jérusalem en grande joie, et ils étaient constamment dans le Temple à bénir Dieu »
.

Ce qu'il faut retenir de ce texte :
Après sa mort, Jésus a été vu vivant par ses disciples à de multiples reprises. Et là, Jésus ressuscité les quitte pour rejoindre son Père, comme il l'avait annoncé avant sa mort. Désormais, ils ne le verront plus comme avant. Mais ils croient et ils comprennent qu'il est dans la joie de Dieu son Père ; il demeure avec eux pour toujours mais autrement.

Etape 4 : Jésus demeure avec nous aujourd'hui même si nous ne le voyons pas.
Rechercher avec les enfants comment Jésus est présent parmi nous aujourd'hui :
- à travers la prière,
- à travers la lecture de la Bible,
- à travers la participation à l'Eucharistie,
- à travers nos gestes d'amitié, de joie, de partage, de pardon.

Proposer à ceux qui le veulent un temps de prière :

Prière

Père très bon
Tu as accueilli près de toi
Jésus ton fils.
Béni sois-tu :
Jésus veut que nous montrions
au monde entier
la joie d’être aimé de toi
Aide-nous !
Que ton Esprit soit avec nous,
en nous,
tous les jours de notre vie,
comme il est avec Jésus, vivant,
dans les siècles des siècles.


2ème séance : "la fête de la Pentecôte"


Objectifs :
Connaître la signification religieuse de cette fête.

Propositions pédagogiques :

Etape 1 : Echange avec les élèves pour situer cette fête dans son contexte.
- Qui a-t-on fêté à Pâques ? Les élèves sont invités à reformuler cet événement de la résurrection : L'enseignant peut compléter en expliquant comment depuis la Résurrection, Jésus s'est montré à ses disciples à diverses reprises : Emmaüs…
- Rappel aussi de la fête de l'Ascension.

Etape 2 : Travailler autour de 2 symboles évoquant la Fête de la Pentecôte.
Choisir 2 images :
- l'une représentant le feu
- l'autre représentant le vent.
Echange avec les élèves sur chacun de ces symboles (côtés positifs et négatifs).



Etape 3 :
- Expliquer au jeune le contexte de la fête de la Pentecôte : les apôtres, réunis avec Marie, désemparés par la résurrection de Jésus, dans le doute, attristés par son départ.
- Les laisser découvrir le texte de la Pentecôte (page suivante)
- Echange : on retrouve les deux symboles : le vent et le feu.
Relire avec eux les éléments positifs exprimés sur le vent et le feu. . Expliquer que ce jour-là, les apôtres ont reçu l'Esprit-Saint : (vent et feu) pour aller annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus ressuscité.

Etape 4 : et aujourd’hui ?
Aujourd'hui encore des hommes, des femmes n'hésitent pas à dire leur Foi, à annoncer la Bonne Nouvelle. En connaissez-vous ?
- catéchistes,
- visiteurs de malades…

Etape 5 :
Proposer aux enfants de gestuer le récit de la Pentecôte :

"Cinquante jours après Pâques, c’est la fête de Pentecôte. Les disciples de Jésus étaient réunis dans une maison de Jérusalem ».
Les enfants sont en rond, assez serrés les uns contre les autres, tête baissée.

« Soudain, ils entendirent un grand bruit. C’était comme un coup de vent qui venait du ciel et qui remplissait la maison. Ils eurent une vision. C’étaient des langues comme des flammes, qui se divisaient et se posaient sur chacun d’eux. Ils étaient remplis de l’Esprit Saint et ils se mirent à parler un langage nouveau ».
Pendant toute la lecture de ce passage, les enfants lèvent lentement les bras vers le ciel. Ils se redressent, ils relèvent la tête, ils s’écartent légèrement les uns des autres.

« Or, ce jour-là, il y avait énormément de monde à Jérusalem : des juifs venus de tous pays à cause de la fête. Ils entendent eux aussi le bruit, ils se précipitent tous vers la maison où sont réunis les disciples.
Et voilà que les disciples de Jésus sont tous dehors, dans la rue. Leur visage est rayonnant de joie. Ils parlent aux uns et aux autres dans la foule. Ils prient à haute voix. Même les étrangers ont l’impression que les apôtres parlent à chacun dans sa langue. Dans la foule, tout le monde est stupéfait. Ils se demandent ; « Mais qu’est-ce qui se passe ? »

Au début, les enfants gardent l’attitude précédente. Au mot dehors, ils se tournent tous vers l’assemblée en avançant les mains vers elle. Ils se disposent de manière à ce que tous puissent être vus Après la lecture, on chante : Esprit de Pentecôte… Pendant le chant, un cierge allumé est remis à chaque enfant.

« Pierre alors prend la parole : « ce qui se passe sous vos yeux, c’est ce que les prophètes ont annoncé, quand ils ont dit que Dieu, un jour, donnerait son Esprit à tous les membres du peuple, du plus petit jusqu’au plus grand ».
Le groupe reste tourné vers l’assemblée, chacun avançant son bras avec le cierge allumé au début du récit de Pierre.

« Vous souvenez-vous de Jésus de Nazareth, cet homme que Dieu vous a envoyé, et qui a fait au milieu de vous des choses étonnantes. Vous l’avez livré aux Romains, et fait mourir sur la croix. Mais Dieu l’a ressuscité, la mort n’a pu garder Jésus en son pouvoir. Dieu l’a ressuscité, nous en sommes témoins ».
Pendant tout ce passage, chacun élève lentement la lumière qu’il tient. A l’annonce de la résurrection, ils la tiennent très haut, bras élevé.
Tous reprennent d’une voix forte après le lecteur ; « Dieu l’a ressuscité, nous en sommes témoins ».

« Maintenant, Jésus a reçu de son Père la plénitude de l’Esprit Saint, et il a fait passer en nous le souffle de cet Esprit. Vous pouvez en être sûrs et certains ; ce Jésus que vous avez crucifié, c’est le Messie que vous attendez, c’est le seigneur de tous les hommes ».
Les jeunes se dispersent lentement vers l’assemblée, pour évoquer l’évangélisation du monde, en tenant toujours le cierge allumé.
Très fort, ils reprennent la dernière affirmation. Toute l’assemblée la reprend après eux.

« Esprit de Pentecôte, souffle de Dieu ».
Pendant le chant, lentement, les enfants se regroupent de manière à former un bouquet de lumière. Les uns debout, les autres à genoux.
Au dernier refrain les jeunes viennent piquer leur cierge allumé dans un bac de sable prévu à cet effet qui sera un foyer de lumière jusqu’à la fin de la Célébration.


Seigneur, notre Dieu
pour tous les Saints,
pour tous les témoins de l’Evangile,
que ton esprit a suscités depuis des siècles.
Aujourd’hui encore,
Jésus, ton Fils, nous appelle à la sainteté,
à vivre heureux avec toi et entre nous.
Nous te disons merci
pour ceux qui nous donnent de l’amour,
pour ceux qui nous aident à grandir,
à te connaître et à te rencontrer dans la prière.
Nous te disons merci, Seigneur,
pour tout ce que tu nous donnes :
la joie, l’amitié, le pardon,
le bonheur de vivre et de grandir.
Tu nous aimes,
tu aimes tous les habitants de notre terre.
Aide-nous à grandir.
Aide-nous à mieux aimer nos parents,
nos frères et sœurs.
Aide-nous à aimer ceux qui sont près de nous
et ceux que nous ne connaissons pas encore.
Nous te le demandons par Jésus,
le Christ, notre Seigneur.
Amen !


Prière extraite de "Fais jaillir la Vie" année rouge
Ce document est issu de www.sitecoles.org
le site de professionnalisation des enseignants du premier degré dans l'Enseignement catholique