Accueil > Abécédaire réglementaire

Sorties scolaires en 1er degré

Temps de lecture : 11 minutes
Sorties scolaires en 1er degré

Les sorties scolaires en premier degré

Les sorties : un atout pour les élèves, une organisation spécifique, un projet pédagogique, encadrement, transport, accueil…

L'ouverture de l'école sur le monde qui l'entoure conduit les enseignants à organiser des activités à l'extérieur de l'école. Ceci exige une définition des objectifs pédagogiques assignés à ces activités mais aussi une organisation pour assurer la totale sécurité des élèves. C'est le but de cette circulaire du 21 septembre 1999 publiée par le Ministère de l'Education nationale, abrogeant les textes publiés en septembre et novembre 1997, contestés car posant trop d'exigences.

Les sorties : un atout pour les élèves

Les sorties répondent à des besoins importants dans l'apprentissage scolaire. " Elles conduisent à donner du sens aux apprentissages en favorisant le contact direct avec l'environnement naturel ou culturel, avec des acteurs dans leur milieu de travail, avec des œuvres originales ". Ainsi une confrontation avec la réalité fait évoluer les représentations.
C'est aussi un moyen de découverte et de maîtrise de l'environnement par une approche sensorielle d'un milieu nouveau, la rencontre d'artistes … Les sorties provoquent le décloisonnement des enseignements et permettent la découverte d'autres modes de vie, de cultures différentes, compensant ainsi les inégalités sociales et culturelles et contribuant à l'éducation à la citoyenneté. Enfin, le contexte nouveau des sorties entraîne l'élève dans un apprentissage de la vie collective et instaure des relations différentes entre adultes et enfants. Ce sont autant de raisons qui justifient la place indispensable des sorties éducatives dans le cursus scolaire d'un enfant. Il reste à en assurer la bonne organisation et la circulaire citée en référence fournit des indications précieuses en ce domaine.

Les sorties : une organisation spécifique

Trois catégories de sorties scolaires sont à considérer.
Les sorties régulières, correspondant aux enseignements réguliers, inscrits à l'emploi du temps et nécessitant un déplacement hors de l'école (activités en piscine, visites d'entreprises voisines de l'école, sorties à la bibliothèque municipale) ;
Les sorties occasionnelles sans nuitée : elles correspondent à des activités d'enseignement dans un autre lieu, sous une forme différente des activités de la classe.
Les sorties avec nuitée(s), où apparaissent de nouvelles conditions de vie (classes de découverte, d'environnement, culturelles, voyages collectifs à l'étranger avec des formalités spécifiques selon le pays…). La mise en œuvre de telles sorties répond à des exigences tant d'ordre pédagogique qu'organisationnel qu'il importe de respecter pour assurer la qualité du travail et la sécurité des élèves.

Un projet pédagogique

C'est tout d'abord l'élaboration du projet : il incombe à l'enseignant titulaire de la classe, en liaison avec les responsables du lieu du séjour, tout ceci afin de concilier les besoins des élèves et les potentialités du lieu. Le temps des élèves sera défini en tenant compte de la durée du séjour, des activités proposées. Il s'agira également de préciser comment les intervenants extérieurs vont apporter leur contribution dans une complémentarité avec les enseignants. Les parents seront également informés de cette approche pédagogique et, bien entendu, des conditions d'organisation de la sortie.

Encadrement, transport, accueil…

Celles-ci portent essentiellement sur quatre aspects : encadrement, transport, accueil sur le lieu du séjour et prise en compte des spécificités de certaines activités. L'encadrement porte à la fois sur les déplacements et sur la vie collective pendant le séjour. Les sorties qui s'effectuent dans le cadre proche de l'école ne nécessitent pas d'encadrement particulier : un enseignant seul en élémentaire, l'enseignant avec un adulte pour la maternelle.
Dans les autres situations, on peut ainsi résumer les règles à respecter :
A l'école maternelle : 2 adultes au moins pour une classe - et au-delà de 16, un adulte supplémentaire pour 8 élèves ;
A l'école élémentaire : 2 adultes au moins pour une classe - et au-delà de 30, un adulte supplémentaire pour 15 (ou pour 10, s'il y a nuitée).
Les sorties avec activités sportives exigent des précautions supplémentaires (nombre de personnes et diplômes) en fonction des activités proposées.
Dans l'organisation des transports, le contrôle va s'exercer à deux moments : lorsque l'école retient le transporteur et exige la présentation des pièces attestant le respect des normes et en second lieu au moment du départ (toute anomalie avérée doit empêcher le départ).
Il est nécessaire d'avoir autant de sièges que d'enfants ou d'adultes participants à la sortie.
Les structures d'accueil doivent elles aussi répondre aux exigences de sécurité : l'organisateur de la sortie demande toutes les informations permettant la vérification de ces exigences. Enfin pour certaines activités à risque, quelques précautions sont à prendre : port du casque, d'équipements de protection, etc…
Un dernier point, objet de trop de controverses : l'assurance. Pour toutes les sorties hors du cadre de l'école et en particulier du temps scolaire, l'assurance responsabilité civile et individuelle accidents corporels est obligatoire pour les élèves et fortement recommandée pour les accompagnateurs.

Et pour l'Enseignement privé ?

Cette circulaire s'adresse aux écoles maternelles et élémentaires publiques. Qu'en est-il alors pour l'Enseignement privé ? Les autorisations de sorties dans l'enseignement privé relèvent de la compétence du chef d'établissement qui informe son autorité administrative. Il importe donc que le directeur s'entoure de toutes les précautions avant de donner son accord pour que la sortie ait effectivement lieu. Et en ce domaine les indications de cette circulaire sont précieuses pour permettre de repérer toutes les conditions à respecter avant tout départ. Les annexes proposées constituent des fiches techniques susceptibles de l'aider dans ce travail. Il lui restera à informer et sensibiliser son personnel pour que les conditions de sécurité soient respectées tout au long du séjour. En certaines circonstances, il peut être judicieux d'écourter une sortie qui présente des dangers.

Textes de référence

La présente circulaire n° 99-136 du 21 septembre 1999,
Sur la natation à l'école primaire (circulaires du 27 avril 1987 et du 27 janvier 1988) ;
Sur le développement des classes d'initiation artistique dans le premier degré, (circulaires du 4 septembre 1987 et du 19 avril 1988).
Sur les classes de patrimoine (circulaire du 10 mars 1988).

sorties

Voir : Sorties scolaires fiches pratiques

 

© Crédit photo : DDEC Vendée, 2016

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics