Accueil > Documents non rubriqués

Quelques repères sur l'évaluation

Temps de lecture : 14 minutes

Evaluer c'est se donner les moyens d'accompagner l'apprentissage et d'adapter son action aux besoins des élèves. Voici quelques repères sur l'évaluation et ses enjeux.

Sommaire :

1 - Qu’est-ce qu’évaluer ?
2 - Comment organiser l’évaluation ?
3 - Comment rendre compte des évaluations ?
4 - Evaluation et cycles : pourquoi l’évaluation a-t-elle une place centrale dans la gestion des cycles ?




1 - Qu’est-ce qu’évaluer ?

Pendant longtemps l'évaluation a été exclusivement normative, cherchant à mesurer l'écart entre les résultats des élèves et une norme. Elle s'inscrivait dans une logique de contrôle, était assimilée à la notation et placée sous la seule responsabilité de l'enseignant mettant l'élève en situation de dépendance et réduisant sa motivation à la seule recherche d'un gain.

Une telle conception s'oppose aujourd'hui à la réflexion portée sur l'apprentissage qui fait une place importante aux tâtonnements et reconnaît le bénéfice pédagogique du traitement de l'erreur. Pourtant cette conception reste très présente dans les représentations collectives et rend parfois difficile les évolutions nécessaires.

D'un point de vue éthique :
Evaluer, c'est donner de la valeur, déterminer une valeur et non mesurer un manque. L'évaluation doit donc aider l'élève à construire une image positive de lui-même, lui permettre de développer une " estime de soi " nécessaire, en l'amenant à percevoir sa capacité à progresser, à prendre confiance en ses possibilités.
En évaluant, l'enseignant touche à l'identité même de la personne, c'est dire combien il doit veiller à la manière dont il mènera et dont il rendra compte de l'évaluation de façon à ce qu'elle permette à chacun d'avoir une vision objective de ses capacités tout en percevant les moyens qui lui sont donnés de progresser.

Mettre en valeur le travail d'un élève, reviendrait alors à éviter de focaliser l'essentiel de l'évaluation sur le repérage des manques, pour essayer, tout d'abord de rechercher les points d'appui (c'est-à-dire ce que l'élève sait déjà faire seul ou avec aide) et l'aider ensuite à transformer ses difficultés en défis.
Une telle démarche a alors l'avantage de rendre plus positif et mobilisant le regard porté par l'élève et par l'enseignant sur le travail effectué.

D'un point de vue pédagogique :
L'évaluation est considérée comme un moyen de produire du sens (une prise d'information pour une prise de décision), de renseigner l'élève et l'enseignant sur l'état de ses connaissances.
Une telle conception en fait aujourd'hui un outil indispensable d'accompagnement de l'apprentissage : l'enseignant va se doter d'outils pour lancer et adapter l'apprentissage, accompagner le processus, mesurer le chemin parcouru. On distingue alors 3 types d'évaluation : diagnostique, formative et sommative.

L'évaluation devient alors une aide indispensable :
- à l'élève que l'on rend ainsi acteur de ses apprentissages, il est par contre nécessaire de lui apprendre à s'en servir (auto-évaluation, co-évaluation, évaluation mutuelle) ;
- à l'enseignant pour organiser son travail et ajuster ses interventions ;
- à l'équipe pour assurer le suivi des élèves sur un cycle et d'un cycle à l'autre ;
- aux parents : c'est un désir légitime et un droit pour les parents que d'être informés sur les progrès et les difficultés éventuelles de leur enfant.

2 - Comment organiser l'évaluation ?

Afin de faire de l'évaluation un véritable outil de suivi des apprentissages, il convient d'être au clair sur :
- Pourquoi évaluer et à quel moment de l'apprentissage se situe cette évaluation ?
- A quel rythme et quand vais-je évaluer ?
- Qu'est-ce que j'évalue ? (qu'est-ce que je cherche à obtenir, quelles informations ?)
- Comment vais-je évaluer ? (dans quel contexte, de quelle manière ? Avec quels outils ?)
- Que vais-je faire de cette évaluation ?
- A qui et comment rendre compte de cette évaluation ?

Les différents temps de l'évaluation
Selon qu'elle se situe au début, pendant ou à la fin d'un apprentissage, l'évaluation n'aura pas les mêmes visées et ne s'organisera pas de la même façon.
Vous trouverez dans ce tableau une synthèse donnant quelques repères pour chacune des trois formes d'évaluation (diagnostique, formative et sommative).
C'est parce qu'il aura la vigilance d'associer les élèves au parcours d'apprentissage, en lui donnant les moyens d'évaluer régulièrement son avancée que l'évaluation mise en œuvre par l'enseignant sera véritablement formatrice.

3 - Comment rendre compte des évaluations ?

Le décret n°90-788 du 6.9.90 fait obligation d'ouvrir un livret scolaire pour chaque élève, livret qui doit :
- comporter les résultats des évaluations périodiques établies par l'enseignant ou les enseignants du cycle, avec des indications précises sur les acquis des élèves ;
- indiquer les propositions du conseil de cycle sur la longueur et les modalités du parcours du cycle par l'élève ;
- être régulièrement communiqué aux parents qui le signent (périodicité conseillée : chaque trimestre)
- servir d'instrument de liaison entre les maîtres et suivre l'élève en cas de changement d'école.

Le livret de compétences doit être compréhensible, aussi est-il nécessaire de :
- veiller à la formulation des compétences : indiquer le niveau attendu pour la classe ;
- choisir les critères d'évaluation de manière à ce qu'ils puissent témoigner des progrès.

Quel que soit le modèle choisi par l'école, la meilleure façon de renseigner ce livret n'est pas de noter en face de chaque compétence " en cours " ou " à confirmer ", ce qui ne renseigne pas suffisamment sur le niveau réellement atteint, mais de donner la performance réelle que l'enfant a pu effectuer à telle période et qui semble à l'enseignant significative d'une étape franchie dans l'acquisition du savoir correspondant.
Ex : identifie des mots familiers : reconnaît son prénom dans la liste correspondant aux ateliers.

On ne pourra jamais faire l'économie de la définition, en équipe, des performances à partir desquelles on pourra donner effectivement le degré d'acquisition de la compétence. Il convient donc que l'équipe, sur les différentes compétences, réalise un référentiel des performances ou indicateurs de réussite à proposer aux élèves dans la classe dont chacun a la charge.

4 - Evaluation et cycles : pourquoi l'évaluation a-t-elle une place centrale dans la gestion des cycles ?

Une pratique différenciée de l'évaluation est un élément constitutif fondamental de la mise en place des cycles. En effet :
- elle fait partie intégrante de l'élaboration des actions et dispositifs originaux qu'appelle cette mise en place ;
- elle contribue à la réalisation même des principes fondamentaux des cycles en constituant un outil :

- de suivi individualisé : la nécessité d'assurer la continuité à l'intérieur d'un cycle, d'un cycle à l'autre exige une connaissance précise des acquisitions des élèves et du groupe classe afin de constituer une progression adaptée ;
- de différenciation pédagogique : la nécessité d'adapter les rythmes en individualisant les pratiques s'appuie sur une connaissance précise des difficultés, ressources et besoins propres à chacun ;
- de modification des pratiques : la recherche d'une adaptation toujours plus précise des pratiques et des méthodes utilisées s'appuie sur la mesure de l'efficacité de celles utilisées jusque là et sur l'analyse des difficultés rencontrées ;
- d'organisation de l'école : mettre en place une organisation différenciée en groupes ou ateliers au sein de la classe suppose l'élaboration de critères de choix. De la même manière l'évolution du dispositif et la mobilité des groupes ne peuvent être assurées que par une connaissance régulière et précise des difficultés mais aussi des progressions de chacun.

Deux niveaux de responsabilité interviennent dans la mise en œuvre des différentes formes d'évaluation :

- l'enseignant : responsable de l'évaluation régulière des élèves (acquisitions, compétences, travail personnel) et de l'organisation des groupes ainsi que de leur suivi. Il propose la progression de l'élève dans le cycle.

- l'équipe de cycle : responsable de l'évaluation des acquis des élèves, du projet pédagogique de cycle défini par l'équipe. Elle formule des propositions sur le passage des élèves de cycle à cycle et sur la durée passée dans le cycle.

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics