Accueil > Documents non rubriqués

Pour une communication réussie

Temps de lecture : 4 minutes

Comment décoder certaines conduites et réactions des parents et construire des stratégies "d'espoir".

Décoder certaines conduites et réactions des parents :
La situation de communication entre un enseignant et des parents lorsqu'il s'agit d'évoquer les difficultés importantes d'un enfant est une situation à risque. L'enseignant doit reconnaître qu'il est mis en difficulté par l'enfant. De même les parents sont aussi mis en difficulté par leur enfant qui ne réussit pas à l'école. L'agressivité souvent évoquée est à comprendre à ce niveau ; comme les rendez-vous ratés. Les enseignants doivent relancer régulièrement les propositions de rendez-vous malgré les oublis, les retards.
Lorsqu'un élève est en difficulté, cette régularité des rencontres est indispensable. De plus, il est nécessaire de donner du temps au temps. Nous avons tendance à vouloir aller trop vite et à précipiter les conseils pour des prises en charge par des spécialistes extérieurs qui nous apparaissent comme la seule aide possible pour résoudre la difficulté.

Etablir un contexte de non jugement :
C'est se débarrasser des " Y'à qu'à …Faut qu'on …. " C'est quitter nos certitudes de pédagogues avertis pour mettre en confiance et autoriser vraiment la parole des parents. Cela demande ce travail intérieur d'élucidation de ses repères familiaux, éducatifs. Lorsque la famille est reçue par plusieurs membres de l'équipe enseignante, comment faire pour que cela ne ressemble pas à un tribunal (organisation de l'espace, disposition des places, distribution de la parole….) ?

Se comporter en " ethnologues et non en colonisateurs " (J.M Lessain -Delabarre)
C'est à dire chercher à apprendre authentiquement des personnes rencontrées. Quelles sont leurs valeurs, leurs priorités, leur urgence et les entendre vraiment. Il faut accepter de perdre " du pouvoir " de pédagogue pour restaurer une image positive des compétences parentales.

Construire des stratégies d'espoir :
La rencontre doit permettre à chacun, enseignant et parents, de trouver des actions possibles à mettre en œuvre dans l'école et en dehors de l'école. Il convient de mettre en évidence à la fin de l'entretien les décisions prises, les points d'accord et les points de désaccord. Le consensus à tout prix peut cacher des remaniements intérieurs qui s'opéreront ultérieurement et amèneront les familles à revenir sur des décisions. (Dans le meilleur des cas, ce sera dit ; mais très souvent cela générera des stratégies d'évitement et de fuite des parents).
De même, le refus manifesté par la famille, à la fin d'une rencontre, des décisions à prendre est à entendre. Il peut être le début d'une prise de conscience.

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics