Accueil > Contenus d'enseignement > Langages - penser - communiquer > EPS

L'EPS à l'école : pour un partenariat réussi

Temps de lecture : 7 minutes
L'EPS à l'école : pour un partenariat réussi

Points d'attention pour un partenariat réussi à l'école en EPS.

L’Education Physique et Sportive à l’école constitue un domaine privilégié pour la réalisation d’un partenariat, souvent réalisé en lien avec les éducateurs sportifs territoriaux (issus des services municipaux, en particulier pour les activités aquatiques) ou les associations cherchant à promouvoir certaines disciplines.

Bien souvent, certains enseignants ont du mal à se reconnaître des compétences dans le domaine de l’EPS. L’arrivée d’éducateurs sportifs dans l’école est alors considérée comme un soulagement et un moyen de substitution. Les projets de partenariat, intégrant l’EPS, ne peuvent se limiter à une simple délégation d’enseignement :
- « attendre le partenariat ne donne pas le même projet que si on le recherche : on le subit ou on le choisit ;
- rappeler la légitimité des différents acteurs dans leurs prestations éducatives ne peut que faciliter les relations entre eux ;
- distinguer, sans faiblesse, les natures complémentaires des partenaires, c’est éloigner la substitution pour garantir la richesse des interventions ;
- oser défendre l’EPS comme discipline d’enseignement obligatoire, c’est contribuer à défendre les missions de l’école et à identifier ce qui peut être un enrichissement supplémentaire ;
- poser avec certitude la réponse institutionnelle, c’est éviter de se disperser ensuite avec le célèbre
''qui fait quoi ? quand ? où ? pourquoi ? comment ? avec qui ?...'' » (1)

1 - La mise en place du projet EPS au sein de l’école doit prendre appui sur les programmes 2002 et permettre le développement des quatre compétences :
- réaliser une performance mesurée ;
- adapter ses déplacements à différents environnements ;
- s’affronter individuellement et collectivement ;
- réaliser des activités à visée artistique, esthétique et expressive.
Répartition et Progression à chaque niveau est à définir par l’équipe enseignante.
La classe bénéficiant de la présence d’un éducateur connaît ainsi dès le départ le cadre dans lequel va s’effectuer les activités sportives. Le maître peut ainsi également faire appel à des associations pour mieux répondre à des besoins (et non simplement accepter une proposition venant de l’extérieur).

2 – La responsabilité des objectifs, de la démarche et de l’évaluation est de la compétence de l’enseignant.
Il est souhaitable de demander l’aide d’un éducateur sportif dans les disciplines où l’enseignant se sent moins à l’aise afin de permettre aux élèves de s’ouvrir à différentes activités et de bénéficier au maximum de la compétence d’un professionnel du sport.

3 – L’intervenant apporte ses compétences techniques, ses connaissances. Elles doivent être évidemment prises en compte, appréciées pour leur valeur, tout en restant dans le cadre préalablement défini : objectifs poursuivis, âge et capacités des élèves concernés, progression pour chaque séance, vigilance sur la sécurité, démarche mise en œuvre, évaluation des performances.
L’animation peut être sous forme d’ateliers ou en co-animation … l’enseignant restant responsable de sa classe.

4 – L’enseignant réaffirme sa « polyvalence » en permettant à l’enfant de développer les liens entre les disciplines et les apprentissages réalisés.

Tout partenariat doit se concrétiser à travers un écrit qui fixe clairement le projet : ce document constitue la référence de travail et évite ultérieurement toute interprétation dans la mise en œuvre.

A titre d’exemple, pour aider les écoles de Roubaix, à mieux percevoir le cadre du partenariat en EPS, une convention, co-signée par le maire de la ville, la Coordination diocésaine du secteur, et les chefs d’établissement des écoles concernées, a été réalisée. Elle fixe clairement la place et le rôle de chacun et les conditions des interventions des éducateurs sportifs de la ville dans les écoles catholiques d’enseignement.


____________________________________
1) Extrait d’un article de Claude Dumant (CPD-EPS Aisne – Chargé de mission CEL)
Publication EPS 1 – N°100 – Nov/Déc 2000
Revue EPS

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics