Accueil > Contenus d'enseignement > Programme officiel et socle commun > Archives programmes

Repères sur l'interdisciplinarité et les programmes

Temps de lecture : 13 minutes

Les pratiques interdisciplinaires et transdisciplinaires sont aujourd'hui préconisées par les programmes, ce dossier permet d'éclaircir ces différentes approches et propose quelques pistes sur la pédagogie de projet et la mise en réseau disciplinaire.

Dossier élaboré le 26-10-2005 . Actualisé par Sylvie Crépy le 17 février 2009.
"La présentation des programmes par discipline à l’école élémentaire ne constitue pas un obstacle à l’organisation d’activités interdisciplinaires ou transversales. Par exemple les activités d’expression orale, de lecture ou de rédaction de textes en français ont évidemment toute leur place en sciences, en histoire et géographie, en histoire des arts et elles interviennent en mathématiques".
"Tous les enseignements contribuent à l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences".
Les citations sont extraites au BO HS N°3 du 19 juin 2008.


Pour accéder au BO HS N°3 du 19 juin 2008, cliquez ici.

1- Inter, trans, pluri… disciplinaire : pour y voir un peu plus clair
Pluridisciplinarité :
Plusieurs disciplines sont concernées, successivement et séparément. Le travail par thème est un exemple d'entrée pluridisciplinaire : le thème peut être étudié selon différents points de vue, c'est-à-dire selon plusieurs disciplines. On parle aujourd'hui de mise en réseau de domaines disciplinaires autour d'un thème.

Transdisciplinarité :
Une compétence peut se construire au travers de plusieurs disciplines.
Ex : les concepts d'espace et de temps sont travaillés en mathématiques, en motricité, en langue orale…
Travailler la transdisciplinarité c'est veiller à s'appuyer sur plusieurs disciplines pour construire des compétences transversales qui peuvent être :
- des compétences de communication : prendre la parole à bon escient, respecter la parole d'autrui…
- des compétences intellectuelles : exercer sa mémoire, développer l'esprit critique, construire les concepts d'espace et de temps…
- des compétences méthodologiques : savoir traiter l'information, mener un travail à son terme, organiser son travail…
- des compétences liées à l'attitude et au comportement : éducation au vivre ensemble (respect des règles…).

Interdisciplinarité :
Plusieurs disciplines sont concernées simultanément. Il s'agit de privilégier les liens entre plusieurs disciplines et d'éviter ainsi la fragmentation des savoirs. Les situations interdisciplinaires ne peuvent être traitées qu'à travers l'interaction de plusieurs disciplines.
La pédagogie de projet est un exemple de travail interdisciplinaire.
Au collège et au lycée cette pédagogie existe au travers des Itinéraires De Découverte (IDD) et des Travaux Personnels Encadrés (TPE).

2- L'approche interdisciplinaire et transdisciplinaire dans les programmes
Aucune situation de vie n'est monodisciplinaire et l'école doit éviter une trop grande fragmentation des savoirs construits par les élèves. Elle doit aujourd'hui chercher à rendre les élèves compétents, c'est-à-dire capables de faire face à toute situation complexe.
Les situations complexes s'appuient souvent sur plusieurs entrées disciplinaires.
Pour donner sens à de telles situations, il est nécessaire d'articuler la complexité de la situation de départ avec des activités de structuration qui éclaireront la situation en permettant aux élèves de construire les savoirs et savoir-faire nécessaires pour résoudre le problème. Ces activités de structurations peuvent relever de champs disciplinaires différents.

Ex : pour pouvoir lire en géographie un graphique, il faut mettre en oeuvre des compétences dans les domaines de la géographie, des mathématiques et de la langue française.

Les programmes encouragent à de telles démarches et mettent en avant la nécessité de mobiliser le "lire, dire et écrire" dans chaque discipline.
A lire sur sitEColes :
- Compétences à développer en langue orale au cycle 3
- Répartition pédagogique sciences expérimentales et technologie, cycle 3
- La maîtrise de la langue française et "sa transversalité" dans toutes les situations scolaires - programmes 2002
- La transversalité du "mille-feuilles" au "baba au rhum"
- Parler pour apprendre dans les diverses disciplines.

3- Travailler par projet : une approche interdisciplinaire
Il s'agit, dans le cadre d'une production socialisée, de construire des compétences dans différents champs disciplinaires. Les élèves sont invités à réaliser collectivement une production destinée à être présentée, communiquée… à d'autres.

La pédagogie de projet
- Aboutit à un résultat matérialisable, communicable, socialisable.
Elle permet de contextualiser les apprentissages et constitue en cela un compromis entre le savoir scolaire et le savoir social. Il s'agit d'apprendre pour faire "pour de bon".
- Est une œuvre collective.
Elle constitue un espace de responsabilisation par la participation active des élèves aux décisions prises.
Elle participe à la socialisation en favorisant la coopération, l'interaction.
- Permet la construction de compétences dans l'action.
Elle favorise en cela un autre rapport au savoir et la valorisation de compétences individuelles et collectives.
- Suscite un travail en situation complexe dont la réussite demande la maîtrise d'apprentissages ponctuels.
- Suppose l'alternance entre des modalités de travail différentes : phases collectives, de groupes, individuelles.

Les différentes phases d'une pédagogie de projet
- Projeter : Qu'allons-nous faire ensemble ?
Partir d'un besoin, d'un problème, d'un questionnement et envisager ensemble des pistes d'action.

- Planifier : Comment allons-nous nous y prendre ?
Prévision du produit à réaliser, des moyens et des étapes de la réalisation : échéancier des activités, organigramme du projet présentant les compétences qu'il va permettre de développer dans les différents domaines disciplinaires.
Le travail de l'enseignant est ici essentiel. Garant des apprentissages à effectuer, c'est lui qui va choisir parmi les propositions des élèves celles qui correspondent le mieux aux besoins du groupe et aux impératifs du programme.
Il sera ainsi amené à définir deux organigrammes : celui des activités à réaliser et celui des compétences travaillées.
Un exemple en maternelle : ces 2 documents ont une valeur d'exemple mais ne constituent en aucun cas des modèles.
Organigramme d'activités
Organigramme de compétences

- Réaliser
Le temps de la réalisation peut s'étaler sur une période plus ou moins longue. Si le projet est long il est important d'envisager la mise en place de temps de régulation pour faire le point ("Ce que nous avons fait ?", "Ce que nous avons retenu ?", "Ce qu'il nous reste à faire ?") et relancer le groupe.

- Évaluer : Avons-nous atteint notre but ?
Il y a plusieurs niveaux d'évaluation :
- Celui de l'élève : il s'agit de faire émerger ses réussites, les difficultés rencontrées et de permettre la formulation des nouveaux défis qu'il se donne. L'utilisation d'un portfolio permet ce travail.
- Celui du groupe : quelles constructions au niveau du vivre ensemble ? Quelles acquisitions au niveau des relations et de la communication ?
- Celui du projet : mesurer la pertinence de la réalisation en fonction des objectifs de départ. Le projet a-t-il bien atteint son but ?
- Celui de l'enseignant : le projet a-t-il permis la construction des apprentissages visés ?
Quel bilan de la conduite du projet ? Quelle analyse du travail et de l'implication des élèves ?

Pour approfondir la réflexion :
A lire sur sitEColes :
- Apprentissages par projets
- Apprendre à l'école à travers des projets, pourquoi, comment, Philippe Perrenoud, 1999,

Sites à consulter :
- La pédagogie du projet en lien avec la réforme de l'éducation
- Le Centre d'expertise pédagogique (Cep).

4- La mise en réseau des disciplines
On parle de mise en réseau des disciplines lorsqu'on souhaite éclairer une situation, un thème par des entrées différentes s'appuyant sur des disciplines différentes. Dans le document d'application sur la littérature., il est préconisé d'organiser des réseaux autour d'œuvres littéraires.
Les œuvres doivent être mises en réseau de manière à ce que chaque lecture puisse être le lieu de réinvestissement de lectures anciennes et le tremplin vers de nouvelles lectures.
Ces réseaux sont organisés pour explorer : un genre, une époque, un sentiment, les différents traitements d'un personnage…
Ils permettent de mettre en relation l'œuvre littéraire avec d'autres disciplines : histoire, géographie, sciences, domaine artistique…
A consulter "lecture en réseau : un comportement culturel" un article du JDI.

5- Lire aussi sur sitEColes
- interdisciplinarité et éducation
- Dossier : projets interdisciplinaires
- Dossier : polyvalence des enseignants

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics