Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > Projet et organisation de l'école (sens, dynamique et organisation) > Organisations

Je dirige une école avec des classes à cours multiples

Temps de lecture : 11 minutes
Je dirige une école avec des classes à cours multiples

La classe à cours multiples est une réalité de plus en plus fréquente. Si elle est souvent mal perçue, elle présente pourtant bien des avantages. Ce document répondra à certaines des questions que vous vous posez.

Je dirige une école avec des classes à cours multiples. La classe à cours multiples est une réalité de plus en plus fréquente. Si elle est souvent mal perçue, elle présente pourtant bien des avantages. Ce document répondra à certaines des questions que vous vous posez.

Quelles classes mettre en double cours ?
Plutôt des classes du même cycle. Elles travaillent les mêmes compétences avec des niveaux d'acquisition différents.
Exemples : PS-MS ; CP-CE1 ; CE2-CM1 ; CM1-CM2. Mais la répartition des effectifs peut amener à faire des classes à double cours sur 2 cycles.
Exemples : MS-GS ; GS-CP ; CE1-CE2. C'est préférable à des classes surchargées : Exemple : 41 élèves de CE1 et 15 élèves de CE2 seront répartis en une classe de CE1 de 28 élèves, et une classe de CE1- CE2 (13 élèves CE1 + 15 élèves CE2). Dans ce cas, la différence d'âge est la même que dans des classes de cycle, certaines compétences se retrouvent d'un cycle à l'autre, cependant les activités seront plus différenciées.

Est-il avantageux de privilégier un jumelage pour en éviter d'autres ?
Avoir une seule classe à cours multiples plutôt que 3 ou 4, cela avantage qui ? Avant de décider, bien observer ce qui se passera autour. Une situation favorable pour l'un peut créer un désastre pour l'autre. Être plusieurs à la même enseigne peut banaliser une situation et faciliter une coopération.

Peut-on faire un CP-CM2 ? un CE2-CM2 ?
La loi ne l'interdit pas. Mais il faut se poser la question du projet pédagogique : Quelle justification pédagogique ? Quels projets communs entre les 2 cours sont possibles ? Cette situation sera-t-elle pérennisable ? Est-elle guidée par l'intérêt des enfants ou par des intérêts d'adultes ?

Quels effectifs dans chaque cours ?
En cas de déséquilibre des effectifs entre les 2 cours, veiller à ce que l'enseignant ne consacre pas davantage de temps au groupe nombreux au détriment de l'autre.

Quels enfants mettre dans ces classes à cours multiples ?
2 idées sont à combattre :
- Recréer une homogénéité en mettant les enfants les plus faibles du niveau supérieur avec les plus forts du niveau inférieur. L'homogénéité sera un leurre. Elle sera de "niveau" mais pas de rapidité d'acquisition. Un des risques est d'oublier les objectifs et d'aboutir à un redoublement des plus faibles.
- Mettre les enfants les plus autonomes, les plus faciles. L'autre classe cumulera les enfants les plus difficiles. Il faut donc veiller à l'hétérogénéité de chaque cours. Cette répartition des élèves se réfléchira en conseil de cycle.

Si la classe est sur 2 cycles, à quel conseil de cycle participe l'enseignant ?
C'est un choix qui se fait en équipe suivant les sujets. Les ordres du jour et les compte-rendus prennent une grande importance. Certaines décisions seront suspendues à l'accord de l'enseignant du double cours.

A quel moment arrêter la répartition des classes ?
Il est préférable d'attendre une certaine stabilisation des effectifs (lorsque les inscriptions et les réinscriptions sont faites) pour prendre des décisions. Mais cela suppose un travail préalable d'information et de consultations à commencer dès que possible.

A quel moment annoncer les classes à cours multiples ?
Dès que c'est envisagé. Cela laisse du temps pour dédramatiser et s'organiser. Dans les cas de blocage, il vaut mieux permettre des portes de sorties (mutation d'enseignant qui n'adhère pas au projet, désinscription d'enfant connue et accompagnée) mais souvent le dialogue sécurise. Si l'organisation "cours multiples" se pérennise, c'est un plus à mettre dans le projet pédagogique.

A quel enseignant "donner" cette classe ?
Prendre un temps en conseil de maîtres pour échanger et recueillir les avis. Eventuellement, mener des entretiens individuels avant et après. Il faut parfois plusieurs conseils de maîtres et entretiens pour que les enseignants acceptent le projet. Prendre son temps est un gage de réussite. Après ces diverses consultations, c'est le chef d'établissement qui prend la décision. Rappel : un enseignant est nommé dans une école pas dans une classe. La tâche sera plus facile pour un enseignant expérimenté qui connaît déjà l'école. (Autrement dit, la "refiler" au débutant qui arrive n'est pas la meilleure solution...)

Faut-il "décharger" l'enseignant qui gère une classe à cours multiples ?
Effectifs plus légers? Intervenants? Enseigner dans une classe à cours multiples, c'est faire le même métier que ses collègues; L'hétérogénéité y est simplement plus visible. L'aide la plus efficace sera dans le travail d'équipe: l'analyse des programmes, l'étude de cas, les projets pédagogiques montés en conseil de cycle...

Quel matériel faut-il pour ces classes ?
- Du mobilier adapté aux diverses statures des élèves. - Du matériel didactique et des fichiers permettant un travail autonome (L'informatique est un outil intéressant).
- Certains enseignants peuvent préférer des manuels scolaires de cycle pour que tous les élèves aient le même. D'autres préfèreront la richesse de manuels différents permettant des comparaisons entre les 2 cours et une progression plus visible.

Faut-il faire des contrôles communs à tous les élèves d'un même cours (dont certains sont dans une classe à un cours et d'autres à plusieurs cours) ?
La répartition dans l'année des compétences travaillées, les rythmes d'acquisitions peuvent diverger. Il est important pour chaque classe de garder une souplesse. Elle se vivra dans une communication sur le travail en cours dans chaque classe et une réflexion commune des enseignants sur ces compétences. Les contrôles communs sont à faire plutôt en fin d'année. Ils sont préparés par tous les enseignants des classes concernées en fonction des compétences à acquérir dans le cycle.

Comment l'annoncer aux parents ?
- A l'inscription, comme un possible. A inclure dans le projet pédagogique.
- A un conseil d'établissement. En plusieurs temps: "nous envisageons la possibilité, les inconvénients et les avantages, les conditions d'une mise en place de classes à plusieurs cours..."
- Au président d'APEL et au bureau, en travaillant avec eux.
- Aux correspondants de classes.
- Avec le tract ci-joint.

Pour éviter toute ambiguïté, bien dire dans quelle classe est l'enfant. " X est en MS dans la classe MS-GS, Y est en CE1 dans la classe CE1-CE2."


Pour en savoir plus :
Les documents de l'Institut de Recherche sur l'Éducation de l'université de Bourgogne (IREDU) :
- Les cahiers de l'Iredu, Christine Leroy-Audouin, Bruno Suchaut, mai 2007. Les classes à plusieurs cours : principes de constitution, affectation des élèves et effets pédagogiques, (fichier au format PDF).
- Les notes de l'Iredu, Christine Leroy-Audouin, Bruno Suchaut, septembre 2006. Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours : des résultats nouveaux qui relancent le débat, (fichier au format PDF).

 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics