Accueil > Abécédaire réglementaire

Récréation

Temps de lecture : 18 minutes
Récréation

La récréation, un temps, un lieu, un espace à aménager.

La récréation = un temps

Dans la vie d'une école primaire, il existe deux temps (hors le temps où l'élève est en classe) dont l'organisation nous est précisée par les textes :
- le temps de l'accueil avant l'entrée en classe et celui de la sortie : aux 24 heures de présence devant élèves prévues dans le temps de service de l'enseignant, s'ajoutent quotidiennement le temps d'accueil des élèves (10 minutes selon le décret du 6 septembre 1990 ; 15 minutes si l'on se réfère à la convention collective des maîtres des écoles primaires catholiques). A la sortie, la prise en charge des élèves est liée aux conditions dans lesquelles ils quittent l'établissement (vers la maison, vers une garderie, avec des transports en commun…). Les maîtres sont tenus d'assurer la surveillance de ces sorties jusqu'au moment où tous les élèves ont quitté l'école, pris en charge par une personne ou par une structure.
- Le temps de la récréation proprement dite : les récents textes (arrêté du 9-11-2015 fixant les horaires d'enseignement des écoles maternelles et élémentaires) nous disent ceci : « Les temps de récréation, d'environ 15 minutes en école élémentaire et 30 minutes en école maternelle, sont déterminés en fonction de la durée effective de la demi-journée d'enseignement. Le temps dévolu aux récréations est à imputer de manière équilibrée dans la semaine sur l'ensemble des domaines d'enseignement. » Les textes précédents suggéraient qu'en CP-CE ce temps soit scindé en deux parties : des écoles le pratiquent et en disent tout le bien lorsque après 1 heure de travail, on permet pendant 5 à 6 minutes une oxygénation bénéfique.

La récréation = un temps à surveiller
Un texte de référence en ce domaine : la circulaire du 18 septembre 1997 au B.O. no 34 du 2 octobre 1997 portant sur la surveillance et la sécurité dans les écoles et qui " précise le devoir de surveillance qui incombe aux enseignants et aux directeurs. "
" L'obligation de surveillance doit être exercée de manière effective et vigilante pendant la totalité du temps scolaire, c'est-à-dire pendant toute la durée au cours de laquelle l'élève est confié à l'institution scolaire.
La surveillance est continue quelle que soit l'activité effectuée et le lieu où elle s'exerce. Ce service de surveillance s'exerce partout où les élèves ont accès, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur des locaux scolaires, dans les cours de récréation, les aires de jeux et autres lieux d'accueil….
Le nombre de personnes chargées d'assurer la surveillance doit tenir compte en particulier de l'importance des effectifs et de la configuration des lieux.
C'est au directeur qu'il incombe de veiller à la bonne organisation générale du service de surveillance. C'est notamment le cas du service de surveillance des récréations qui est assuré par roulement par les maîtres. "
La surveillance des temps de récréation est donc bien assurée par les maîtres et le tableau d'organisation de ces surveillances est établi en concertation et affiché dans un endroit accessible à tous.

La récréation = un lieu
En maternelle, la cour de récréation est le lieu privilégié du jeu. Ces aires de jeux extérieures auront une superficie basée sur le nombre de classes : 400 m2 minimum pour la première classe ; 100 m2 pour chacune des suivantes.
A cette aire, on adjoint un abri couvert extérieur. Ce préau peut être ouvert sur trois côtés ou, attenant au bâtiment scolaire, fermé sur trois côtés et ouvert par de larges portes sur le quatrième. Dans ce dernier cas, le préau peut être totalement fermé les jours de mauvais temps, voire chauffé. Cet abri peut aussi être traité en auvent, le long d'un des murs de l'école, prolongeant par exemple la salle de jeux.
En superficie : de 100 à 120 m2 jusqu'à cinq classes et 150 m2 jusqu'à 8 classes.
En école élémentaire, voici quelques indications de superficie :
- la cour de récréation : 200 m2 pour la première classe, 100 m2 par classe à partir de la deuxième.
- Le préau : 0,80 à 1 m2 par élève.

La cour de récréation = un espace aménagé
En ce domaine, ce sont des recommandations successives qui sont fournies pour dire toute l'importance de mettre à disposition des élèves une aire de détente aussi vaste que possible où les enfants pourront se livrer à leurs ébats. Les Instructions officielles de 1972 précisaient déjà qu'à l'aire de détente en maternelle seront annexés un terrain de jeux qui offrira de petits espaces aménagés pour des activité plus variées et un petit jardin à cultiver. Déjà écologique !!
Aménagé certes mais dans le respect de la réglementation. Ce dispositif réglementaire sur les aires de jeux date de 1994 (pour l'installation de nouveaux équipements) et de 1996 (pour les aires déjà existantes).
Les quelques indications qui suivent peuvent vous aider dans le regard sur votre école.


* EQUIPEMENTS SPORTIFS
- AGRES DE PORTIQUES ET JEUX DE PLEIN AIR
- BAC A SABLE A USAGE COLLECTIF
I - Equipements sportifs
Le décret n° 2016-481 du 18 avril 2016 (paru au JO du 20 avril 2016) fixe les exigences de sécurité auxquelles doivent répondre les cages de buts de football, de handball, de hockey sur gazon et en salle et les buts de basket-ball destinés à être utilisés en plein air ou en salle couverte, à des fins d'activité sportive ou de jeu.
Les équipements doivent être munis de dispositifs de fixation permettant d'assurer leur stabilité. Ils doivent également comporter différents marquages et être accompagnés d'une notice à emploi précisant leurs conditions d'installation et d'entretien. Les fabricants doivent vérifier la solidité et la stabilité de leurs équipements selon la méthode d'essai prévue ci-dessous :
- cages de buts de foot-ball, handball, hockey
- 1er essai : réaction de la cage à une charge verticale suspendue de 180 kg,
- 2e essai : réaction à une force horizontale de 110 kg.
- 3e essai : vérification des systèmes de fixation à la suite des deux essais.
- paniers de basket-ball
- réaction du panier à une charge verticale de 320 kg.

Pour tous les équipements sportifs qui sont déjà installés, vous devez procéder à une vérification générale selon la même procédure. Enfin, les équipements doivent être régulièrement entretenus de manière à répondre en permanence aux exigences du décret.
Vous devez établir
un plan de vérification et d'entretien qui précisera la périodicité des vérifications et consigner dans le registre de sécurité la date et les résultats des vérifications.
Tout équipement non conforme aux exigences de sécurité du présent décret devra être immédiatement rendu inaccessible aux usagers par le propriétaire ou l'exploitant.

II - Agrès de portiques
Jeux de plein air
Voici ce que vous devez IMPERATIVEMENT savoir à leur sujet :
1) Sur votre portique, plus de crochets en "queue de cochon"
Ces derniers - qui recevaient jusqu'alors vos cordes et autres agrès - sont supprimés au profit de crochets non démontables manuellement et ayant les deux extrémités solidaires du montant de votre portique.

2) Vos agrès doivent être prévus pour être scellé au sol.
Toutes cordes ou échelles à grimper doivent être désormais équipées d'un dispositif de fixation au sol. Les fondations pour ces ancrages étant de 400 mm, + ou - 50 mm.

3) Pour vos balançoires, bientôt plus de bois.
Les nouvelles balançoires sont désormais à âme acier ou fibre de verre avec un recouvrement caoutchouc qui, en cas d'incidents est, c'est certain, beaucoup moins traumatisant.

4) Pour vos filets à grimper, plus de nœuds !
Les filets des cages à grimper ou autres jeux de ce type doivent être solidarisés aux montants du dit jeu d'une part et, d'autre part, l'ensemble des cordeaux doit être fabriqué, de telle sorte que les jonctions entre eux doivent être solidarisés par bagues. les simples nœuds sont désormais interdits.
Ces règles s'adressent aux équipements neufs, les équipements anciens peuvent être améliorés en respectant ces consignes.

Evitez les bricolages et, pour tout équipement neuf, exigez la mention "conforme aux exigences de sécurité" apposée par les soins du fabricant ou de l'importateur, de manière visible, lisible et indélébile sur l'équipement et sur son emballage.
(Art. 4 du décret n° 94-699 du 10 août 1994 - Journal Officiel du 18 août 1994).

III- Bac à sable à usage collectif
Se référer aux normes NF S 54-206 avril 1995
Ces normes précisent en particulier :
1) L'implantation des bacs à sable :
Au soleil, en plein air, loin des eaux de ruissellement, prévus pour être protégés des souillures, facilité d'entretien.

2) Leur conception :
Drainage, évacuation des eaux, fonds et parois évitant toute contamination….

3) La nature du sable
Son origine "alluvionnaire et lavé", son coefficient de fiabilité, la granulométrie, l'indice de propreté, la teneur en matière organique à la livraison, etc…

4) Conseil d'entretien des bacs à sable
Tout bac à sable doit être accompagné d'une notice d'entretien, comportant au moins les mentions suivantes :
- "Ne pas remettre dans le bac le sable qui en a été sorti" ;
- "Au moins une fois par jour, ratisser le sable en surface sur au moins 10 cm de profondeur pour enlever les éventuels corps étrangers".
- "Au moins une fois par trimestre, retourner le sable sur toute son épaisseur et retirer les éventuels corps étrangers visibles à l'œil nu".
- "Au moins une fois par an, remplacer ou régénérer la totalité du sable".
- "Procéder aux examens parasitologiques et bactériologiques selon une fréquence fonction, notamment, du taux de fréquentation du bac".
- "Lors de l'enlèvement du sable, nettoyer le fond, les parois et les abords du bac selon une méthode définie par l'installateur ou le fabricant".
- Le panneau prévu dans la norme NF S 54-201 : 1992 (8,2) doit indiquer en plus : "information aux usagers : accès interdit aux animaux domestiques, même tenus en laisse".

 

© Crédit photo : Françoise Aujard

Commentaires (5)

Sort
Gravatar
Abigail (Représentante parents délèves) a écrit...
Bonjour,
Je me demandais s’il y avait une quelconque obligation légale pour les jeux de cour en maternelle ? Je veux dire : si une école maternelle se voyait retirer tous ses jeux de cour sans qu’ils soient remplacés, la commune où se situe l’école est-elle hors la loi ?
Merci d’avance de votre retour sur ce point.
18 Octobre 2017 23:06
Gravatar
Nabbi (Institutrice) a écrit...
Bonjour, je lis les noires de m2 nécessaires à la cour de récréation par classe. Hors d'une ecole à l'autre, le nombre d'élèves par classe peut passer du simple au double.
N'existe-t-il pas une norme de m2 par élève ? Ce qui me semble plus logique. (Pour la maternelle et le primaire). Merci.
9 Septembre 2017 10:59
Gravatar
Nabbi (Institutrice) a écrit...
*normes pas noires... (le dico, pardon)
9 Septembre 2017 11:01
Gravatar
sitEColes a écrit...
Pour en savoir plus sur les normes des installations, vous pouvez vous adresser à votre chef d'établissement et visiter le site de la FNOGEC http://www.fnogec.org/ . Attention, il y a des différences entre les normes pour de nouvelles constructions et pour les anciennes.
11 Septembre 2017 14:54
Gravatar
aprile (association de parents) a écrit...
pourriez vous me dire si on achete un module qu elle son les reglementation ...si on peut le monter nous meme qu elle type de sol doit se trouver en dessous etc d avance je vous remercie de votre reponse
2 Juin 2017 12:04
Page 1 de 1

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics