Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > Projet et organisation de l'école (sens, dynamique et organisation) > Organisations

Règles pour des temps de concertation efficaces

Temps de lecture : 8 minutes
Règles pour des temps de concertation efficaces

Conseils d'organisation : avant, pendant, après...

Les temps de concertation ont été créés au moment de la mise en place des cycles en 1989. Ils font partie du temps de travail des enseignants et sont comptabilisés dans les 108 heures. Ils sont destinés aux travaux en équipe pédagogique (conseil des maîtres et conseils de cycle). Les temps de concertation peuvent avoir différents objets :

- La préparation des Activités Pédagogiques Complémentaires (APC)
- L’élaboration d’actions visant à améliorer la continuité pédagogique entre le cycles, dont la liaison école/collège.
- L’élaboration des projets personnalisés de scolarisation (PPS des élèves handicapés) et leur suivi.
- La conception et la mise en œuvre du projet éducatif, etc. 

Comment rendre efficaces ces temps de concertation ? 

Avant :

- Un ordre du jour adressé à l'avance qui précise lieu, horaires, objets du travail 
- Préciser les documents à préparer et à apporter, …

Pendant :

Lancement de la réunion :

- Prévoir un secrétaire de séance et un gardien du temps.
- Lire et approuver le compte rendu du travail précédent.

Animation de la réunion :

- L’animateur veille à réguler de façon à ce que chacun puisse s’exprimer et à ce que personne ne monopolise la parole.
- L’animateur veille au respect de l’ordre du jour. Pour chacun de ses points, il veille à ce qu’une synthèse des échanges soit faite.
- Le travail peut s’appuyer sur l’utilisation de documents apporté par les participants ou prévus par l’animateur (y compris ressources numériques telles que vidéos, sites Internet…)

En fin de réunion :

- Récapituler les décisions prises.
- Répertorier et distribuer les tâches (qui fera quoi). 
- Rappeler les règles et les objets de confidentialité. 
- Identifier les points à traiter lors de la prochaine réunion. 

Entre deux rencontres :

- Communiquer avec toutes les personnes concernées par les décisions prises (parents, personnes de service, élèves…).
- Faire le compte rendu s’il n’est pas fait en séance.
- Remettre le compte rendu aux participants.
- Mettre en œuvre des stratégies d'adaptation et des moments de régulation et d'expression. Noter les remarques, les faits.

 
Pour l’animation des rencontres
 
Voici quelques clés, résultat au travail d'une équipe de directeurs du diocèse de Lille.
 
C oncevoir
O rganiser
N égocier
C hercher et Rechercher
E changer
R endre Compte
T ravailler
A nimer
T rouver
I nterroger (s')
O bjectiver
N uancer
 
CONCEVOIR
- C'est organiser un planning d'année définissant les thèmes à aborder (fil conducteur: le projet de l'établissement).
- C'est prévoir un ordre du jour concernant l'ensemble des cycles, en lien avec les objectifs de concertations définis dans les textes officiels (entre autres, saisir et définir en équipe de cycle des questions à résoudre dans le suivi scolaire des enfants).
- C'est établir un ordre du jour en lien avec l'équipe pédagogique.
- C'est communiquer, par écrit, l'ordre du jour dans un délai permettant réactions et préparation.
- C'est accepter, favoriser, susciter, mettre en place la délégation d'animation par des enseignants.
- C'est se documenter pour enrichir la discussion.
- C'est faire le choix éventuel d'intervenants extérieurs.
- C'est structurer le temps de concertation en variant les types de regroupement.
 
ANIMER
- C'est maîtriser la communication afin de permettre à chacun de s'exprimer et de trouver sa place.
- C'est prévoir une organisation matérielle adéquate (gestion du groupe, salles, supports pédagogiques).
- C'est intégrer la convivialité.
- C'est gérer le temps.
- C'est maintenir le cap déterminé par l'ordre du jour.
- C'est enrichir la réflexion en favorisant le " va et vient " entre théorie et pratique.
- C'est introduire en début de séance un temps de relecture du compte-rendu de la réunion précédente.
- C'est terminer par un temps de synthèse et de bilan.
 
RENDRE COMPTE
- C'est écrire pour mémoriser le cheminement, garder trace des décisions prises
- C'est tenir un registre de comptes rendus (classeur, cahier) émargé par tous les présents, qui soit outil de référence pour l'équipe, pour l'enseignant.
- C'est faire le choix d'un registre pour tous les cycles ou par cycle.
- C'est mettre à disposition auprès d’instances académiques un document obligatoire.
- C'est prévoir un(e) secrétaire de séance.
 


 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics