Crépy Sylvie
Pardon François-Michel
Formiris services nationaux

Document du 27/05/2010
Modifié le 27/10/2014
Devenir enseignant spécialisé
Adapter son enseignement aux besoins éducatifs particuliers (BEP) est une obligation depuis la loi 2005, pour tout enseignant. Le parcours BEP-ASH est un dispositif de formation professionnelle qualifiante progressive, ouverte aux enseignants du 1er et du 2nd degré et organisée en 4 paliers successifs de compétences. Une "entrée directe" par Validation des Acquis est possible pour chaque palier. Le terme du parcours permet d’atteindre les compétences attendues pour les certifications d’enseignants spécialisés (CAPA-SH pour le 1er degré ; 2 CA-SH pour le 2nd degré). Un module complémentaire prépare à ces certifications. Ce parcours s’inscrit dans un cadre universitaire (niveau Master).
[ Mots-clés : adaptation scolaire et scolarisation des enfants handicapés (AS, enseignant spécialisé, certificat d'aptitude aux actions pédagogiques spécialisées d, classe d'intégration scolaire (CLIS)]
[ Texte de référence ]

1. Une loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées
"Pour favoriser l’égalité des chances, des dispositions appropriées rendent possible l’accès de chacun, en fonction de ses aptitudes et de ses besoins particuliers, aux différents types de niveaux de la formation scolaire". Extrait de la Loi du 11 février 2005.
La mise en œuvre de cette loi pour la scolarisation des élèves porteurs de handicap est précisée dans le BO 31 du 1er septembre 2005.
On parle aujourd’hui d’ "école inclusive", c'est-à-dire d’une école qui donne toute sa place l’élève handicapé. C’est donc à l’école de s’adapter aux besoins spécifiques de ces élèves comme aux besoins des élèves rencontrant des grandes difficultés d’apprentissage ou de comportement. Il s’agit à la fois de leur donner les moyens adaptés pour qu’ils soient en mesure de réussir leur scolarité, mais encore de garantir leur pleine intégration au bénéfice de tous les élèves. L’Enseignement catholique, attentif à la personne quelle que soit ses dispositions, développe les structures adaptées et l’accompagnement de la scolarisation des élèves à besoins spécifiques. Pour cela il a besoin d’enseignants formés et aptes à répondre à différentes situations.
Aujourd’hui chaque enseignant doit trouver les moyens d’adapter son enseignement, en réponse aux besoins particuliers de ces élèves.
Sur la loi de 2005 et sa mise en œuvre, lire sur siEColes :
- scolariser un élève en situation de handicap, quel cadre ? Cet article explicite comment répondre à la demande de scolarisation d’un élève en situation de handicap sans banaliser la différence.
- Nouvelles orientations pour les élèves en situation d’handicap. Cet article pointe les changements de mentalités à opérer sur les représentations du handicap et la scolarisation de ces élèves.

2. Les dispositifs et structures existantes pour la prise en compte des élèves à besoins spécifiques
Depuis la loi de 2005, les champs de l’ "Adaptation scolaire" et de la "Scolarisation des élèves en situation de Handicap (ASH)" s’élargissent à la prise en compte de "Besoins éducatifs particuliers (BEP).
- Tout enseignant doit adapter son enseignement aux besoins des élèves.
- L’institution doit adapter ses structures, ses projets, ses fonctionnements et ses moyens pour l’accueil et la scolarisation des élèves.
- Les enseignants spécialisés doivent s’adapter à de nouveaux contextes d’enseignement et à des missions renouvelées.
Lire sur siEColes : besoins éducatifs particuliers, que recouvre ce terme ?
Comme le dit l’École supérieure de l’Éducation nationale (ESEN), il s’agit d’"Adapter le système éducatif pour intégrer tous les élèves".
Pour en savoir plus sur ces différents dispositifs ou structures, se référer au Glossaire pour s’y retrouver dans les sigles de l’ASH .
Nous vous présentons ici succinctement celles qui nécessitent un enseignant spécialisé formé.
Dispositifs ou structures en école primaire sous la responsabilité d’un enseignant spécialisé :
- Les Classes d'inclusion scolaire (CLIS) (BO du 27 Août 2009).
Elles regroupent un maximum de 12 élèves handicapés âgés de 6 à 12 ans. Actuellement, les CLIS sont de plusieurs types selon que les enfants soient porteurs d'un handicap mental, d'un handicap auditif, d'un handicap visuel, d'un handicap moteur, de troubles spécifiques des apprentissages ou de troubles sévères du langage.
- Les réseaux d’aide (RA)
Ils rassemblent de manière temporaire des élèves à BEP qui continuent à fréquenter la classe ordinaire dans laquelle ils demeurent régulièrement inscrits. Leur organisation est spécifique à l’Enseignement catholique et se différencie des RASED (Réseau d’aide spécialisées aux élèves en difficulté) de l’Enseignement public. Les réseaux d’aide de l’Enseignement catholique sont sous la responsabilité du chef d’établissement. L’enseignant spécialisé travaille en réseau et en équipe sur un ou plusieurs établissements scolaires.
- Les unités d’enseignement des IME (Instituts médicaux éducatifs) et des ITEP (Instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques).
L’enseignant spécialisé favorise l’intégration des élèves de ces structures dans leur établissement de scolarisation. Cet objectif a été clairement défini par le décret d’avril 2009.
Dispositifs ou structures en collège ou lycée (général ou professionnel) sous la responsabilité d’un enseignant spécialisé :
- Unités pédagogiques d'intégration (UPI)
Les UPI (unités pédagogiques d'intégration) sont dans le 2nd degré le prolongement des CLIS. Elles accueillent des jeunes porteurs d'un handicap à partir de 11-12 ans. Ce dispositif comprend des temps de regroupement pédagogique spécifique et un parcours de scolarisation. L’objectif est l’intégration en classes ordinaires. L’UPI accorde une place importante au projet d'insertion socioprofessionnelle et prend en compte les difficultés spécifiques liées à la période d'adolescence. La politique actuelle est d’ouvrir davantage d’UPI.
- Les sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA)
Les sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) accueillent des élèves présentant des difficultés scolaires et qui ne maîtrisent pas toutes les compétences attendues pour entrer en collège ou des élèves de collège présentant des difficultés graves et persistantes.
Autres possibilités pour un travail dans un dispositif adapté :
- Les établissements régionaux d'enseignement adapté (EREA)
Ces établissements accueillent en internat des adolescents handicapés ou en grande difficulté. Ces derniers y bénéficient d'une scolarité ainsi que d'une prise en compte de leurs autres besoins (suivi médical, rééducation, orthophonie, etc.)
- Postes spécialisés dans les Services d'éducation spécialisée et de soins à domicile (SESSAD)
Le Sessad (Service d'éducation spécialisée et de soins à domicile) dépend du ministère de la Santé. Il répond à des besoins éducatifs et pédagogiques spécifiques en y associant des actions de soins, pour des enfants dont les handicaps sont très variés (déficiences visuelle, auditive, polyhandicaps, etc.). Il existe quelques postes d'enseignants détachés par l''Éducation nationale.
- La scolarisation des "gens du voyage"
Les Antennes scolaires mobiles (ASM) sont destinées aux gens du voyage. Elles sont toutes rattachées administrativement à des établissements privés de l'Enseignement catholique et reconnues comme classes à part entière par l'Éducation nationale. Les maîtres sont soumis aux mêmes exigences de diplômes et d'horaires que n'importe quel autre enseignant. Ces "camions-classes", conduits par les enseignants eux-mêmes, se déplacent sur les lieux de stationnement des familles itinérantes et scolarisent les enfants âgés de 6 à 16 ans.
- Classes tremplin ou relais
Elles visent à prendre en compte des élèves aux besoins particuliers.

3. La certification professionnelle - CAPA-SH et 2 CA-SH
En fonction des particularités des enfants et adolescents accueillis, les enseignants spécialisés doivent acquérir ou développer des connaissances et des compétences spécifiques.
L’Enseignement catholique a mis en place une formation qui va d’un premier niveau de sensibilisation (palier 1) à un module qui permet de se préparer à la certification du CAPA-SH ou du 2CA-SH.
CAPA-SH (Certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap) pour les instituteurs ou professeurs des écoles qui veulent devenir enseignant spécialisé.
Le CAPA-SH a plusieurs options :
- option A : enseignement des enfants et adolescents handicapés auditifs.
- option B : enseignement des enfants et adolescents handicapés visuels.
- option C : enseignement des enfants et adolescents malades somatiques, déficients physiques ou handicapés moteurs.
- option D : enseignement des enfants et adolescents présentant des troubles importants à dominante psychologique.
- option E : enseignement et aide pédagogique auprès d'enfants en difficulté à l'école préélémentaire ou élémentaire.
- option F : enseignement et aide pédagogique auprès d'adolescents ou de jeunes en difficulté.
- option G : aide à dominante ré-éducative.
2 CA-SH (Certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap) pour les professeurs de collège et de lycée.
Les professeurs du second degré, de plus en plus sollicités par l’accueil des élèves handicapés, ont accès à des formations qui peuvent déboucher sur une certification. Ces enseignants sont professeurs dans des classes ordinaires. Ils peuvent avoir des interventions en UPI ou en SEGPA et contribuer au parcours de scolarisation d’élèves handicapés.

4. Le parcours de formation dans l’Enseignement catholique
L’Enseignement catholique a mis en place un dispositif de formation, financé par Formiris, intitulé "Parcours BEP-ASH". Organisé en 4 paliers complétés par une possibilité de préparation à la certification. Les acquis (attestations de compétences délivrées au terme de chaque palier) sont capitalisables pour participer à (80 à 90 %) la validation d’un master 1 (jusqu’au palier 2) ou d’un Master 2 (jusqu’au palier 4). Les enseignants peuvent construire leur projet de formation en "naviguant" dans cet itinéraire proposé et en l’ajustant ainsi à la fois à leurs acquis, à leurs besoins et à leurs perspectives de poste d’enseignement. Il s’agit d’une formation professionnelle et qualifiante :
- Fondée sur la pratique et sur l’alternance (stage d’observation et de pratique accompagnée, visites formatives sur poste).
- Nécessitant un investissement personnel et avec des exigences (connaissances à acquérir, productions à rendre, écrits réflexifs à rédiger).
- Aboutissant à des acquis par paliers de compétences évalués et capitalisables (évaluation individuelle dans le cadre d’un portefeuille de compétences, reconnaissance universitaire des acquis).
4 paliers + une préparation à la certification
Palier 1 : revisiter ses pratiques pour la réussite de tous les élèves (78 heures de formation et de stages)
Palier 2 : prendre en compte les besoins particuliers de certains élèves dans la classe et en équipe (90 heures de formation et de stages)
Paliers 3 : concevoir des projets d’enseignement adapté pour les élèves à Besoins Éducatifs Particuliers (156 heures de formation dans une logique d’alternance)
Palier 4 : mettre en œuvre des aides spécialisées (126 heures de formation dans un logique d’alternance)
Palier 5 : finalité certificative (préparation aux épreuves du CAPA-SH ou du CA-SH - 30 heures de formation dont 12 heures à distance (FOAD).
Les paliers 2, 3, 4 comprennent un bilan de positionnement professionnel pour aider les stagiaires à orienter et à ajuster leur démarche de formation.
Les paliers 3 et 4 proposent une différenciation des parcours en fonction des options, parfois du degré d’enseignement ou du type de poste.
Actuellement, le parcours BEP-ASH forme aux options D, E et F.
Pour les autres options, des conventions sont passées avec des organismes publics (IUFM, INS-HEA).
Un itinéraire modulaire pour répondre à un projet de formation
Ce dispositif modulaire ne constitue pas en soi un "chemin à parcourir", mais il propose une offre de formation professionnelle de 30 heures à 500 heures pour adapter son enseignement.
Le référentiel de compétences permet à un enseignant d’identifier ses acquis et de situer ses besoins de formation.
Par le système des "demandes d’entrées directes" ce dernier peut cibler son investissement en choisissant une formation ajustée, au service d’un projet d’enseignement identifié.
Ainsi s’articulent projet personnel, projet d’établissement et projet institutionnel : de l’accueil de tous les élèves à une scolarisation réussie pour chacun.
Les centres missionnés
Trois centres ont été missionnés par le secrétariat général de l'Enseignement catholique (Sgec) en octobre 2009 pour les formations diplômantes et qualifiantes en ASH et pour la coordination du nouveau parcours de formation à l’accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers (BEP-ASH) :
- Ifucome (Institut de formation de l'Université catholique de l'Ouest aux métiers de l'enseignement, (Université catholique de l'Ouest) 3 place André Leroy - BP 808, 49008 Angers cedex 1. Tél. 02.41.81.66.18
- ISP (Institut supérieur de pédagogie)-Formation 3 rue de l'Abbaye, 75006 Paris. Tél. : 01 44 32 16 31.
- L'Oratoire (Institut supérieur européen recherche et formation pédagogiques) 2 rue de l'Oratoire, 69300 Caluire. Tél. : 04 72 10 69 02.
Pour les premiers paliers (1 et 2), la formation peut être déléguée en tout ou partie à des organismes de formation locaux missionnés.
Les conditions d’accès et les démarches d’inscription
Il faut avoir un diplôme d’enseignant reconnu.
Pour le palier 3, les enseignants doivent être en mesure de mettre en pratique une réelle alternance et leur contexte de poste doit permettre de travailler les compétences du référentiel.
L’accès au palier 4 est étroitement lié à un poste d’enseignement spécialisé.
Un dossier de candidature est à retirer auprès de son association territoriale Formiris, et à retourner complété au plus tard à la mi-juin (voir la date butoire avec chaque association territoriale). L’accord du chef d’établissement et l’avis du directeur diocésain (par délégation du responsable diocésain de l’ASH) et/ou du directeur d’institut spécialisé sont requis. Une commission d’étude des demandes tripartites examine les demandes entre fin juin et début juillet. Les réponses écrites et circonstanciées seront apportées courant juillet 2010.
Pour ceux qui souhaitent une entrée directe et/ou une finalité diplômante (master 1 ou 2), il est nécessaire de faire des démarches complémentaires auprès de l’institut de formation ASH et de remettre les justificatifs demandés avant le 10 septembre 2010.

Pour en savoir plus, lire sur siEColes :
- glossaire pour s’y retrouver dans les sigles de l’ASH
- accompagner l’élève en difficulté, quelles actions ?
- aider sans stigmatiser.
Pour connaître les dispositifs de formation BEP-ASH.
Contacter :
- votre association territoriale Formiris,
- le responsable ASH de votre diocèse,
- pour des situations particulières : le responsable BEP-ASH des Services Nationaux de Formiris, fmpardon@formiris.org.

Ce document est issu de www.sitecoles.org
le site de professionnalisation des enseignants du premier degré dans l'Enseignement catholique